Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 32
Invisible : 0
Total : 34
· James · samamuse
13331 membres inscrits

Montréal: 20 jan 05:35:17
Paris: 20 jan 11:35:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Je suis mal foutu mais j'ai le cœur sur la main Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
5095 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
1er janvier
  Publié: 19 juil 2019 à 01:27
Modifié:  19 juil 2019 à 06:55 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

J’ai toujours eu un cheveu sur la langue, et pourtant je suis chauve. C’est vraiment bizarre non ? Même la médecine n’arrive pas à expliquer ça !
Pour corriger cette anomalie de la nature, j’ai décidé de me faire greffer des implants capillaires juste histoire de rétablir la logique. Depuis ça choque moins !
Mais là où j’ai un vrai problème c’est que j’ai un énorme poil dans la main et pourtant je suis imberbe. Pour ça les toubibs ne peuvent rien y faire, prétextant qu’il est invisible et donc impossible à trouver.
Mais moi je sais bien qu’il est là ce poil car dès que je veux me saisir d’un objet, je sens comme une gêne et cela m’empêche de faire quoi que ce soit.
C’est pas que c’est douloureux mais c’est vraiment handicapant !
De même l’été, quand je suis affalé dans mon hamac, les doigts de pieds en éventail, on pourrait penser que c’est la belle vie. Hé bien non ! Détrompez vous car je ne suis pas assez souple pour m’éventer avec !
Pendant une période j’ai voulu être pâtre. Un type m’a dit "Si tu veux être pâtre il te faut une lampe Berger". Il a dû croire que je n’étais pas une lumière ou alors il a voulu me faire prendre des vessies pour des lanternes. Ça devait être un vrai illuminé ce mec. Je ne suis pas si bête que ça et je n’ai besoin de led de personne pour éclairer ma route.
Je suis un peu (beaucoup) bedonnant et lorsqu’il m’arrive d’avoir l’estomac dans les talons je peux vous dire que j’ai du mal à mettre un pied devant l’autre. Le même type m’avait dit "Mange du steack de cheval comme ça tu auras l’étalon dans l’estomac". C’est un vrai bourrin ce mec !
De toute façon lorsque j’ai faim je dors. Ne dit on pas "Qui dort dîne ". En conséquence je dors beaucoup !
Par contre, une chose est sûre, j’ai le cœur sur la main (non, pas celle où il y a le poil) et je suis toujours prêt à rendre service. L’autre jour un inconnu m’aborde dans la rue :
- Bonjour, me dit il ! J’ai perdu mon chemin, pouvez m’aider à le retrouver s’il vous plaît ?
- Bien sûr, avec plaisir, lui répondis je ! Et je lui ai donné l’adresse des objets perdus.
Quand on peut rendre service ...

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
822 poèmes Liste
23028 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 19 juil 2019 à 03:07 Citer     Aller en bas de page

Moi je dirai plutôt Devos !
Michou tu m'as donné la pêche et la banane ce matin.
5 fruits et légumes par jour, il faut donc que je le relise...

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13256 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 19 juil 2019 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Tu es vraiment très drôle Pichardin

Te lire est un vrai régal et je rejoins Aude quant à l'univers de Devos que tu touches du doigt ... Merci à toi !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
621 poèmes Liste
26748 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 19 juil 2019 à 10:03 Citer     Aller en bas de page

Tu connais l'expression "avoir le cœur sur la main et le poignet coupé"
Hi hi, tu m'as bien fait rire.
Ce que tu donnes en pâture, c'est un "fait néant"
Bises ODE 31 - 17

  OM
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
352 poèmes Liste
6418 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 19 juil 2019 à 10:30 Citer     Aller en bas de page

Il aurait été dommage que je loupe celui-là, super j'ai bien ri - bravo pour ton imagination si féconde.

Amitiés

Yvon

  YD
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
15 novembre 2021
  Publié: 20 juil 2019 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Bien poilant, ce texte, merci !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
5095 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
1er janvier
  Publié: 21 juil 2019 à 00:47 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cerdick,
Coluche a inspiré beaucoup de monde et j'en fais partie. Merci pour ton gentil commentaire.

Bonjour Aude,
Devos, Coluche, Pierre Desproges, pour ne citer que ceux là, m'ont beaucoup inspiré.
les fruits je les prends en salade et les légumes je les prends en soupe, ça va plus vite.

Bonjour Isabelle,
je n'ai pas beaucoup de mérite, je ne fais que plagier les humoristes cités plus haut.

Bonjour Ode,
Il y a aussi l'expression "Donner d'une main et reprendre de l'autre" que j'aime bien, à ne pas confondre avec "Donner des cours et reprendre ses études"

Bonjour Y.D.
merci à toi d'avoir laissé un gentil commentaire.

Bonjour Chlamys,
ce texte je l'ai saupoudré de poil à gratter et visiblement ça marche. Merci à toi !

Amicalement à vous
Pichardin

  Pichardin
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
11190 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 24 juil 2019 à 20:56 Citer     Aller en bas de page

"Je suis mal foutu, mais j'ai le cœur, sur la main."
- tu joues aux cartes, et l'atout est au cœur.

 
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
11190 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 24 juil 2019 à 21:10 Citer     Aller en bas de page

dans ces genres d'expressions puis-je en oser d'autres ?
- en hiver, j'ai un poêle à mazout.
- au printemps, à chant de l'heure, en poêle à la main.
- en été, je suis à poil.
- et en automne, les poils (cheveux) intelligent m'ont quitté.
- poils au menton. disait que le bouc émis sert.

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
5095 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
1er janvier
  Publié: 7 août 2019 à 02:27 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Samamuse,
merci pour ton passage et tes poilantes expressions.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1047 poèmes Liste
16886 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 3 déc 2019 à 02:58 Citer     Aller en bas de page

J'avais déjà eu une impression en voyant le titre dans ta liste qu'il y avait quelque chose d'intéressant à découvrir en faisant cette lecture...le moins qu'on puisse dire, c'est ce que je ne m'étais pas trompé !
J'adore ta capacité à écrire drôle, à nous faire rire. On dit parfois qu'au cinéma, faire rire est quelque chose de compliqué. je ne sais pas si ça l'est autant à l'écrit, mais ce qui est sur, c'est que tu assures.
Merci pour ce moment de détente.
amicalement.
pyc.

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
5095 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
1er janvier
  Publié: 27 jan 2021 à 11:57 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Pyc,
merci pour ton élogieux compliment, je vais avoir les chevilles qui enflent.
Plus sérieusement, écrire pour faire rire c'est un peu un exercice de funambule. Tout dépend de l'inspiration et de la façon de la retranscrire. parfois ça prend parfois ça prend pas? C'est comme une pâte qui lève ou qui ne lève pas.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1173
Réponses: 11
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0316] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.