Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 37
Invisible : 0
Total : 41
· In Poésie · André · James
Équipe de gestion
· Lacase
13346 membres inscrits

Montréal: 17 mai 04:49:05
Paris: 17 mai 10:49:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Les Éphémères (Octobre 2020) : Amours Indécentes :: Petite mort Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
1767 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 7 oct 2020 à 11:15 Citer     Aller en bas de page

Petite mort


Mon mari dort
S’aime-t-on encore
Bercés dans la petite mort
De nos deux corps éteints ?

Un cheveu blond sur ton pull bleu
Mon téléphone en silencieux
Une nuit de plus d’insomnie
A étouffer nos vraies envies

Je souris quand tu fais semblant
Je reste ta femme en soupirant
L’esprit ailleurs, le corps rebelle
A tes caresses rituelles

Sous la paume de tes mains
J’imagine les siennes ardentes
Brûlant mon innocence
Mon amant fou, mon indécence.

  SHElene
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
513 poèmes Liste
10356 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
17 mai
  Publié: 7 oct 2020 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

Une belle inspiration pour ce thème. Le temps émousse les envies.

😉

 
Danalore


Lire Une parenthèse dans le quotidien Ecrire Une évasion qui fait du bien
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
718 commentaires
Membre depuis
15 mai 2016
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 7 oct 2020 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

Imaginer c'est rêver les yeux ouverts...
J'ai bien aimé ma lecture

 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
3023 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
13 mai
  Publié: 7 oct 2020 à 13:29 Citer     Aller en bas de page

SHElene,

"Petite mort" bien trouvé ! Tout à fait la mort de ce qui peut rester d'un "couple"... des faux-semblants ! A ce stade, la véritable question : faut-il continuer à faire comme si... où aller tenter l'aventure ailleurs ? Double jeu où parfois l'on peut se brûler les ailes



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
813 poèmes Liste
22959 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 7 oct 2020 à 16:25 Citer     Aller en bas de page

C'est d'une vérité implacable.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
250 poèmes Liste
5933 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
17 mai
  Publié: 8 oct 2020 à 00:27 Citer     Aller en bas de page

Fou l’amant !?
Peut-être simplement averti.
Gourmande va !
Un amant averti en veut deux.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
14949 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 8 oct 2020 à 03:42 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui reflète ce que certains (certaines) peuvent ressentir parfois.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
MUSCADE


Je ne peux m'empêcher ces quelques rimes en vrac, c'est mon petit péché... y a que rime qui m'aille
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
1956 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2015
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 9 oct 2020 à 11:09 Citer     Aller en bas de page

SHElene

Tout est dit : la routine qui tue,
l'envie qui disparaît
Vivre par habitude..jamais.
Alors soyons vivant quoiqu'il en coûte
Ayons la rage et prenons les risques qu'il faut
Pour que la vie soit pleine d'étincelles
Tant pis si le papillon s'y brûle les ailes...

Ton poème m'a rebooster
Pour ne jamais tomber dans un piège comme celui-ci

Merci

Bisous - MUSCADE

  MUSCADE
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
332 poèmes Liste
6025 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 9 oct 2020 à 11:40 Citer     Aller en bas de page

Citation de SHElene
Je souris quand tu fais semblant
Je reste ta femme en soupirant
L’esprit ailleurs, le corps rebelle
A tes caresses rituelles



L'indécence, il me semble est des deux côtés, 1partout balle au centre...

Amitiés
Yvon

  YD
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
905 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
16 mai
  Publié: 12 oct 2020 à 03:56 Citer     Aller en bas de page

La pire des indécences est bien l'absence de la moindre sincérité

Bibises
MariePaule

  MariePaule
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
848 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 12 oct 2020 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

Triste réalité que cette "petite mort", quand l'amour s'éteint et qu'il ne reste que les apparences. Tu mets ici en avant une des facettes des amours indécentes SHElene, avec finesse et réalisme. Lucie

 
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1969 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 12 oct 2020 à 05:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour, c'est bien vu et conté avec talent
Amitiés

  Critiques acceptées
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
120 poèmes Liste
5930 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
17 mai
  Publié: 15 oct 2020 à 10:23
Modifié:  15 oct 2020 à 10:24 par Lacase
Citer     Aller en bas de page

Oups... Touché coulé
Bravo pour ce texte.

