Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 371
Invisible : 0
Total : 374
· ALPETE LION · jeromenardi
Équipe de gestion
· Ashimati
13228 membres inscrits

Montréal: 6 déc 07:30:03
Paris: 6 déc 13:30:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Koeur Breizh Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
griskohle


La vie est permissive; l'individu est seul à se limiter.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
32 commentaires
Membre depuis
10 juillet 2017
Dernière connexion
5 décembre 2020
  Publié: 3 mai 2020 à 02:35 Citer     Aller en bas de page

Vous ai-je parlé de la Bretagne, contrée enchanteresse de forêts et de prés, de falaises dressées face à l'horizon ?
Vous ai-je parlé des insectes à voiles blanches, ballotant sur l'écume, dans les bleus du ciel et de la mer entremêlés, tantôt rugissants, tantôt apaisés ?
Vous ai-je parlé du vent ondulant les herbes hautes et soufflant les embruns qui fouettent le sang et forgent l'obstination ?
Vous ai-je parlé des plages jetées au pied des rochers où s'agrippent les coquillages pour n'être pas emportés ou frissonnés dans la poêle des pêcheurs ?
Vous ai-je parlé de la marée qui danse et de la vague estivale des Fest-Noz ?
Vous ai-je parlé de la beauté mystérieuse de cette Terre et de la magie des signes celtiques ?
Vous ai-je parlé du Triskel qu'emmenait Erwan, lorsque tourné vers sa traversée, il s'éloigna du quai pour n'y jamais revenir ?
Vous ai-je parlé du sel qui rougit les yeux et grave les tombes des marins péris ?
Vous ai-je parlé de Solenn, sa mère, qui, chaque nuit, dans le faisceau de ses rêves, guette encore et encore la lumière de l'enfant disparu, sur l'océan de son désespoir ?

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
13151 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 3 mai 2020 à 03:23 Citer     Aller en bas de page

Tu nous en parles ici, et de fort jolie manière

Merci à toi !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
6303 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 3 mai 2020 à 04:13 Citer     Aller en bas de page

Oh oui oui parle, parle encore de ce far west si iodé .
de toutes façon nous z’avons les moyens de fous faire parler
( un commis sert à rien🤪
Blague à part je le garde dans mon écrin il sera aux côtés d’autres gens de mer.
Que la marée te ramène plus souvent sur le rivage de LPDP
Amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
6335 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 3 mai 2020 à 08:51 Citer     Aller en bas de page

Joliment exprimé, il te faut maintenant traiter tous les sujets exprimés...


Yvon

  YD
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
609 poèmes Liste
26415 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 30 juin 2020 à 12:55 Citer     Aller en bas de page

C'est maintenant que je découvre ton écrit et j'en suis enchantée.
J'ai écrit sur la Bretagne, mais tu me dévoiles encore plus de beautés, l'océan me parle et me manque, bien que je sois dans un département plus bas.
Merci pour ce délicieux poème
ODE 31 - 17

  OM
griskohle


La vie est permissive; l'individu est seul à se limiter.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
32 commentaires
Membre depuis
10 juillet 2017
Dernière connexion
5 décembre 2020
  Publié: 5 déc 2020 à 04:51 Citer     Aller en bas de page

Merci pour votre lecture et vos bons mots qui me renforcent dans l'idée que la Bretagne est un paradis possible...!
Au plaisir de vous lire.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 731
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0231] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.