Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 146
Invisible : 0
Total : 147
· Jean-Claude
13494 membres inscrits

Montréal: 23 oct 23:32:35
Paris: 24 oct 05:32:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: « Paris Open Tour» Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 26 mars 2019 à 15:03
Modifié:  27 mars 2019 à 16:00 par Franck
Citer     Aller en bas de page

« Paris Open Tour»


Descente arachnéenne à la correspondance du métro
Lorsque s’enfoncent les Parisiens dans leur étourdissant mélo,
Marchant comme ils conduisent quand tout s’enlise sur le périph.
Des sans cervelle en sortie de bretelle, arrimés aux pots d’échappement qu’ils reniflent


Et renâclent machinalement, crachent de leur gorge asséchée le pin-pon des klaxons :
Des klaxons, que l’imbuvable Parisien assène d’une virée en queue de poisson,
S'en allant dans sa formidable auto accélérer-décélérer Porte de Châtillon.
Paris brûle-t-il sous le regard impassible des chiots chiant le Parigot des étrons ?


De la petite chiasse à la grosse merdasse qu'un maître-cabot étale fièrement le long du macadam,
Là où, l’effluve mortel des goémons de la Seine, n’offusque en rien l’éboueur de l’aube
Conditionné à déblayer ce capharnaüm de pigeons crasseux vautrés sur les caniveaux de Paname.
Et pendant que l’érotomane écrase sa trombine quelque part entre la blanche, le crack et la daube,


Les oiseaux de nuit, en short mini, papillonnent fiévreusement sur le dancefloor,
Se lovent entre de mafieux vautours, sifflant bouteille sur bouteille – un dernier verre avant la mort.
Clap de fin ! Au flux sanguin de punk-à-chien s’injecte la grande ciguë, maudit poison jaillissant des pores,
Aux corps déjà minés, de veines largement trouées, pour mieux éclabousser ces matins sans aurores.


 
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
232 poèmes Liste
795 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 26 mars 2019 à 15:29
Modifié:  26 mars 2019 à 15:30 par doux18
Citer     Aller en bas de page


Un tableau glaçant d'une certaine société en déréliction... ça secoue, ça pulse, c'est sans concession et ça laisse un goût amer dans la bouche...

Merci Franck pour ce sacré partage !

Pierre-Emmanuel

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15026 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 26 mars 2019 à 18:03 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Franck,

Une fresque poétique impressionnante !



Belle soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 27 mars 2019 à 14:04 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Pierre-Emmanuel, bonsoir Sybilla

Un grand merci pour vos retours qui m'encouragent...

Vos mots m'accompagnent.

Portez-vous bien.

Franck

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 502
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0172] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.