Moi quand ça m'arrive j'écoute cette chanson d’Amérique latine
Le lien est là : (si le coeur t'en dit et si tu comprends le castillan ) : Soy le prohibido

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
4295 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
11 mai
  Publié: 17 oct 2020 à 08:51 Citer     Aller en bas de page

L'indécence du mensonge des sentiments ... une réalité qu'il n'est pas toujours aisé de regarder en face.
La petite mort du cœur avant celle du corps ..

Un écrit qui nous interroge.

Bravo!
Myo

 
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
1767 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 20 oct 2020 à 04:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci à tous, petite mort Lpdpienne pendant quelques temps

Merci Catwoman,... et pas que le temps!

Danalore, merci pour ton clin d'œil

Mawr... pour se brûler les ailes, encore faudrait-il être un ange... Merci pour tes mots!

Merci Aude, constat d'une bien (bonne) vivante

JB, j'adore quand tu fais des fautes de frappe Grand fou va! Merci.

Merci Adamantine, c'est une indécence-ationnelle parfois...

Muscade... super contente si mon poème a des vertus énergisantes. S'il faut aller à la chasse aux papillons, j'opte pour celle de Georges Brassens Merci!

Rose-Amélie, merci. Ces éphémères m'ont ramenée à des pensées contrastées...

Yvon, parfaitement, indécence partagée, merci !

Sienkiewicz, merci pour ta fidélité (héhé)

Marie Paule , "indécensérité"... nouveau concept Merci!

Lucie, merci; et du coup, dans ce cas et dans ce cas seulement, je crois à la vie, après la petite mort!

Xenia, merci pour tes encouragements

Lacase, youpi. Je ne connais pas le castillan mais avec des influences d'Amérique Latine, j'aime toujours! (PS: vaut mieux jouer à la bataille navale, qu'aux morpions )

Myo, encore plus difficile à exprimer. Merci beaucoup pour tes encouragements.

des et des tout plein, puisqu'ils sont interdits, c'est presque grisant


  SHElene
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
339 poèmes Liste
2903 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 21 oct 2020 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Ah oui ! Mais pourquoi donc ?
Recommencer à chaque fois la même chose
Donc ça ne vient pas de moi qui croyais !
Mais comment faire durer la belle histoire d'amour ?
Sommes nous trop exigeants ?
Ton écrit mène nos sentiments à la déchetterie...


À moins de se dire que le désir est un piège pour nous attraper, arrêter, il faut bien faire vivre l'humanité

Un piège bien étudié !

Transcender une belle histoire peut valoir le coup non ?
En réfléchissant, je me dis que tu as réussi à nous replonger dans nos réflexions sur la durabilité d'une relation amoureuse...

Mince, tout est vain donc ?

marchepascal un peu triste de prendre conscience, de la profondeur de ton écrit.

Merci, mais que faire

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
1767 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 23 oct 2020 à 03:48 Citer     Aller en bas de page

Merci marchepascal, j'accueille avec intérêt ton commentaire. Je n'ai pour autant pas les réponses à ces questionnements, qui relèvent de la sensibilité de chacun.
Quand j'écris dans le cadre des Ephémères, je compose "à la demande", je laisse émerger une situation, qu'elle soit fictive ou personnelle, parfois c'est un mix. Je ne prends pas parti en mettant en scène ce couple, je suis comme voyeuse d'une situation, somme toute commune et peu exprimée, que je mets en mots.
Ce qui ne signifie pas que je me réjouisse de cette dérive des sentiments ou que je ne mette pas un grand A devant le mot "Amour".
Vivement les prochaines éphémères, avec des propositions heureuses, j'aurai peut-être l'occasion de te faire sourire en poésie

  SHElene
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 521
Réponses: 16
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0355] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.