Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 66
Invisible : 0
Total : 68
· Matavie · Avraham
13387 membres inscrits

Montréal: 24 jan 14:55:24
Paris: 24 jan 20:55:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Du plâtre gluant Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Cléo
Impossible d'afficher l'image
J'ai mis les pieds sur le paillasson du chagrin/ Et je l'ai repoussé bien loin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
162 commentaires
Membre depuis
3 juin 2018
Dernière connexion
12 septembre 2020
  Publié: 24 juil 2018 à 03:48 Citer     Aller en bas de page

Mot, ô plâtre gluant, tu colles à la peau
Tu ne sais dire tous nos maux : ses mélodies
Ses nuances, au tréfonds, vois, sont infinies,
Le cœur le sait mieux que tous ces faibles échos

Vide d'émotion et vide de tempo
Tu ignores la valse qui est notre vie,
Sculpture impassible des froides liturgies;
Ne voues-tu pas à la mort tous nos vibratos ?

Pierre brute, je te taille selon mon cœur
Mais, toi seras-tu, modelée à la hauteur ?
Sonneras-tu, en mélodie distincte et pure ?

L'ineffable, en est-ce fini : ô que c'est beau !
Je perds les mots...que dire, je n'ai pas les mots
Est-ce le nouvel interdit - une censure ?

  La joie est la conptine de nos heures
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
17284 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 24 juil 2018 à 11:06 Citer     Aller en bas de page

beau texte

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
98 poèmes Liste
2009 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
15 novembre 2021
  Publié: 24 juil 2018 à 11:43 Citer     Aller en bas de page

Cléo,
Votre poème est très intéressant et nous pousse à la réflexion car il évoque la faiblesse des mots qui ne sont pas assez riches pour être à la hauteur de nos émotions. Peut-être en effet, le langage est-il incomplet et reste-il des mots à inventer pour pouvoir mieux exprimer nos états d'âme.
Amitiés sincères.

  Flora Lynn
Cléo
Impossible d'afficher l'image
J'ai mis les pieds sur le paillasson du chagrin/ Et je l'ai repoussé bien loin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
162 commentaires
Membre depuis
3 juin 2018
Dernière connexion
12 septembre 2020
  Publié: 25 juil 2018 à 06:29
Modifié:  25 juil 2018 à 06:29 par Cléo
Citer     Aller en bas de page

Merci mido ben !


Merci Flora Lynn ! En effet, comme le disait Bergson, " la pensée demeure inconmmensurable avec le langage" ( Essai sur les données immédiates de la conscience). Les mots ne peuvent pas dire la complexité du ressenti humain. La poésie est une des tentatives pour traduire l'ineffable, certes elle ne parvient pas complétement à nous délivrer du langage, mais elle dit déjà beaucoup plus que de simples mots.



  La joie est la conptine de nos heures
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
621 poèmes Liste
26774 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 26 juil 2018 à 14:27 Citer     Aller en bas de page

Merci CLEO, tes mots me plaisent bien et cela me donne à réfléchir.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Cléo
Impossible d'afficher l'image
J'ai mis les pieds sur le paillasson du chagrin/ Et je l'ai repoussé bien loin
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
162 commentaires
Membre depuis
3 juin 2018
Dernière connexion
12 septembre 2020
  Publié: 31 juil 2018 à 12:56 Citer     Aller en bas de page

Merci Utherbor
En effet, la musique dit au delà des mots. C'est en cela qu'elle est plus " parlante". D'ailleurs, n'est-ce pas une propriété de l'art en général ?

Merci ode3117

  La joie est la conptine de nos heures
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
3237 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 décembre 2021
  Publié: 1er août 2018 à 17:45
Modifié:  7 août 2018 à 13:38 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Notre langage est limité, puis nous ne connaissons pas tous les mots, et en plus souvent on se censure.
Je trouve que le poète ne doit pas se limiter.
Baudelaire en oubliant la censure de son époque nous a laissé le plus bel écho.
Il a ouvert son esprit par la critique d'art, la traduction ; à chercher certainement la connaissance tout au long de sa vie sur des sujets qui l'intéressaient ...
Le poète doit être un peu de cela, je trouve
Trés bonne journée
Christophe

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 555
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0276] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.