Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 23
· Filiquier · samamuse · Jean-Louis
13323 membres inscrits

Montréal: 14 mai 04:08:31
Paris: 14 mai 10:08:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Les oubliés du système Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1398 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
29 avril
  Publié: 24 jan à 17:41
Modifié:  25 jan à 08:09 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Il est dommage que 2021, ne tourne qu'autour d'un virus et d'un vaccin. Qu'on oublie qu'hier, il y avait encore un monde avec une vie, avec des joies, des rires, mais aussi des victimes, comme des femmes ou enfants subissant des violences conjugales ou parentales...



Aujourd'hui, on ne meurt apparemment plus que du COVID. C'est drôle quand même qu'un petit virus de rien du tout, arrive à lui tout seul à retenir toute l'attention d'un monde entier, alors que partout en ce monde, des enfants et femmes sont victimes de violences, de viols, de meurtres...



Ces victimes-là, ne font pas de bruit, ne font pas arrêter tout un système économique, ne font pas le décret d'un couvre-feu afin d'essayer de les protéger. Non, car ces victimes-là, ne feront pas vendre de masques, de vaccins, de médicaments... Ces victimes-là, ne font pas de bruit, elles ne ressemblent pas à une contagion qui se propage rapidement... Et pourtant, ces victimes-là, elles existent partout dans le monde entier... Tous ces enfants, toutes ces femmes, qui n'osent pas crier qu'elles sont les victimes d'un virus bien plus agressif qu'un Coronavirus...



Une violence grandissante avec ce confinement, une violence pourtant contagieuse, mais dont les médias visiblement, n'y sont pas sensibles... On préfère garder les individus sous la tourmente, en leur bourrant le crâne que la seule chose qui peut tuer à l'heure actuelle, c'est ce fichu virus...



Oublions aussi, toutes les autres maladies qui ont tiré leur révérence, laissant leur place à un ARN dominant. Oublions que le cancer et les AVC n'ont jamais fait de victimes... Nos frères, nos parents qui en sont au quotidien touchés, meurent sans qu'ils aient fait la une, d'une longue liste interminable aux infos...



Oublions que la violence des rues, et la pauvreté de ceux qui mendient existe, mais qu'ils restent tous aussi insignifiants, car cela ne fait pas vendre, ne mérite pas qu'on créée un vaccin...



Un vaccin, c'est tout ce dont les gens parlent à l'heure actuelle, un vaccin dont personne ne sait rien, mais que tout le monde veut... Alors que dehors, il existe bel et bien une autre maladie dont personne ne se soucie, un autre symptôme dont personne ne s'inquiète... Dehors, il y a toutes ces autres maladies, toutes ces autres misères, toutes ces autres violences...



Elles font à peine, un petit article dans un journal, ou sur la toile, ou juste une petite pensée de celui qui a perdu un être cher, non du covid, mais d'un cancer, d'un AVC, d'un viol, d'un homicide...



Je suis révoltée que 2021 ne serve pas de leçon à l'homme, que l'état pourtant si puissant, ne lève pas le petit doigt pour que toutes ces victimes aient un nombre qui s'affiche sur une courbe à l'écran...



Cela intéresse qui au final ? Un laboratoire, un ministre, un Président ? Nous sommes tous en guerre contre un Covid qui n'est là que depuis 1 an, alors que tout le reste existe depuis si longtemps...

Nous avons peur pour nous surtout, égoïstement, peur de mourir d'un virus alors qu'on meurt de toute façon de tout un tas d'autres causes...



Pourquoi une seule et unique frayeur fait-t-elle autant de bruit ? A qui cela rapporte-t-il ? Pourquoi la presse ne vend plus que du vaccin, un traitement, ou du Covid en mutation ?



Pourquoi la presse oublie-t-elle qu'avant et encore aujourd'hui, il existe bel et bien de multiples autres causes à défendre ?



Je n'ai pas plus peur du Covid que de toute autre chose, car j'ai conscience que de toute façon, je ferai en temps et en heure, une victime de plus en ce monde...

