Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 108
Invisible : 0
Total : 111
· Xuyozi · André · Avraham
13742 membres inscrits

Montréal: 4 août 05:24:28
Paris: 4 août 11:24:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Connexions inexpliquées Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1398 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
29 avril
  Publié: 11 avr à 12:02
Modifié:  13 avr à 06:13 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas pourquoi, parfois certaines choses surviennent. Comme certains événements qui nous conduisent vers des chemins que nous n'espérions pas. Ou certains rêves qui nous proposent la venue d'un être cher que nous avons perdu.
J'avoue qu'il y a des choses qui nous échappent. Beaucoup de gens disent que tout cela fait partie de notre subconscient. Que nous voulons tant que ça arrive, que ça finit par arriver.
Oui, peut-être.
En tout cas, je pense que oui, croire positivement en quelque chose en pensant être certain que cela va arriver, finira par se produire au moment où l'on s'y attend le moins.
Dans ma vie, j'avoue que j'ai fait souvent des souhaits ou des prières. Je ne sais pas si l'on peut apparenter les souhaits aux prières, mais chacun est libre de l'interpréter à sa manière.
Ils se sont tous réalisés. Certains bons, certains mauvais.
Le plus mauvais dont je me souvienne, est cette étape de mes 17/18 ans. Comme tous les ados, on traverse des moments familiaux difficiles. On se sent incompris, on trouve tout injuste, et quand on est une fille, j'ai parfois l'impression que c'est plus compliqué, en tout cas, pour moi, c'était ma vision de l'époque.
J'ai souhaité souvent quitter ce monde que je croyais injuste envers moi, et trop lourd à porter pour mes petites épaules.
À cette époque, j'ai eu un grave accident de la route, je me suis fait renverser par une voiture alors que j'étais à vélo, pour me rendre à mon lycée. Une femme m'avait coupé la route et j'ai volé sur son pare-brise.
J'ai perdu connaissance un court moment, juste le temps de comprendre que ça y est, mon souhait allait peut-être se réaliser. J'allais enfin finir de souffrir. Et je n'avais pas mal, j'étais bien. Cette lumière blanche, elle existe vraiment. Maintenant, dire qu'elle nous attire, je ne sais pas, mais ce qui est certain c'est que j'étais bien.
Puis, il y a ce moment, où tout à coup, j'ai réalisé que non, c'était trop con de finir comme ça, dans un accident de la route. Je n'avais plus du tout envie que mon souhait se réalise...
Je sentais que je tombais, qu'il ne fallait pas grand-chose pour que tout s'arrête. Alors, tout bêtement, ce Dieu à qui j'ai souvent demandé son aide pour ce grand départ, ce Dieu-là, qui m'accompagnait vers lui... je lui ai demandé un autre souhait... j'ai fait machine arrière.
Non Seigneur... pas maintenant, je ne veux pas mourir.
Aussitôt, mes yeux se sont ouverts instantanément, et mes bras se sont projetés en même temps en avant, et cela a été, juste à temps pour freiner ma chute. J'ai compris qu'il avait réalisé également mon dernier souhait.
Mes séquelles, un traumatisme crânien léger, le coude droit très enflé, la jambe gauche éraflée jusqu'au sang sur une belle longueur, un énorme hématome sur la jambe gauche qui aujourd'hui a laissé la marque d'une marbrure bleuâtre veineuse, et deux trous dans les mains, dont j'ai sorti de nombreux éclats de verre de pare-brise. Dans la gauche, il y en a encore un, que l'on n'a jamais pu sortir. Il est là, comme pour me rappeler cette piqûre de rappel... Rien de cassé, que des petites blessures, quand on pense comment j'ai volé d'après les témoins.
Il y a quelques années, je ne sais pas pourquoi, je me suis demandé pourquoi, j'étais encore là, alors qu'en quelques secondes, c'était ma tête qui serait tombée par terre la première...Il en fallait si peu.
Depuis, quand je regarde mes mains, il y a la marque de deux trous. Aux mêmes endroits de part et d'autre... Une marque comme pour rappeler la crucifixion de Jésus sur la croix, ou pour me rappeler combien ma vie est précieuse, pour me dire que j'ai peut-être encore des choses à réaliser ici sur terre, ou tout simplement, un clin d’œil de sa part pour me dire combien il m'aime.
C'est fou, parce que les années ont passé et je n'oublierai jamais cette étape de ma vie.
Tout est parti d'un souhait ou d'un appel désespéré.
Quand j'en parle avec ma famille, ils se moquent de moi, ou me disent que tout est une question de coïncidence, pourquoi j'aurais eu plus de faveur que d'autres...
C'est vrai, pourquoi ? Je n'en sais rien. Je pense que les réponses se trouvent au fond de nous, de ce que nous croyons, de ce que nous espérons ou souhaitons...
Aujourd'hui, avec le recul, quand certaines situations m'exaspèrent, je ne fais plus qu'un seul souhait, c'est celui de garder espoir et courage, dans tout ce que je traverse, bons comme mauvais moments.
Et je sais, que là encore, quelque chose se passe, parce que tout ce que je souhaite de bon se réalise.

