Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 81
Invisible : 0
Total : 83
· mido ben · Estérak
13382 membres inscrits

Montréal: 15 juin 12:00:26
Paris: 15 juin 18:00:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Herbier au Soleil couchant Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
92 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 5 déc 2020 à 04:20 Citer     Aller en bas de page

Herbier au Soleil couchant


Rouge amaryllis
Plus rouge que le sang qui glisse
Au flanc du taureau noir
Alors que l’asphodèle charme l’oiseau
Que le vent pousse le roseau
Et donne une aile aux chants du soir
Rouge est le sang du taureau noir !

Car il fut percé au flanc
Comme un soleil de rouge sang
Et c’est l’hélianthe
Qui me hante
Tournant sa fleur vers le couchant

La ravenelle prendra des ailes
Pour rencontrer la saponaire
Lui murmurer toutes clameurs
Montant des arènes en sueur
Rouge est le sang du taureau noir
Quand dans le soir
Il se meurt

Les flamants roses
Près des salins se sont posés
Jusqu'à l’aurore ils se reposent
Et leurs échasses les enchâssent
Sur le miroir des grands étangs

Le jour flamboie dans le couchant
En rougissant les asphodèles
C’est une tragédie antique
Que déclame le ciel
Dans l’explosion de ses couleurs
Et qui peut déchirer mon cœur
Avec ses jeux tauromachiques
Oh jusquiame !
Oh mon âme !
Oh verte plaine aux méandres fluides
Vent soufflant, dessinant sur le Rhône ces rides
De rouge sang et de peau noire
Dans le soir déclinant

Mon âme ! Fixe déjà l’éternité
La valériane t’a blessée
De son jus mauve de sorcière
Que dans ton habit de lumière
Tu restes aussi droite que fière
Pour regarder venir le soir
Flammes ardentes des couchants
Aux herbes sous le vent
Consumez sur les eaux, les nénuphars
Rouge est le sang du taureau noir
Quand il trépasse dans le soir
Rouge… si rouge dans le couchant


 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
7279 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 6 déc 2020 à 08:04 Citer     Aller en bas de page

Superbe poème, qui souffle la beauté et la souffrance, liées...

Entre la cruauté des "jeux humains ?" et la splendeur de la nature, ses parfums, ses couleurs...

Cela en dit tant sur le paradoxe de l'homme, dans son environnement et son évolution ?, liée aux traditions ancestrales...

Amitiés...

Hubix.

 
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
92 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 6 déc 2020 à 09:13 Citer     Aller en bas de page


Merci Hubix Jee. En Camargue les couchers de soleil sont prestigieux et la nature sauvage et grandiose.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
18936 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 6 déc 2020 à 16:02 Citer     Aller en bas de page

Wow, quelle scène.
Elle va me reste un peu de temps sur la rétine et sur le coeur....

J'accroche à mes colliers direct...

Merci

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
92 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 7 déc 2020 à 04:04 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Georges, merci de votre commentaire

 
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
92 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 7 déc 2020 à 04:11 Citer     Aller en bas de page


bonjour Bestiole
La nature sauvage est grandiose, mais aussi cruelle. Et l'humain n'a pas autant de pouvoir qu'il se l'imagine.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 483
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0365] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.