Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 66
Invisible : 0
Total : 66
13183 membres inscrits

Montréal: 3 déc 18:10:44
Paris: 4 déc 00:10:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Un mot, le monde et moi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 26 mai 2020 à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Un mot, le monde et moi

Un mot
Et dans ce souffle primitif
S'enfante tout un monde
Parallèle à ma chair.

Un verbe un seul
Et je n'est plus sujet
Je n'est plus qu'un pronom
Réfléchi.

Un mot un trait
D'union fragile
De mon espace viscéral
A ce
Qui n'est plus

Moi ?

Un mot, deux mots, un point
C'est tout
Dire.

C'est tout un monde.

Hors je.

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 27 mai 2020 à 01:25
Modifié:  27 mai 2020 à 01:27 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Un texte qui donne à méditer.

Il y a tout un monde, hors je...
Il y a nous, plus beau que tout..
nous qui n'est plus..
nous, hors jeu
nous, redevenu je...

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
17209 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 27 mai 2020 à 13:06 Citer     Aller en bas de page

à méditer

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5017 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 27 mai 2020 à 15:33 Citer     Aller en bas de page


Bonsoir Marie-Paule,

La fraternité de la parole escorte la vie en un parcours plus tenace que nos propres voix.
Ce poème compendieux est une belle surprise.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
243 poèmes Liste
3029 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
30 octobre
  Publié: 28 mai 2020 à 08:03 Citer     Aller en bas de page

MariePaule,

Un monde qui ne "tourne" pas autour du "je"...

Dire, sans tout ramener à soi ?



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 29 mai 2020 à 03:33
Modifié:  29 mai 2020 à 03:34 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Citation de Sidonie
Un texte qui donne à méditer.

Il y a tout un monde, hors je...
Il y a nous, plus beau que tout..
nous qui n'est plus..
nous, hors jeu
nous, redevenu je...


Nous, mais c'est bien sûr !
Merci pour ta visite, Sidonie

Citation de mido ben
à méditer



Merci d'être passé, mido ben

Citation de Jean-Louis

Bonsoir Marie-Paule,

La fraternité de la parole escorte la vie en un parcours plus tenace que nos propres voix.
Ce poème compendieux est une belle surprise.

Amitiés
jlouis



Merci pour ton appréciation très appréciée, Jean-Louis


Citation de Mawringhe
MariePaule,

Un monde qui ne "tourne" pas autour du "je"...

Dire, sans tout ramener à soi ?



Il y a de ça...
Merci pour ton passage ici, Mawr



  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
16047 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 29 mai 2020 à 07:42 Citer     Aller en bas de page


Le monde commence quand nous sautons le "je".
Le je va sauvegardé, aimé, mais pour mieux partager cette vie doit rester le plus possible à l'ombre, selon moi.
Merci pour ce bijou, MariePaule :-)

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 1er juin 2020 à 14:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Galatea belga

Le monde commence quand nous sautons le "je".
Le je va sauvegardé, aimé, mais pour mieux partager cette vie doit rester le plus possible à l'ombre, selon moi.
Merci pour ce bijou, MariePaule :-)



Merci àtoi, Lilia !



MariePaule

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 696
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0258] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.