Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 78
Invisible : 0
Total : 82
· Pieds-enVERS · Cyrille · Bombadil
Équipe de gestion
· Maschoune
13183 membres inscrits

Montréal: 3 déc 11:41:49
Paris: 3 déc 17:41:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: 86400 pulsations Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 7 avr 2020 à 02:56
Modifié:  7 avr 2020 à 05:45 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Semaine de vingt-quatre heures débute,
Semaine où tous les jours ne seront plus qu’un,
Ai beau, là, contre moi me mettre en lutte,
Le temps dévore, gourmand comme un requin.

Pourtant suis Harnaché, Carnassier, fou à lier,
Prêt à l’art mâché, au cœur d’acier, fou d’alliés.

En tout reclus, j’en oublie le spleen du lundi,
Je dépasse les états guerriers du mardi,
Ai bien perdu mes dispersions du mercredi,
Ne trouve plus mes élévations du jeudi,
Où est ma sensualité du vendredi,
Sont égarées mes sagesses du samedi.

Ne reste que ce grand ennui du dimanche,
Ou ne me sent plus du tout, du tout étanche.

Pourtant suis Harnaché, Carnassier, fou à lier,
Prêt à cravacher, mes peurs guettées, loups épiés.

86400 pulsations,
Qui ne rimeront pas avec exaltations,
Me laisseront, comme de l’eau, me répandre,
À la recherche de la corde de chanvre.

  Ori
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
842 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 7 avr 2020 à 04:29
Modifié:  7 avr 2020 à 04:40 par Argynne Aphrodite
Citer     Aller en bas de page

Corde de chanvre, aussi comme cordes circassiennes qui amènent les belles émotions........

Le temps dévore, oui, que l'on soit même à 82800 pulsations, que l'on essai même de ralentir le tempo intérieur, le temps dévore.

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 7 avr 2020 à 04:52 Citer     Aller en bas de page

bonjour ORI en MSP,
44800 est heureux de pouvoir te situer.
à bientôt MSP
GBBD à ARGYNNE oui je pense à toi.

 
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 7 avr 2020 à 18:17 Citer     Aller en bas de page

Merci Argynne pour votre retour toujours aussi poétique et merci Samamuse même si non 86400 n'est pas mon code postal, par contre MSP ne vois pas ce que cela veut dire.
Amicalement
Philippe

  Ori
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 8 avr 2020 à 07:41 Citer     Aller en bas de page

Merci Adria,
Une souffrance ne suis pas sûre, mais une difficulté de se mettre au diapason de ce ce nouvel espace temps, en suis certain.
Nous n'en sortirons ni vaincu, ni vainqueur, changé cela est certain…. le propre de l'être humain est de modifier ses perceptions de son espace, in fine, pour se modifier lui-même…..
Les pas sur le sable sont déjà inscrits il n'y a plus qu'à y mettre les pieds pour que leurs traces se marquent à jamais dans l'univers.
Amicalement
Philippe

  Ori
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 18 avr 2020 à 04:06 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Rose-Amélie et merci pour ce charmant commentaire auquel j'ajouterais bien:
souvent il n'y a qu'un pas... ou plutôt, qu'une pulsation! Une respiration peut-être.
Amicalement
Philippe

  Ori
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
842 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 18 avr 2020 à 06:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de ori
Bonjour Rose-Amélie et merci pour ce charmant commentaire auquel j'ajouterais bien:
souvent il n'y a qu'un pas... ou plutôt, qu'une pulsation! Une respiration peut-être.
Amicalement
Philippe



De la verticale à l'horizontal aussi...

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 18 avr 2020 à 08:51 Citer     Aller en bas de page

Monotonie... Désormais la semaine se découpe en :
lundimanche
mardimanche
mercredimanche
jeudimanche
venrdedimanche
samedimanche
dimanche
On a du mal à s'y retrouver, ça manque de ressorts.


MariePaule

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Argynne Aphrodite


Lorsqu'il est déjà bien trop tard pour dormir te kidnappe l'inspiration poétique. _Argynne
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
0 poèmes Liste
842 commentaires
Membre depuis
7 août 2019
Dernière connexion
15 novembre
  Publié: 18 avr 2020 à 09:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Allantvers
Monotonie... Désormais la semaine se découpe en :
lundimanche
mardimanche
mercredimanche
jeudimanche
venrdedimanche
samedimanche
dimanche
On a du mal à s'y retrouver, ça manque de ressorts.


MariePaule



Vaut mieux avoir des ressorts intérieurs, même rouillés ou coincés, font l'affaire comme ceux du canapé ! Ou du lit.
Bisous, Allantvers, et reste bien Alendroit ;-)

  Y A T'IL UN PASSAGE QUI VOUS A PIQUÉ AU COEUR ? ;-) Poètiquement vôtre, Argynne Aphrodite
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
29 novembre
  Publié: 21 avr 2020 à 12:49 Citer     Aller en bas de page

Merci de ces commentaires.. Pour les ressorts Marie-Paule il en suffit d'un et qu'il soit intérieur.
Amicalement
Philippe

  Ori
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 653
Réponses: 9
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0250] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.