Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 94
Invisible : 0
Total : 94
13183 membres inscrits

Montréal: 3 déc 17:49:16
Paris: 3 déc 23:49:16
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Reflet (haïku) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 12 avr 2020 à 15:00
Modifié:  13 avr 2020 à 10:35 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Reflet

mais comment fait-il
pour flotter sans dériver
le soleil sur l'eau ?

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
814 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 12 avr 2020 à 17:23 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup cette forme de poèmes courts, et vous vous y coulez avec grâce. Merci.

Pierre-Emmanuel

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
6299 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 13 avr 2020 à 01:28 Citer     Aller en bas de page

Bonjour MariePaule

Moi aussi j’aime ces’flashs poétiques’´
Un haïku ce n’est que quelques mots mais s’il est bien réussi il porte loin, raconte beaucoup.
Le soleil c’est un débrouillard tu sais, c’est comme les vagues ils savent nager.
Non ce que je n’aime pas c’est quand il joue à cache cache avec les nuages moi ça va j’habite dans le sud, il ne joue pas trop à ça par ici mais dans l’est ou le nord il se cache si bien le bougre que les gens ont du mal à le trouver!
Amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
220 poèmes Liste
13149 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 13 avr 2020 à 03:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de rimarien
mais dans l’est ou le nord il se cache si bien le bougre que les gens ont du mal à le trouver!



Alors pour ton info RIMARIEN, nous avons ici dans le Nord-Est un soleil éclatant depuis plus d'un mois non stop... Je dis ça...je dis rien

Marie-Paule : jolis mots, merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Ishtar Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
15063 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 13 avr 2020 à 03:49 Citer     Aller en bas de page

Tant d'émotions dans si peu de mots.
Merci.

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5017 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
20 novembre
  Publié: 13 avr 2020 à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marie-Paule,

Trés joli haïku dans l'esprit et la lettre.

Amitiés
jlouis


Une petite remarque; il y aurait avantage à ne pas mettre de lettres capitales en début de ligne.

  Poésie, la vie entière
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 13 avr 2020 à 10:34 Citer     Aller en bas de page

Pierre-Emmanuel, JC, Isabelle, Adamantine, Jean-Louis
Merci pour vos si gentils commentaires !

PS : Jean-Louis : tu as parfaitement raison, je m'en vais corriger de ce pas ! Merci

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
17209 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 13 avr 2020 à 12:07 Citer     Aller en bas de page

une très belle
image poétique

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 13 avr 2020 à 13:57 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
J'aime ce poème et l'émerveillement qu'il dégage.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 14 avr 2020 à 09:51 Citer     Aller en bas de page

Merci Marie-Paule pour le partage de ce bref moment de lecture, sur lequel je n'ai pas eu le temps de dévier. Bises. A bientôt !

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
608 poèmes Liste
26397 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 14 avr 2020 à 11:14
Modifié:  14 avr 2020 à 11:15 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

C'est infiniment beau ce haiku, je le verrais même sur une toile en peinture.
Pour joindre un peu d'humour, je dirais que le soleil s'il ne veut pas dériver, il faut qu'il s'accroche aux algues ou qu'il se retienne entre deux galets.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Kanth
Impossible d'afficher l'image
L'Aube pâlit, elle avait reconnu le Monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
56 commentaires
Membre depuis
20 mars 2020
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 15 avr 2020 à 10:47 Citer     Aller en bas de page

Au bord d'une rivière, une question poétique frappe l'esprit en voyant onduler le reflet du soleil, indifférent au courant. Il y a toute l'instantanéité du haïku dans ce joli texte. Merci.

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 16 avr 2020 à 16:26
Modifié:  16 avr 2020 à 17:41 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

mido ben, Chlamys, Jean-Claude, ode, Kanth
Touchée par vos appréciations !
Merci.


MariePaule

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
488 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 19 avr 2020 à 05:01 Citer     Aller en bas de page

Très belle observation et très judicieuse question, sous forme d'un haïku parfait. J'aime !
Filiquier

  TF
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 20 avr 2020 à 01:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de Filiquier
Très belle observation et très judicieuse question, sous forme d'un haïku parfait. J'aime !
Filiquier


Merci beaucoup, Filiquier !


MariePaule

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 12 juin 2020 à 05:11 Citer     Aller en bas de page

quand en réponse j'en propose je suis mis en invisibilité.
alors une tentative.
à demain soleil,
de tes reflets rayonnants,
la terre est ronde.

combien de temps ces 3 ligne en haiku vont-elles vivre ?
de SAM pour toi RECTO DE MOTS.

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 1er sept 2020 à 18:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de samamuse
quand en réponse j'en propose je suis mis en invisibilité.
alors une tentative.
à demain soleil,
de tes reflets rayonnants,
la terre est ronde.

combien de temps ces 3 ligne en haiku vont-elles vivre ?
de SAM pour toi RECTO DE MOTS.



Ooooh, Sam, je t'avais oublié je te prie de m'excuser
J'ai cité tes mots, afin qu'ils ne puissent être mis en invisibilité, pour me faire pardonner !
Prends soin de toi
Bises
MariePaule

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
266 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 5 sept 2020 à 10:35 Citer     Aller en bas de page

Quand l'eau joue aux fléchettes de lumière comme vous avec celle des questions intrigantes avec nos esprits...

Votre âméabilité chère correctrice !

Ps: cet haïku ne serait-il pas aussi un koan finalement?

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 6 sept 2020 à 17:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de Gylfi
Quand l'eau joue aux fléchettes de lumière comme vous avec celle des questions intrigantes avec nos esprits...

Votre âméabilité chère correctrice !

Ps: cet haïku ne serait-il pas aussi un koan finalement?



Merci Gylfi !
Il semblerait que ce soit finalement un "muki"... ma culture est imparfaite, mais l'imperfection se cultive qui, au moins, laisse à désirer

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
266 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 8 sept 2020 à 05:52 Citer     Aller en bas de page

Découverte merci merci!
Saviez vous que muki represente la tribu des femmes chez le peuple Tarahumara ?
Étrange et plaisir que cette association de la fulgurance du feminin, des mots dans cette vision de l'intemporel..

Âmitié

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 592
Réponses: 19
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0410] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.