Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 55
Invisible : 0
Total : 58
· pluriels · mido ben · Bombadil
13357 membres inscrits

Montréal: 19 oct 11:56:06
Paris: 19 oct 17:56:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: «  Midnight  » Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 11 avr 2019 à 17:10
Modifié:  11 avr 2019 à 19:52 par Franck
Citer     Aller en bas de page

« Midnight »


De mes nuits argentées aux flonflons d’insomnies, je me vois poursuivre la traque,
Emportant ton cœur qui bat dans le midnight d’un clinquant tic-tac.
Le tic-tac d’une seconde, loin des villes ordurières, à condamner le chambranle du quotidien.
Ô vieux frère, noircis-tu encore tes idées sur peau de chagrin ?


Et toi ma douce, mon ombre fugitive, avons-nous passé le temps de rire et d’aimer ?
Saurons-nous arracher l’espoir à ces sinistres ruelles où l’asphalte inhospitalier
Rationalise et déshumanise nos sentiments les plus profonds ? Pour des amours numériques ?
Ces amours en ligne pêchés au fond d’un caddie sous l’œil électronique


D'un monde toujours un peu plus connecté au consumérisme des rapports humains.
Je me vois alors persévérer dans cette traque, une flamme pour mon feu, l'étincelle vers laquelle de clairs chemins
Nous attendent, balisant nos doutes d’émotions réconciliées, de sentiments ajourés, d'une innocence retrouvée:
"Je t'emmènerai là où le temps forge les vallées et laisse courir la mer jusqu’aux terres les plus reculées.


Je t'emmènerai voir un soleil limpide nous ramener sur la mangrove, dans le groove des amours en corolle
Puis à contre-vent, nous embarquer vers le Nord au large de l’Arctique, entre les Fjords et les îles folles
Du Lofoten. Je t'emmènerai admirer l’étoile de nos lointaines galaxies se refléter sur les rives du Bosphore
Quand par-delà le Vestfjord, s’anéantissent les signaux de détresse au pied des sémaphores."


Retour à la réalité! À mes jours inventés contre les ronrons d’inertie, je me vois mettre à sac
Les falbalas des fanfreluches aux racines des vieilles baudruches, leurs corps en vrac
Que j’aime à piétiner pendant qu’un séraphin, le sourire retors, me réprouve à jamais.
Ô mon amour, emmène-moi à ton tour loin de cette colère, de ces blessures où tu panseras mes plaies.








 
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
1960 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 11 avr 2019 à 17:23 Citer     Aller en bas de page

Quel voyage incroyable sous tes mots Franck. Ton écriture est dépaysante! J'aime.

  SHElene
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15026 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 12 avr 2019 à 16:33 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Franck,

J'ai adoré voyager sous ta très belle plume !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
169 poèmes Liste
5015 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 14 avr 2019 à 05:05 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck

Minuit, l'ancien et le nouveau jour se côtoie; vous tentez bien de vous échapper mais, seul le pouvons-nous ? non, vous répondez.
Une lecture attentive fait apparaître les richesses du texte.
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 14 avr 2019 à 20:46 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck

...Un texte puissant, comme l'irrépressible désir d'un Ailleurs, dans un monde infatué aux asphaltes anonymes et aux amours sous pixels...

Un Ailleurs richement évoqué, comme une promesse de lumière dans la blessure du quotidien.

Amitiés,
Pierre-Emmanuel

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 17 avr 2019 à 13:44 Citer     Aller en bas de page

-Bonsoir SHElene
Une pensée amicale pour toi et ton texte "Mort Désir".
Merci pour ton précieux commentaire. Tes mots m'accompagnent.
Bien à toi, SHElene.


- Bonsoir Sybilla
Comme toujours, merci pour ton adorable passage.
Je te le redis, j'attends toujours avec impatience de pouvoir te lire sur une de tes nouvelles compo.
Bien à toi, Sybilla.


-Bonsoir Jean-Louis
Un échappatoire en solo? Vous avez bien lu, la réponse est non.
Pour la petite histoire, ce texte a été écrit il y a bien quelques années, à l'époque où mon quotidien se partageait entre des horaires décalés, des nuits d'insomnies, les dealers du quartiers, les descentes de police et un petit que je n'ai pas pris le temps de voir grandir… Heureusement, la page est tournée et je dois beaucoup à celle qui partage encore aujourd'hui ce quotidien avec moi…
Merci pour ton commentaire attentif.
Bien à toi, JL.


-Bonsoir Pierre-Emmanuel
Comme SHElene, une pensée commune pour toi et ton texte "Trop d'adieux".
Je te remercie pour ce commentaire éclairé, des mots parfaits pour décrire ceux des autres.
Bien à toi, Pierre-Emmanuel


-Bonsoir Rose-Amélie
Bienvenue sur cette page, en vous remerciant de l'intérêt que vous avez porté à mon texte.
Foisonnantes seront nos lectures.
Bien à vous, Rose-Amélie.






 
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
3029 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
17 août
  Publié: 17 avr 2019 à 14:05 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Franck,
Magnifique texte qui nous prouve que la véritable beauté et la"retrouvaille de soi et de l'autre"se trouve ailleurs, loin de notre "monde connecté"...
Les villes inhumaines le sont devenues parce-que l'homme les a voulues ainsi quelque part et travail aidant...
Pendant ce temps, nos campagnes se désertifient par manque de main d'oeuvre... qui veut-être éleveur ou vivre de la terre aujourd'hui ? Très peu de monde ! Et pourtant, il y fait bon vivre, je vous le dis, j'y suis ! Les conditions et les salaires ne sont pas les mêmes mais c'est un choix de qualité de vie.
Ceci étant, tu nous a fait faire un beau et lointain voyage " Arctique, Fjords, îles du Lofoten, Bosphore... puisses-tu le réaliser si tel est ton désir et la partager avec la personne chère à ton coeur.

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 21 avr 2019 à 17:28 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Mawringhe

Tu as vu juste en réussissant à lire entre ces lignes: cette envie d'évasion, de fuir la fourmilière des grandes villes… Après faut-il dresser le tableau des avantages et des inconvénients entre habiter la ville ou la campagne en prenant en compte ces différents facteurs (Travail, salaire, qualité de vie). Très bien résumé chère Mawringhe!

Merci pour tes souhaits qui me vont droit au cœur.

Bien à toi et à très vite pour de nouvelles lectures.

Franck










 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 4 avr à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Et ce n'est qu'aujourd'hui, que je découvre ce délicieux poème où le partir ailleurs est si bien réfléchi dans ce voyage que tu proposes. Quel beau cadeau, respirer enfin autre chose que l'atmosphère polluant des grandes villes.
Merci FRANCK
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 561
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0246] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.