Quand mon père est décédé, je l'ai accompagné avec la pudeur et la décence que l'on a tous dans ces moments-là.
Il s'est passé des choses inexplicables par la suite, des choses qu'on garde souvent pour soi, pour ne pas être pris pour des fous.
Les deux années qui ont suivi son départ ont été si difficiles. Il m'est souvent apparu par des sensations de présence invisible, par des appels de mon nom, comme pour vouloir me protéger de certaines choses. J'ai fait de nombreux rêves où il est venu m'envoyer des messages, dont le dernier a été pour moi celui qui a été le plus difficile. Parce qu'il m'a fait comprendre que je devais couper ce fameux fil d'or, dont j'ai tant entendu parler. Parce qu'il souffrait tout autant que moi. Parce qu'il devait poursuivre son chemin.
Ce dernier rêve a été très éprouvant pour moi. Parce qu'on garde tout en soi, parce que quand on en parle, les gens qui ne comprennent pas, nous jugent en pensant peut-être à juste titre qu'on a perdu les boulons.
Moi, je sais qu'il n'en est rien. Je sais que certains événements de la vie ne nous appartiennent pas, et qu'on n'a pas le contrôle sur tout.
Cela faisait presque trois ans que je n'avais plus rêvé de lui. Je pensais qu'il m'avait punie, à sa façon, et que plus jamais, je ne le reverrais en rêve ni en rien d'autre.
Mais ce matin, il était là, avec sa petite chemise à carreaux, sa veste marron, son pantalon kaki panné et sa casquette qu'il ne quittait jamais.
Il était là, et je me suis jetée en pleurs dans ses bras, pour lui dire combien j'étais heureuse de le revoir !!! On s'est serré si fort, et je lui ai dit combien je l'aimais !!! Il avait l'air si bien, comme s'il n'était jamais parti, comme s'il vivait en paix dans une autre dimension, dans laquelle il était heureux !!!
Je me suis réveillée aussitôt avec une joie incomparable, mais cette fois-ci, contrairement auparavant, avec des larmes de joie, et de paix.

Je pense que certains souhaits, certains rêves, certaines choses se réalisent à un moment donné de la vie, sans qu'il faille chercher à les comprendre.
On peut les interpréter à notre manière, voir cela comme une coïncidence. Je ne sais pas pourquoi, pour moi, certaines de ces choses arrivent. Je ne programme rien. Mais, une chose est certaine, c'est que dorénavant, je ne ferai plus jamais de mauvais souhaits, je continuerai à croire, qu'il existe une connexion entre un monde non définissable et un état mental que nous apprenons à écouter, pour essayer d'en sortir des choses positives, relatives à un environnement de vie meilleure, et surtout à une paix que nous devrions tous chercher au fond de nous.

Une de mes meilleures amies, elle aussi est connectée à certaines puissances inexplicables. Elle a prié les anges protecteurs pour mon père, pour lui apporter apaisement, pendant son cancer.. Je sais qu'il a reçu ces apaisements, je la remercie infiniment.

Aujourd'hui, à mon tour, j'essaie de connecter certains Anges et Dieu, pour qu'ils apportent bienveillance, paix, amour autour de moi, pour les êtres qui me sont chers, et pour les autres aussi.
Mais aujourd'hui, plus que tout, je remercie ces connexions inexplicables, pour ce qu'elles m'ont apporté, pour ces petits moments, non pas à me plaindre de ce que je n'ai pas, de ce que je pourrais avoir.
Je remercie le Ciel, cette si belle terre pour avoir mis sur mon chemin, des personnes bienveillantes, pour continuer à croire que tous nos souhaits ont de l'importance, qu'il faut être positifs, et croire aussi en soi.

Croire en soi, c'est croire que tout est possible, c'est laisser partir la colère que l'on peut avoir en nous, c'est se dire que rien n'est insurmontable, mais qu'il faut aussi y apporter ce que nous avons de plus précieux. C'est rester connecté en permanence à ce qui nous entoure, sans pour autant en être esclave. c'est se dire que si certains événements se produisent, c'est qu'il y a une raison valable.
C'est ne pas reprocher à l'autre notre manque de courage. C'est permettre à l'autre d'avancer, sans pour autant le juger. C'est tendre et ouvrir ses bras, sans rien demander en retour... C'est pouvoir déceler de tout ce qui nous entoure, un portail vers quelque chose de plus puissant.

C'est être en accord avec notre âme, s'aimer, rester connectés, être positifs, lever les yeux vers le ciel, et profiter de sa luminosité, baisser les yeux vers la terre et apprécier celle-ci afin de mieux s'y recueillir le moment venu.

Vivre c'est tout un art, mais pour apprécier cet art, il faut en regarder sa toile sous toutes ses facettes. Une belle toile n'a pas besoin d'être créée par un bel artiste, c'est la façon dont on l'observe qui fait d'elle sa beauté. Chacun y voit ce qu'il veut bien y voir, de la vie, de la tristesse. Mais chaque facette de cette toile est unique pour son observateur.

Ma vie, elle n'a pas toujours été facile, mais qui a eu une vie facile ?

Puis quand je la regarde de plus près, je sais que mes petits bobos n'avaient rien d'insurmontable, comparés à beaucoup de personnes en souffrance réelle.

Je remercie le ciel pour cet accident, pour mes petits bobos, pour m'avoir permis de voir au-delà de la mort, pour me permettre de communiquer avec mon Papa.

Je remercie Dieu, mes Anges Gardiens, mes êtres de lumière, Mon Ange bienveillant, et ma sœur de cœur, qui m'a permis de croire en tout cela.

Je suis en paix.

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
10561 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
2 août
  Publié: 15 avr à 09:45 Citer     Aller en bas de page

bonjour ROSI
ton texte est intéressant.
je n'ai pas osé faire de commentaires.
bisou de SAM
En tout cas, je pense que oui, croire positivement en quelque chose en pensant être certain que cela va arriver, finira par se produire au moment où l'on s'y attend le moins.
J'ai compris qu'il avait réalisé également mon dernier souhait.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 193
Réponses: 1
Réponses uniques: 1
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0216] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.