La seule chose qui peut faire la différence, c'est que si je meurs du Covid, je ferai partie de cette fichue courbe qui tourmente tant de gens, alors que si je meurs d'autre chose, je ne ferai même pas l'article d'un journal...



Je ne suis pas journaliste, ni politicienne, ni médecin, mais j'espère qu'au travers de mes mots, j'aurai au moins pris le temps de penser à toutes ces familles, et amis, qui ont perdu leurs proches et pour qui j'ai envie de poser mes maux, ma colère et mon incompréhension...



A vous tous, femmes, enfants ou hommes qui êtes partis laissant derrière vous une famille en souffrance, je vous dédie ces quelques mots, afin de ne pas vous oublier... Je vous dédie ces mots qui ne feront jamais grimper une courbe sur une statistique, qui ne feront jamais vendre un vaccin, je ne stopperai pas toute une économie, je ne ferai pas un article dans la presse...



Je ferai juste ce petit texte pour dire que vous aussi, vous êtes aussi importants...



Ne vous oublions pas...



Faisons en sorte qu'un vaccin pour un Covid, soit tout aussi important aux yeux de la Presse et de l’État, que vous tous victimes silencieuses, mais victimes réelles et parfois victimes de la cruauté de l'homme...



Une pensée pour Cécile, tuée par son ex-mari, une pensée pour Toi, Carlos qui vient de perdre ta maman, une pensée à vous tous... les oubliés du système...

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
339 poèmes Liste
2903 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 25 jan à 01:49 Citer     Aller en bas de page

Un tour d'horizon qui permet de sortir de l'ombre une réalité qui court depuis longtemps, et plus en ce moment avec le couvre-feu, confinement...
Les dégâts apparaissent au hasard d'un article, d'un suicide, d'une information régionale...
Oui le monde est cruel, cupide, dépendant des paillettes, pouvoir, intéressé par l'argent, la réussite !
Restons proche du voisinage, à notre petit niveau essayons d'être acteur de bien-être, l'instant où l'on se trouve, parfois nous donne l'occasion d'agir, d'atténuer les maux de cette planète chaotique, l'injustice hurle à tous les coins de rues. ..

Merci Rosi

Je te souhaite un excellent lundi !

marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
331 poèmes Liste
6022 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 25 jan à 09:50 Citer     Aller en bas de page

Un texte fataliste - c'est le dur chemin de l'homme, le dur chemin de la VIE .

j'ai bien aimé cette pensée pour les "autres"

Amitiés
Yvon

  YD
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
4887 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
29 avril
  Publié: 26 jan à 02:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Rosi,
un coup de gueule plein de bon sens.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
433 poèmes Liste
4887 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
29 avril
  Publié: 26 jan à 02:23 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Rosi,
un coup de gueule plein de bon sens.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1398 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
29 avril
  Publié: 27 jan à 16:16 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marchepascal, Yvon, et Pichardin,

je vous remercie beaucoup pour votre gentillesse. C'est vrai qu'il est dur ce chemin de vie... C'est vrai, ce texte est aussi mon coup de gueule contre toute cette haine et violence, qui ne s'arrête jamais, et dont pas assez de médias, ne parlent à mon grand regret...

Et pourtant en dehors du Covid, tant de gens souffrent, tant de gens meurent, tout ça, reste bien triste...

