Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 42
· zouzou31 · ode3117 · Xuyozi
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 10:39:24
Paris: 3 août 16:39:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Mon île Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sitting Bull


Est ce que je suis envahissante ? Terriblement lorsque tu n’es pas là
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
3 mai
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 3 mai à 08:11
Modifié:  4 mai à 12:45 par Nitrox
Citer     Aller en bas de page

Tu es dans mon cœur et je t’y ai fait une île, tu es mon aller sans retour, plus dangereuse encore que tout ce que j’ai aimé et côtoyé de plus dangereux pour mon cœur, ce qui m’inquiète vois-tu... c’est que nous sommes l’un pour l’autre idéalement dangereux, et sans se le dire on se promet la perdition... et te dire pourquoi, pourtant... je n’en sais rien, mais je le sens parce que depuis que tu y circules, tu me brûles les veines...

Lorsque je suis avec toi je sais que je me remplis du problème et de la solution en même temps, que tu m’injectes dans le corps le poison et son antidote à la fois...
C’est pour ça, que mon langage change quelques fois...parce que, bien sûr, appuyer là où ça fait mal, je sais faire, très bien, trop bien peut-être, mais sur le moment, ce bien fou que cela peut faire, de savoir que l’on peut troubler l’autre, au point de le désarçonner, le décontenancer....

Et moi, j’aime tes sursauts, les tremblements de ta terre, provoqués par le choc de nos continents... j’aime quand tu trembles et suffoques un peu de moi, parce que...je ne veux pas être le seul à canaliser mon asphyxie...

Et puis, aussi, pardon... si je suis envahissant... si je dépasse les limites... si je ne reste pas à ma place, mais quand il s’agit de toi, je ne sais pas rester en place...c’est incurable chez moi... cette envie, ce besoin dévorant que tu m’aimes, que tu m’aimes tout le temps, que tu m’aimes pour toujours...
Et souvent je me demande combien de personne il a pu manquer à ma vie, et comment il se fait, que tu sois, à toi seule, toutes ces personnes à la fois... tu es tout ce qui me manque, tout ce qui me touche, tout ce qui me caresse et me broie à la fois, tu es mon casse-tête... en mille morceaux... et quand je ne suis pas avec toi, je cherche continuellement quelque chose que je perds à chaque fois... et je ne sais jamais ce que c’est avant de t’avoir revue...

pourtant, crois-moi, au moment même où mes yeux te savourent, mon cœur me hurle de foutre le camp avant d’exploser aux 4 coins de ma poitrine... c’est vrai je pense à toi tout le temps, mais je contiens pourtant autant de fois, mon innommable envie de te fuir... de te fuir loin tellement loin... et je comprends chaque fois que j’essaye, chaque fois que j’ai envie, le cœur en précipice au bord des lèvres, qu’il n’existe pas d’ailleurs où te fuir assez loin... parce que je ne sais pas t’oublier plus longtemps qu’un battement de cil.

Depuis toi, j’ai cet air paumé, même quand je sais où je vais... mais voilà... quand on ne sait pas où l’on va, il faut tout de même donner l’air de connaître l’endroit... et on ne peut rencontrer quelqu’un sur le bord de son âme même, et lui avouer un amour qui n’existe que dans son propre cœur... ça aussi, je le sais bien...

Mais quand je regarde tes yeux remplis de moi avec mes yeux remplis de toi, je me dis que c’est dans un moment comme celui-là, qu’il me faudrait vraiment crever... que mon cœur devrait éclater.
Parce que bien sûr, il n’éclatera que de toi...

  Alpha
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1039 poèmes Liste
16776 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 3 mai à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Quelque chose d'absolu, qui semble dépasser le plus loin, le plus fort qu'on puisse imaginer émerge de ces mots.
Par instants, et bien que mon histoire soit différente, je m'y suis retrouvé par rapport à des sentiments passés et cette place qu'ils prenaient dans ma vie, obsédants, sollicitant tellement d'énergie. Je trouve que l'analyse intérieure nécessaire pour écrire sur ce sujet est très intéréssante.
Bienvenue sur le site.
Amicalement.
pyc.

 
Sitting Bull


Est ce que je suis envahissante ? Terriblement lorsque tu n’es pas là
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
3 mai
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 4 mai à 00:51
Modifié:  4 mai à 00:51 par Sitting Bull
Citer     Aller en bas de page

Je suis heureux que tu te sois retrouvée un peu entre ses lignes.
Et te remercie de ton chaleureux accueil pyc

  Alpha
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
340 poèmes Liste
6166 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
2 août
  Publié: 4 mai à 10:27 Citer     Aller en bas de page

Belle passion... Et comme toute passion elle est dangereuse, peu importe c'est si bon!

Yvon

  YD
Sitting Bull


Est ce que je suis envahissante ? Terriblement lorsque tu n’es pas là
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
3 mai
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 4 mai à 11:34
Modifié:  4 mai à 11:34 par Sitting Bull
Citer     Aller en bas de page

Merci pour ton commentaire Yvon

  Alpha
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
526 poèmes Liste
10531 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 4 mai à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Bienvenue sur le site LPDP.

Catherine

 
***Cocci***

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
386 poèmes Liste
1296 commentaires
Membre depuis
11 septembre 2006
Dernière connexion
27 juillet
  Publié: 5 mai à 09:27 Citer     Aller en bas de page

Cette passion, cette folie...dévastatrice et pourtant essentielle...

 
Sitting Bull


Est ce que je suis envahissante ? Terriblement lorsque tu n’es pas là
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
3 mai
Dernière connexion
1er juillet
  Publié: 5 mai à 10:22 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir catwoman et merci de ta bienvenue.
Merci pour ton commentaire cocci essentielle en effet...

  Alpha
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 12 mai à 10:49 Citer     Aller en bas de page

Une belle plume qui se charge à l'encre de la passion et des obsessions qu'elle charrie ...

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1849 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 18 juin à 10:38 Citer     Aller en bas de page

Sittins Bull,
Un poème en prose d'une grande intensité sentimentale où quoique vous fassiez, où que vous soyez, l'être cher s'impose à vous, dans vos pensées mais aussi dans votre imaginaire qui projette son image en tout lieu, même le plus éloigné ce qui rend tout oubli impossible.Votre capacité à aimer qui vient d'une grande sensibilité, vous a inspiré ici un magnifique poème. J'ai bien apprécié ma lecture.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 189
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0263] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.