Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 147
Invisible : 0
Total : 148
· Xuyozi
13494 membres inscrits

Montréal: 23 oct 22:41:26
Paris: 24 oct 04:41:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Marathon Éphémères 2020 (semaine 3) : "Les mots du silence" :: Le Fou de Bassan Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 11 juil 2020 à 17:16 Citer     Aller en bas de page


« Le Fou de Bassan »

(Marathon éphémères 2020 – semaine 3)


Anna posa un regard solitaire bien au-delà de nos frontières,
Fixant l’horizontalité « verdoyante » tel un haut lieu à ciel ouvert.
En quête du Morskoul*, elle s’imagina un grand oiseau des mers,
Blanc immaculé, ailes noires, tête jaune pâle ; le dernier sur Terre.


C’était de loin le préféré de son grand-père avant la grande guerre.
Le Fou de Bassan, un mythe, un conte, un rêve, un courant d’air ?
Elle le pensa avant de passer de l’autre côté, derrière le rideau de fer ;
Mur protégeant son monde du nouveau monde sous l’ère glaciaire…


2056, le globe terrestre s’était empalé sur des plateformes pétrolières
Tombées à la dérive, rayant de la carte toute forme de vie terremer*.
La marée noire comme l’or noir ont poussé les hommes à croiser le fer,
Et nos dirigeants, paroles en l’air, n’avaient que faire de l’effet de serre.


Anna était née cette année-là, l’enfance à suivre les pas de son grand-père.
Elle se souvient de lui (journal de bord, masque, visière, sac en bandoulière)
S’aventurant d’île en île, d’archipel en archipel, des croix sur un planisphère
À la recherche de cet oiseau rare aux yeux bleus cerclés de gris au ton clair.


C’est en sa mémoire qu’elle mena cette quête jusqu’à sa dernière prière :


Le flambeau comme une verticalité ondulante, Anna le reprit au cimetière
Des conifères. Elle traversa ensuite les collines de cire fondue qui, naguère,
Étaient des volcans - géants aux pieds d’argile tutoyant un ciel haut et fier -
Puis marcha de l’aube au crépuscule sous une désolation proche de l’enfer.


Ainsi, par une nuit étoilée où voltigent les anges, leurs ailes en ombres légères
Planant au-dessus d’un corps meurtri de fatigue, Anna s’envola fouiller sa lumière,
Déterrant ce silence de l’humus ; jamais la biodiversité ne retrouva sa teinte d’hier
Et ses mots pour l’unique Bassan, elle les garda pour l’être cher à son imaginaire.


Franck (11/07/2020)



*Morskoul : Fou de Bassan (traduction dans le dictionnaire breton – français).
*Terremer : Néologisme signifiant « la terre et la mer ».


 
Rosy

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
91 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 11 juil 2020 à 19:43 Citer     Aller en bas de page

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3895 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 12 juil 2020 à 12:02
Modifié:  12 juil 2020 à 14:59 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck....Et d'un je suis fou des fous de Bassan....et de deux, je découvre une écriture sur un sujet mille fois traité et qui là emprunte une autre voie. Une autre façon d'aborder ce qui saborde une planète qui n'a plus de bleu que le nom...ou les yeux de cette gamine, qui a l'intelligence aigüe de ceux qui voient l'invisible et le réinventent...

Amitiés...
Riagal...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
436 poèmes Liste
4955 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 13 juil 2020 à 04:08
Modifié:  13 juil 2020 à 04:09 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck,
2056, c'est quasiment demain, dans quel état sera notre planète ? Espérons que les générations futures (dont fait partie Anna) seront sauvegarder ce qu'il reste de la vie "terremer"
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
134 poèmes Liste
6070 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 13 juil 2020 à 05:59 Citer     Aller en bas de page

Un bien joli texte pour une vision d'un avenir désespérant.
J'aime la quête initiatique d'Anna.
Puisse-t-elle un jour trouver...
Merci pour le partage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 18 juil 2020 à 15:51 Citer     Aller en bas de page

- Merci Rosy.


- Merci beaucoup RiagalenArtem pour ton commentaire et ton analyse.
Je n'ai rien à ajouter si ce n'est que tu as lu avec justesse et que tu as imaginé avec l'intelligence aigüe d'une Anna au grand coeur... Mes amitiés - Franck


- Merci à toi Pichardin pour ton commentaire. Dans quel état sera notre planète? Je me pose aussi la question et malheureusement ça ne date pas d'hier, j'ai soudainement en tête ce que disait Jean Yanne à ce sujet: "Tout le monde veut sauver la planète, mais personne veut descendre les poubelles." Cependant, je garde espoir en la génération future. A très bientôt. Amitiés - Franck


- Merci Lacase pour ton commentaire.
Tu sais quoi, moi aussi j'aime "la quête initiatique d'Anna" qui, pour les générations futures, aboutira vers un avenir certainement différent mais sûrement pas désespérant... J'en suis convaincu. Merci pour ta présence, tes mots. Amitiés - Franck



 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
601 poèmes Liste
26154 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 23 juil 2020 à 12:20 Citer     Aller en bas de page

Je ne regrette pas de venir un peu tard lire ce poème qui me transporte dans le monde de cette petite ANNA, j'espère qu'elle pourra voir notre planète modifiée en bien car en 2020 elle n'offre guère d'images positives.
A nos petits, qu'ils puissent vivre autrement, mais je crois que la lutte sera dure.
Un poème profond, je suis comme RIAGA, j'aime les fous de Bassan.
Merci FRANCK, un coup de coeur
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 25 juil 2020 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ode,

Tu peux passer à toute heure, même très très très tard, tu seras toujours la bienvenue ma chère Ode !

Ton com' me touche vraiment beaucoup... et je suis heureux que ce texte ait trouvé écho en toi.

Merci de ton passage.

Bises-bises

Franck










 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 678
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0272] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.