Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 336
Invisible : 0
Total : 336
13186 membres inscrits

Montréal: 5 déc 21:42:43
Paris: 6 déc 03:42:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Est-ce mon temps qui s'enfuit ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16051 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 23 mai à 15:52
Modifié:  24 mai à 08:48 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Nom du site




Lorsque de nouveaux intérêts se dénouent
et que je regarde au-delà de mon horizon habituel
mon temps s'enfuit, il me coupe le souffle
clôt mes jours.

À la recherche de soutien, de nouvelles énergies
je nuance chaque sensation
j’écoute les grands esprits
mais tout est inutile : le précipice devant moi a des bords fragiles.
Revenir en arrière… impossible
continuer … juste un suicide.

Ainsi je reste, pétrifiée, sur cette marge
de plus en plus incertaine voulant croire
-obstinée- que les astuces
d'une passion infinie pour cette vie
peuvent encore me donner le frisson
d’imaginer…
de réaliser…




  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
101 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 24 mai à 03:42
Modifié:  24 mai à 05:41 par monthery
Citer     Aller en bas de page

Bonjours Galatea belga, beau poème sur un sujet que bien peu osent comme vous envisager de face,

Temps pis et temps mieux

Le passé n’existe plus
et le futur pas encore
ne restent qu’instants qui courent
vers l’illusion qu’on se plaît
insaisissable et précaire
à prolonger en son cœur.



m.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
819 poèmes Liste
23005 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 24 mai à 05:54 Citer     Aller en bas de page

Un texte qui me touche en abordant un questionnement qui ressemble au mien.

Comme sur les cahiers d'école, c'est dans les marges que se trouve l'espace de création.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16051 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 24 mai à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de monthery
Bonjours Galatea belga, beau poème sur un sujet que bien peu osent comme vous envisager de face,

Temps pis et temps mieux

Le passé n’existe plus
et le futur pas encore
ne restent qu’instants qui courent
vers l’illusion qu’on se plaît
insaisissable et précaire
à prolonger en son cœur.


.



Mothery...la sincérité m' est indispensable pour écrire...

Merci !
Gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16051 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 24 mai à 06:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Un texte qui me touche en abordant un questionnement qui ressemble au mien.

Comme sur les cahiers d'école, c'est dans les marges que se trouve l'espace de création.




Bof, Aude...ne ne sai plus rien .Je profite juste des éclaircies que de temps en temps arrivent.

Bises

Gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
6335 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 25 mai à 12:11 Citer     Aller en bas de page

Le temps qui passe, il bouscule nos pensées nous montre la précarité, la valeur médiocre des choses. fermons les yeux, et accrochons nous à ce qui nous a fait même si le combat est perdu d'avance.



Yvon

  YD
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5017 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
1er décembre
  Publié: 25 mai à 13:23 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Lilia,

Ah ! comme je ressens profondément ces incertitudes ! et s'il nous restait finalement qu'à regarder de toutes nos forces le monde tel qu'il est sans nous laisser tromper par les démons du désespoir et de l'illusion.
Un texte lucide et utile.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16051 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 25 mai à 22:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Y.D
Le temps qui passe, il bouscule nos pensées nous montre la précarité, la valeur médiocre des choses. fermons les yeux, et accrochons nous à ce qui nous a fait même si le combat est perdu d'avance.



Yvon



Vaincre le sens d' inutilité des efforts, voilà un des problèmes...
mais la vie nous sait surprendre encore, certains jours .

Merci pour tes mots, cher Yvon.
Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16051 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 25 mai à 22:56 Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Louis
Bonsoir Lilia,

Ah ! comme je ressens profondément ces incertitudes ! et s'il nous restait finalement qu'à regarder de toutes nos forces le monde tel qu'il est sans nous laisser tromper par les démons du désespoir et de l'illusion.
Un texte lucide et utile.

Amitiés
jlouis



Les variations et les surprises existent, heureusement !
Continuons

Lilia..

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Baptiste Cilio Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
6587 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 27 mai à 09:35 Citer     Aller en bas de page

Face aux incertitudes de la vie l'obstination est souvent payante. Heureusement, pas toujours. Il faut bien prendre des petites claques de temps à autres.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 28 mai à 02:45 Citer     Aller en bas de page


Comme il me parle, ce texte..

Tout ce chemin fait et me retrouver comme toi, comme d'autres , "dans la marge", un peu désabusée, évaluer ce qui reste à faire, peut être.

Se retrouver là, si justement là, et attendre, mais quoi ? ...

Mais attendre, Lilia, c'est déjà y croire même si on ne sait pas si on a raison. Oui il y aura encore de belles surprises (un voyage, une naissance, un retour) puisqu'il y a de l'espoir.

Merci pour ce texte -

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 31 mai à 11:16 Citer     Aller en bas de page

oui bien sûr.

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
2965 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 15 juin à 02:30 Citer     Aller en bas de page

Il y a l'éternité !
Rien à attendre, juste être là, et vivre ...

Le reste est pure illusion


Là je te lis, et je me dis : que tu as super bien écrit ton ressenti


Merci Lilia, moment de lecture adorable, surtout venant de toi


marché

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 26 juin à 05:02 Citer     Aller en bas de page

merci LILIA
- je suis arrivé à un moment de mon existence, où je fais de temps en temps une réactivation de mes souvenirs, de ces moments inoubliables avec de moins en moins de présences avec lesquelles les partager.
- ma petite fille passe en ce moment son bac de français, et dans sa première partie, elle m'a fait découvrir un texte qu'au départ je n'ai pas aimé. "les choses de PEREC" une approche réaliste de ce que j'ai vécu à la même époque.
- certains de mes rêves (plus ou moins éveillés) me servent à faire les bilans de conservations, en plaisants et désagréables, de ces passés, sur lesquels je ne peux rien changer.
- oui je sais ou du moins je m'en doute,
je devrais sauvegarder par des écrits, ces remontées du passé dans des textes, sachant que sur LPDP ce ne sera pas d'un grand intérêt.
donc par amour envers ces pseudos de LPDP, je me dispenserais d'étaler ces euphories que mes mots ne sauront jamais traduire ou ces constats de manques de confiance en moi.
grosses bises à toi LILIA de SAM

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 524
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0305] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.