Prenez tous bien soin de vous et de vos proches , à bientôt,

Amitiés,

rosi

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
321 poèmes Liste
10269 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 30 jan à 02:51 Citer     Aller en bas de page

merci ROSI de ces quelques lignes
- la nature ne nous offre pas des inconforts sans raisons.
- l'homme comptabilise au lieu de vouloir comprendre ces raisons.
- les médias nous conditionnent à de la passivité, effleurant les prises de consciences.
- les réseaux sociaux devraient pouvoir combler ce que les médias commerciaux ne font pas.
- pourquoi des in confortés propagent des états d'être nuisibles.
- où sont les lieux d'entraides qui existent et qui attendent des bras des sourires des disponibilités.
- moi aussi je viens de proposer des lignes sans objectifs à faire vivre.
le covid comme le sida demandent des changements de vivres ensembles, quelles sont ces demandes ?
- muses suggérez nous des textes qui fassent naître des "pourquoi pas", jugés sur le coup comme des coups d'épées dans l'eau, qui peuvent devenir brises glaces, ou éolienne parmi ceux ou celles qui aimeraient brasser de l'air, mais du bon.
merci à nouveau ROSI de la part de SAM.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
568 poèmes Liste
24933 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 6 févr à 10:09 Citer     Aller en bas de page

Merci ROSI et en toute dernière information, une pensée pour ce petit enfant de trois ans qui vient de mourir sous les coups d'un beau-père forcené, qui lui a fait éclater la rate.
La mère ne se manifestait pas, amoureuse qu'elle était pour cet individu.
Je suis révoltée, la justice ne suit pas.
La covid, est une chose terrible, mais tous ces gens qui meurent d'autres maladies et qui ne peuvent être soignés à temps, faute de lits dans les hôpitaux, on a restreint tant de choses.
Merci pour tout ce que tu as écrit.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1398 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
29 avril
  Publié: 3 mars à 10:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sam, et ODE,

Merci à vous pour votre soutien en ce texte... C'était ma façon de dire, que dehors effectivement, il y a autre chose que le covid, et que ça ne fait toujours qu'un petit article ou un petit coup de gueule dans les médias...Mais cette réalité là, est pourtant un vrai fléau, et mérite tout autant, voire bien plus qu'on s'y penche et que d'une certaine façon, nous pouvons tous au travers de nos mots, ou nos maux, se sensibiliser et grâce aux textes ou poèmes, faire sortir ces réalités...Que l'état, qui reste insensible ou impuissant, lève enfin les yeux sur tout cela.... Aujourd'hui, nous avons tout pour être heureux, et nous ne savons pas remercier la nature pour ce qu'elle nous offre...On lui demande toujours plus, et l'homme devient de plus en plus insatisfait, imbus de lui-même, devient violent, impatient... Il y a toutes ces femmes, ces enfants, violés, battus, morts... Toute cette violence gratuite quotidienne, et on parle toujours de la même chose, on se voile la face... C'est terrible tout cela, j'espère au travers de tous nos textes, poèmes, faire réfléchir à notre condition de vie, afin qu'on devienne plus humains, plus humbles, plus riches d'affection humaines que matérielle... J'espère que le monde change, même si au fond, je crois que la finalité de tout ce qui en découle soit notre perte future à tous, par manque d'écoute, et d'amour....

Merci à vous tous, et très belle soirée à vous tous chers poètes...

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
321 poèmes Liste
10269 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 11 avr à 05:16 Citer     Aller en bas de page

ROSI ose me tutoyer, moi je le ferai.
- j'entends, je lis, je suis en révolte, que les médias et les parleurs des mondes des postulants politiques, accablent le président MACRON, qui est lui aussi la victime des dictatures des bureaucraties, qui vivent de % au lieu d'exprimer des humanités. les abus que tu aimerais voir traités ne les intéressent pas.
- les inconforts et fléaux, qui te sensibilisent, n'existent que par hypocrisies, périodiquement, sans jamais envisager de propositions réductrices de ces abus.
- il est possible que je laisse à nouveau des commentaires sous ton texte. les miens reçoivent des formes d'indifférences, et de non lectures, ce doit être dû aux mauvaises présentations de ces sensibilités.
bise de SAM
- je risque d'être mis en invisibilité, à cause de "les miens reçoivent des formes d'indifférences, et de non lectures," c'est un risque que je prends, pour pouvoir sensibiliser ici à mon tour, devant certaines libertés d'expressions.
bise de SAM

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 308
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0246] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.