Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 35
· ode3117
13734 membres inscrits

Montréal: 24 juil 01:23:30
Paris: 24 juil 07:23:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Chemin des Dames Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 11 nov 2020 à 03:53
Modifié:  11 nov 2020 à 04:33 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Chemin des Dames

Porteurs d’entrailles
Plus lourdes que les plus lourds granits
Tandis que vos mains se saisiront des lances d’acier durci
Vos ventres s’ouvriront Pour laisser se répandre un flot large et bruni
Vous le verrez descendre en plaines et en vallons
Engluant les sillons de son ruban de cendres

Maintenant il remplit la gueule du Dragon
Qui gronde en sa Caverne
Car c’est là qu’elles hibernent les têtes prolifiques
Préparant des tombeaux pour toute mort subite

Alors plus loin, hors de votre chemin
Des voix claironneront comme cris de corbeaux
Que vous avez gagné cette croix du mérite
Faite pour rehausser votre Bleu Horizon

Oh, vous ! Porteurs d’entrailles ! Ecoutez !
Une pluie de mitraille fait un feu d’artifice
A ces voix qui glapissent

L’horizon et son bleu sombrent
Ouvrant un précipice de cratères et de feu
Les failles de la terre sont ses blessures de guerre
Et c’est là que s’effondrent vos jolies Gueules Cassées

Porteurs d’humanité !
Qu’est devenu le blé du si beau temps passé ?
Qu’est devenu ce blé poussé durant l’été ?

Fleurs de coquelicots !
Lorsque le canon tonne vos étoiles jalonnent
De médailles fortuites le drap de la mitraille
Les trompettes claironnent déchirant les drapeaux
La terre vient d’enfanter de lourds marais mouvants

Tumultueuse et agitée de fièvre
Nauséeuse, une odeur crue et fade s’élève
Le cœur au bord des dents

Mille dragons dévalent roulant mille tonnerres
Ils déchirent les râles
En saisissant les gorges à la poussée du cri
Les jetant dans la forge où ils seront enfouis !

Dans ce champ de fournaise où la raison chavire
La boue farde vos joues
Et couvre votre corps d’un sarcophage en cire
Et voilà qu’elle empèse de son carcan gluant
Les chairs et les canons, cette cire de limon
Que l’on nomme la mort
Ce sera pour les moudre en une simple poudre
Afin de les graver en fines lettres d’or
Sur un embasement de marbre lisse et blanc


 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13045 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 11 nov 2020 à 04:34 Citer     Aller en bas de page

Ton poème transporte beaucoup de choses Tartignole, beaucoup d'émotion à sa lecture...

Merci pour eux

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
1862 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
17 juillet
  Publié: 11 nov 2020 à 07:13 Citer     Aller en bas de page

Merci pour cette lecture Tartignole et merci pour ceux qui y ont combattu. Quelle richesse dans tes mots si bien choisis pour écrire l'horreur de ces champs de bataille.

  SHElene
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 11 nov 2020 à 09:29 Citer     Aller en bas de page

Merci de ta réponse Maschoune
Cette émotion est sans doute celle qu’enfant je ressentais quand ma grand-mère me parlait de la guerre de 14 et de mon grand père. Paris assiégé et le son de la « grosse Berta ». Et surtout de cet espoir d’un " plus jamais ça !"

 
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 11 nov 2020 à 09:39 Citer     Aller en bas de page


Bonjour SHELEME

J’ai visité certains grands cimetières et certains lieux de grandes batailles.
Impressionnant !

Nous avons le confinement, ne nous plaignons pas trop!
Amicalement

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15868 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 11 nov 2020 à 09:59 Citer     Aller en bas de page


Fleurs de coquelicots !
Lorsque le canon tonne vos étoiles jalonnent
De médailles fortuites le drap de la mitraille
Les trompettes claironnent déchirant les drapeaux
La terre vient d’enfanter de lourds marais mouvants


Des images puissantes qui me touchent profondement...
Merci Tartignole.
On compare ces jours à la guerre, heureusement c'est " autre chose ".
Amicalement
galatea


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 11 nov 2020 à 10:21 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Galatea Belga

Oui! Le confinement est peu de choses. Mais je pense aussi à ceux qui ont perdu un être aimé .C'est la raison pour laquelle il faut respecter les instructions qui nous sont données, même si nous ne les comprenons pas toujours. La situation ne doit pas être facile à gérer!
Amicalement

 
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 12 nov 2020 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Errant,
Oui, mais d’autres chemins se sont fourvoyés dans l’horreur des guerres…
La poésie peut nous aider à franchir tout cela.
Amicalement

 
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 12 nov 2020 à 09:51 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Georges

Merci de votre commentaire. Pouvoir transmettre son émotion est toujours bienfaisant. Je constate que j’ai pu faire passer l’émotion que je ressens quand je vois mille croix blanches dans un « champ d’honneur ». Et je me dis tout ça pour que je puisse vivre libre !

 
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
573 poèmes Liste
25557 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 14 nov 2020 à 07:18 Citer     Aller en bas de page

Des croix blanches à perte de vue, c'est terriblement émouvant.
Une pensée pour tous ceux qui sont restés dans cet enfer et ne sont jamais revenus.
Plus jamais ça, malheureusement en sommes nous certains? Je l'espère de tout coeur.
Un superbe poème.
Merci TARTIGNOLE
ODE 31 - 17
Un coup de coeur

  OM
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
1163 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
16 juillet
  Publié: 14 nov 2020 à 09:06 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Tartignole,

Votre poème est un véritable plaidoyer contre la guerre, contre toutes les guerres. Il est construit avec des articulations qui nous jettent nous-mêmes dans les effrois des canonnades et de la mitraille et nous laisse imaginer les gerbes de terre jaillissantes des terrains dévastés par les monstrueux obus, engloutissant les poilus tombés au champ d'honneur. De même nous pataugeons dans la boue immonde des tranchées souvent mêlée du sang des ventres éviscérés...
Horrible fut cette guerre toute particulière utilisant les premières technologies de la destruction.
Merci d'avoir rendu hommage à tous ces soldats.

Bien amicalement.
JMJ

 
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 14 nov 2020 à 12:46 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Ode 3117

Hélas, ma grand-mère disait déjà cela.
La poésie peut nous aider à transcender nos valeurs pour adoucir notre quotidien, c’est un lieu de rencontre et de partage

 
Tartignole

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
100 commentaires
Membre depuis
3 février 2020
Dernière connexion
18 juillet
  Publié: 14 nov 2020 à 12:56 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir JMJ

Merci de votre commentaire. sur mon poème. Il est fait "en mémoire' d'eux""

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 320
Réponses: 12
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0301] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.