Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 343
Invisible : 0
Total : 344
· C.J.Kiin
13186 membres inscrits

Montréal: 5 déc 20:37:17
Paris: 6 déc 02:37:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Quels sens ont nos actes? (À mon enfant) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Vérités

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
0 commentaires
Membre depuis
5 juin
Dernière connexion
1er septembre
  Publié: 26 août à 12:18
Modifié:  27 août à 02:39 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Songeant à toi mon enfant l'effroi m'étreint et me broie en me murmurant quelques mots... une question... Que dois-je faire pour que jamais tu ne souffres ?
...en réponse : néant. À chaque pourquoi et à chaque comment de cet interminable formulaire la case à cocher est néant... et pourtant je lutte contre cette évidence, je dois trouver des réponses car je dois te protéger, mais en luttant je cause ta perte et ma souffrance... oui mon enfant je crée ton espoir et ta vanité, car déjà tu imites mes gestes et répètes mes mots faussement salvateurs et ainsi t'imagines en dieu... mais regarde bien ce que je suis, ce que produisent mes réponses. Comme les vagues d'une mer déchaînée elles te sauvent de la noyade en fracassant ton corps sur les rochers te laissant là, les os brisés, agonisant sous un soleil brûlant... alors regarde bien la noirceur au fond de mes yeux, la tristesse derrière chacun de mes actes... car là tu verras la vérité, nul n'est dieu et il n'y a nul dieu. Alors tue-moi pour faire cesser ce mouvement terrible qui te sauve de la vie, je suis un parent bien incapable car d'autres vagues moi aussi m' ont brisé. Fais que pour toi cette mer soit calme et remonte fleuves, rivières et ruisseaux jusqu'à la source qui te verra renaître. J'espère alors que toi tu trouveras la force de répondre néant à tous ces pourquoi et comment.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 28 août à 05:09 Citer     Aller en bas de page

pourquoi faire pour lui.
- la vie est une succession de circonstances et d'apprentissages.
- une prise de courant est dangereuse, pourquoi des conseils, rien ne vaut la bonne poignée de châtaigne.
gros bisou de SAM

 
Morteüs


Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
257 commentaires
Membre depuis
12 juillet
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 12 sept à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Nous avons tous les yeux rivés vers la science, quelques chaudes larmes pour cette humanité en grand danger...

  Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 22 sept à 06:40 Citer     Aller en bas de page

des propositions de cheminements sont proposés.
au nom de la liberté individuelle,
les vivres ensembles collectifs sont ridiculisés à la télévision.
pour toi VERITES de SAM

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 239
Réponses: 3
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0172] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.