Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 67
Invisible : 0
Total : 69
· Avraham · Sol_M
13353 membres inscrits

Montréal: 16 oct 16:31:40
Paris: 16 oct 22:31:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: La jonque Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 15 févr à 16:05
Modifié:  15 févr à 18:08 par Franck
Citer     Aller en bas de page


"La jonque"


Une jonque navigue au gré de la mousson.
Le manteau équatorial la pousse à la dérive,
Loin vers le large, entre remous et rebonds.
Cette embarcation se nomme "l'autre rive".


Peu importe qu'elle soit d'ici et d'ailleurs,
Peu importe qu'elle soit d'ailleurs ou d'ici,
Pour ces autres, elle n'a qu'une seule couleur
Celle qui jaunit, se dilue dans l'eau croupie,


Celle qui gît au fond de sa coquille, peu fière
De se voir mille fois souillée, brisée, torpillée,
Non pas avec le dos d'une minuscule cuillère
Mais à coups de pagaie en mer déchaînée.


Ses origines en auréoles clandestines,
Son monde en des contrées inexplorées,
Son garde-fou en une nuit d’opaline,
Cherchent des préfectures d’identité...



Blanc et jaune d'oeuf se mêlent au typhon
Quand, pour l'idiot, la Chine est un continent,
L'asiat' dont il dira le presser comme un citron.
Délit de faciès qui continuera à singer l'accent.


Et si par malheur "l'autre rive" ose la plaidoirie,
Elle se verra prostrée, nue, au banc des accusés
Car "sa communauté, une minorité modèle qui rit,
Sourit, ne fait pas d'histoire." Affaire classée.


Les mots sales continueront à pleuvoir sur elle :
"Dans ton pays, les nanas ont le vagin bien serré ?"
Elle cherchera alors l'exil hors de ce sinistre bordel,
Hors les barbelés de la xénophobie, du pénitencier.


Ses origines en auréoles clandestines,
Son monde en des contrées inexplorées,
Son garde-fou en une nuit d’opaline,
Engloutis par ces préfectures d’identité...



Ailleurs, elle est considérée comme d'outre-mer,
Banane démasquée, blanche dedans, jaune dehors.
Ici, elle est l'avatar des enfermements identitaires,
De cette étrangère laissée au port pour un passeport.



Initialement en trois parties, ce texte avait pour seul sujet "le voyage" et était destiné aux deux éphémères de février, ainsi qu'au thème photo... et puis... et puis il y a eu le passage à tabac de cette jeune femme, française d'origine laotienne, s'ajoutant aux nombreuses agressions envers les personnes d'origine asiatique depuis l'arrivée du Covid-19 en France et dans le monde...



Franck (15 février 2021)




 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
751 poèmes Liste
15962 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 16 févr à 03:06 Citer     Aller en bas de page

Merci Franck pour ce sensible partage qui "fait voir".


Une jonque navigue au gré de la mousson.
Le manteau équatorial la pousse à la dérive,
Loin vers le large, entre remous et rebonds.
Cette embarcation se nomme "l'autre rive".



Combien de vies passent inaperçues ou viennent brisées dans notre ignorance, ou pire, indifférence...
Amicalement
galatea



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
341 poèmes Liste
10947 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 28 févr à 05:33 Citer     Aller en bas de page

bonjour FRANCK tout comme LILIA ou GALATEA
j'ai apprécier ton texte qui fait voir en bleu, surtout:

Ses origines en auréoles clandestines,
Son monde en des contrées inexplorées,
Son garde-fou en une nuit d’opaline,
Cherchent des préfectures d’identité…
merci pour ces voyages de SAM

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 8 mars à 13:45 Citer     Aller en bas de page


A travers vos mots...

Galatea Belga & Samàmuse

Merci pour elle(s) et eux.

Bien à vous.

Franck







 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 279
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0183] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.