Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 14
· Lilium · RiagalenArtem · Filiquier
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 05:58:22
Paris: 19 oct 11:58:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: grand-père Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 2 oct 2009 à 15:16
Modifié:  18 oct 2009 à 20:56 par Idou
Citer     Aller en bas de page



J’ai connu le canyon dans des grands yeux brûlés
Que la noirceur parfume en parlant de sagesse
Pareille à ces longs fruits qu’on cueille chavirés :
Vanille, ô souvenirs du vent de sa tendresse !
Et sa paume creusée, aven sous le labeur,
Gîte de l’abondance, aubaines de la terre,
Ô ma peine repense à sa chère couleur :
Beaux pommiers d’amour de soleils en jachère.
Il aimait la folie au discours amoureux
Et le chant qui ralliait tous ces moments de liesse,
Fumant la passion et le bienfait heureux,
Absorbant l’euphorie et le sang de l’ivresse.
Pour peur d’un adieu, toujours je le revois,
Flottant sa main génie au devant de la porte,
Les palus de son cœur noyés dans ses émois,
Suppliant d’un retour et qu’ ma vie soit forte.
—Ô je voudrais toucher, le sol de ses pieds froids
En rapprochant du ciel, le mont de ce Pilat,
Ô il serait moins mort, il serait encor’ là,
Et son halo sensible allouerait caresses !



Idou 2/10/09 ©

  Seirén - ©
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 2 oct 2009 à 16:12 Citer     Aller en bas de page

Mon Idalie Poète tu sais que l'encre crève mes yeux d'un soleil ébahis de promesses

ah c'est un réel plaisir de lire d'aussi beau alexandrins

mes amitiés poète Idalie
james heureux de te revoir un peu

  Membre de la Société des poètes Français.
Naig


On est tous égaux devant la douleur..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
2561 commentaires
Membre depuis
23 août 2006
Dernière connexion
28 mars 2013
  Publié: 5 oct 2009 à 02:41 Citer     Aller en bas de page

j'aime ton poème, la douceur qu'il s'en dégage..
Amitiés a toi.

  En route vers Miaou Land... le courage c'est savoir dire stop a certains moments de sa vie... la lacheté ce n'est pas renoncer, simplement laisser faire. une prise de décision est toujours une forme de courage...
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1040 poèmes Liste
16797 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 7 oct 2009 à 02:28 Citer     Aller en bas de page

Un grand homme qui méritait un grand poème et pas seulement par la taille...et grand, il l'est ! Grand pour ces superbes vers, aux rimes qui m'ont enchanté ! ce fut un plaisir de venir te lire ! J'ai été plus particulièrement marqué par tes quatre derniers vers qui concluent cet écrit avec justesse !
amitiés les plus sincères à toi.
pyc.

 
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 11 oct 2009 à 01:11 Citer     Aller en bas de page

tout à été dit par Pyc. Je me contente de te dire merci pour tant de beauté
Amicalement
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 18 oct 2009 à 07:47 Citer     Aller en bas de page

merci à vous d'avoir lu les profondeurs des sillons qui me sculptent ...

c'est incroyable, ce 2 octobre je pensais fort à la perte d'un aieul ... et le lendemain matin ... j'apprenais le départ d'un être plus cher encore !!!

mes amitiés à vous !!!

et merci

  Seirén - ©
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1032
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0171] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.