Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 15
· Lilium · RiagalenArtem · Filiquier
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 05:54:11
Paris: 19 oct 11:54:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Mon autre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 23 févr 2010 à 14:54
Modifié:  23 févr 2010 à 16:30 par Idou
Citer     Aller en bas de page

J'ai découvert Mon Autre aux îles aériennes,
le dos couvert d'écume et sel à mon reflet,
il était beau, gonflé, mon étoile à l'ourlet
se devinant aux nuits d'amours diluviennes ...

J'ai retrouvé Mon Autre errant à mes carences,
au désert d'impatience, épris de mes désirs,
il voyageait sans voir, expirait sans soupirs,
n'avait que des remparts à ses libres fragrances !

Ah! j'ai brûlé Mon Autre au sein de caldeira
aux roulis d'explosion de mon antre d'ivresse,
aux vapeurs de magma que la folie me dresse,
à l'Olympus fiévreux chercheur de mon aura !

J'ai épousé Mon Autre, aux toisons du soleil
cheveux miellés, dorés, abritant mon visage,
léger, féru, sucré, vêtu de mon image,
au-dessus de mes yeux, est blotti Mon pareil.

23/02/10

  Seirén - ©
La Caravelle
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
34 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2009
Dernière connexion
3 janvier 2011
  Publié: 23 févr 2010 à 15:26
Modifié:  23 févr 2010 à 15:27 par La Caravelle
Citer     Aller en bas de page

J'ai aimé, Idou, le rythme pareil à celui d'une chanson où " mon Autre ", l'âme soeur, est évoquée sans doute et assez mystérieusement de manière un peu critique. Enfin, c'est mon impression...on y trouve toutefois des images sur les grands espaces qui sont de rêve !

Amitié
Jeanne

 
opium
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
1708 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2007
Dernière connexion
8 novembre 2020
  Publié: 23 févr 2010 à 15:52 Citer     Aller en bas de page

C'est un très beau message d'amour..

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
751 poèmes Liste
15972 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 févr 2010 à 16:20 Citer     Aller en bas de page

J'ai épousé Mon Autre, aux toisons du soleil
cheveux miellés, dorés, abritant mon visage,
il était haut, féru, vêtu de mon image,
au-dessus de mes yeux, se blottit Mon pareil.

Belle chance que tu as eu chère... Idou!!
Je ne comprends pas toutes les métaphores que tu présentes au début du poème, mais je ressens , fort et clair que l'amour est là...


Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 23 févr 2010 à 17:29 Citer     Aller en bas de page

Quelle chance de trouver son autre et de l'épouser. Très délicat poème.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 24 févr 2010 à 02:58 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais que trop ce qu'est le bonheur d'avoir trouver son autre. C'est comme si on avait trouvé un trésor. Il faut en prendre soin.
Ton poème est très beau Idou.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 24 févr 2010 à 05:28 Citer     Aller en bas de page

ce sont des alexandrins Parfait ! et si tu a trouvé ton autre alors je suis heureux pour toi
c'est un bonheur Idalie

mes amitiés James

  Membre de la Société des poètes Français.
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 24 févr 2010 à 15:57 Citer     Aller en bas de page

Un très agréable poème métaphorique…

… et que cet autre t’apporte le bonheur et te rends heureuse comme un oiseau au milieu de l’océan…

Avec toute mon amitié..

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1574
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0233] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.