Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 24
· Avraham · Saint-Ange · cro
Équipe de gestion
· Emme
13340 membres inscrits

Montréal: 20 jan 06:38:18
Paris: 20 jan 12:38:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Au Miroir de l’enfance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Saphariel


Tirons notre courage de notre desespoir même. (Sénèque)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
220 commentaires
Membre depuis
17 janvier 2017
Dernière connexion
5 janvier 2021
  Publié: 12 avr 2020 à 10:31
Modifié:  12 avr 2020 à 14:06 par Emme
Citer     Aller en bas de page




Au Miroir de l’Enfance

L’enfance est un gracile grain de sable
Qui collisionne les particules du silence

Et le fragile fragmenté se noie

En nos cœurs-à-corps
Se trouve la chute

Nous portons en nous tant de trépas
Dame Innocence nous a piégés
Dame Enfance nous est étrangère
Leur récit ne dira rien de nous…

Rien de moins que ce que l’on entend
Un lointain grondement sonique
Un frileux coma teinté d’irréversibilité

Statique

Incompressible

Tout cœur fossilisé irradie
Ombres terrifiantes

Congestion...
Coagulation...

Tous ces leitmotivs qui nous précipitent
Dans le pandémonium du Libertin
Où nous sommes bien plus vivantes qu’abstraites
Mais une poupée cireuse a-t-elle des pulsations
Quand un cimeterre décore son dos...

Dis-moi...

Abrogeras-tu tout ces lambeaux de vers maudits
Libéreras-tu l’encrage labyrinthique de nos échappées
Sauras-tu voir que le miroir ne nous apprend rien

Rien que nous ne sachions déjà

Dis-moi !
Qu'un autre Monde
Est là
Tout près
À portée de bras
Que nous saurons aimer...

À nouveau
Née


  On a tous une Némésis en soi. La différence entre l’optimiste et le pessimiste, est que ce dernier la conçoit quand le premier ne fait que l'entrevoir sans jamais l'affronter...
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
327 poèmes Liste
7515 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 17 avr 2020 à 06:49 Citer     Aller en bas de page

Je l'ai lu plusieurs fois, pour bien m'imprégner des mots, de leurs couleurs qui s'assombrissent peu à peu...

J'espérais, longtemps, que quelqu'un viendrai y déposer un commentaire, juste pour donner une impression, peu importe laquelle, mais...

Ce qui fait de l'enfance, parfois, une certaine insouciance qui se mêle de violence, peut faire résonner dans l'esprit devenu adulte, des sonorités discordantes, mais e peuvent disparaître...

Tu parles sans doute de/à quelqu'un qui a peut-être déjà perdu cette innocence qui sied à l'enfance, d'une manière négative...

Je ne sais pas où tous ces maux peuvent mener, s'il n'y a rien au bout...

Une nouvelle fois conquis par ta poésie... qui élève le niveau...

Amitiés...

Hubix.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
3947 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 21 avr 2020 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

L'absence compte quand je vois moi aussi que ce texte est si peu commenté. Je ne pouvais - alors que je viens par "à coups" - le laisser s'"ensilencer". Et ce n'est pas par complaisance. Car tu le sais rien ne tient du hasard.
"L’enfance est un gracile grain de sable
Qui collisionne les particules du silence"... un exquis fragmenté, happé, assassiné dans ce phrasé apparemment doux qui a le goût métallique du sang. Et tout prend corps sans qu'il y ait chair sinon de ce mal qui est un ogre. Dis moi que tout sera pur à nouveau...lavé de tout. Comme si, à l'horizon, se profilerait ce nouveau monde…
J'aimerais tant, tout autant qu'une réponse digne de ce "Dis-moi !"...exigeant.

K.***

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19221 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 1er juin 2020 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Se libérer des pièges pour renaître

J'aime l'image des cœurs fossilises qui irradie, même si elle est terrible en même temps

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 495
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.