Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 15
Invisible : 0
Total : 16
Équipe de gestion
· Catwoman
13678 membres inscrits

Montréal: 28 oct 00:53:41
Paris: 28 oct 06:53:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 8) : "La valse des saisons" :: Les saisons d'une vie, avec le vent.... Repost Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 11 août 2020 à 08:32 Citer     Aller en bas de page


Quand nous étions jeunes enfants,
Jouer avec lui sans façon,
Ecorcher nos doigts aux buissons,
Ne plus savoir l’heure et le temps.
… Danser et rire avec le vent.

Puis, nous fûmes jeunes amants,
Coquin, il soulevait ma robe,
Pour qu’en riant, je me dérobe,
Et qu’entre tes bras, me jetant
…Faire l’amour avec le vent.

Seule, je me souviens longtemps,
Sans effacer le temps des larmes,
En oublier le bruit des armes,
Fermer les yeux un court moment,
…sécher mes pleurs avec le vent.

Mais quand sera fini mon temps
Rejoindre ceux que j’ai aimés,
Et en volutes de fumée,
Peut être un matin de printemps
… Partir alors avec le vent.

Sidonie

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13095 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 11 août 2020 à 10:10 Citer     Aller en bas de page

C'est une très jolie interprétation du thème... Merci à toi Sidonie pour cette agréable lecture

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
815 poèmes Liste
22985 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 11 août 2020 à 14:33 Citer     Aller en bas de page

À chaque saison le souffle du vent nous ébouriffe et nous pousse vers demain.
Tu as su condenser cela dans ce beau texte.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Elisa


« Le but est le chemin lui-même. Prenez plaisir maintenant. L'éternité est ici. » Nashti
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
1872 commentaires
Membre depuis
5 avril 2010
Dernière connexion
23 mai
  Publié: 12 août 2020 à 14:20 Citer     Aller en bas de page

Très jolie

  « Il ne faut pas avoir peur des vagues qui agitent votre âme. C'est ça, la vie. »
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 14 août 2020 à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Elisa, Aude, Maschoune, merci pour vos mots.
Et merci Gégé pour ce superbe quatrain, en réponse.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1044 poèmes Liste
16837 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 20 août 2020 à 09:35 Citer     Aller en bas de page

Le temps qui passe, qui fait naître, qui emmène vers les sommets parfois pour une descente progressive jusqu'au vide. Mais si le temps passe, les écrits restent. Et que le tien, ici, reste, c'est très positif parce que tout est très joliment dit, dans la justesse et avec des émotions.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
601 poèmes Liste
26162 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
27 octobre
  Publié: 7 nov 2020 à 16:08 Citer     Aller en bas de page

Un vent qui t'a fait tourbillonner de décennies en décennies, mais reste lui fidèle sur terre, tu as bien le temps de lui demander ce voyage que nous ferons tous.
J'ai perçu un souffle de vent de ton amitié, arrivé jusqu'à moi.
Superbe poème.
Touchée, un coup de coeur
Bises SIDONIE
ODE 31 - 17

  OM
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 8 nov 2020 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

Merci Pierre-Yves, tu as toujours le commentaire élégant.
Merci Ode. Le temps passe tellement vite... Mon amitié t'est acquise, tu sais bien... Nous nous connaissons maintenant, depuis le temps...
Bises Ode.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3895 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 19 jan à 10:19 Citer     Aller en bas de page

Moi, je ne te souhaite que le vent favorable de l'intemporel...celui qui grise et porte au loin...-mais pas "au-delà"...
Heureux d'avoir pu mettre enfin une empreinte sur ce bel écrit...
Amitiés....
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 561
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0246] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.