Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 25
· JYL · MUSCADE
Équipe de gestion
· Ashimati
13217 membres inscrits

Montréal: 3 déc 14:39:58
Paris: 3 déc 20:39:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Ti-ou ! Ti-ou ! (haiku) - devinette vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 14 févr 2012 à 20:05
Modifié:  19 févr 2012 à 21:02 par lastexit
Citer vertical_align_bottom






Ti-ou ! Ti-ou !

TiTi-Pu ! TiTi-Pu ! TiTi-Pu !

PiT-PiT-PiT !













haiku ji-tarazu

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
702 poèmes Liste
28484 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 15 févr 2012 à 04:33
Modifié:  15 févr 2012 à 04:37 par ode3117
Citer vertical_align_bottom

Et si c'était trompeur....Comme c'est un loufoque, peut - être un drôle " d'oiseau........"
J'ai hâte de savoir lequel......
Merci LASTEXIT, ça nous fait travailler nos méninges
Amitiés ODE 31 - 17
Je sais que la cigogne craquette ou glottore, donc ce n'est pas moi

  OM
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4363 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 15 févr 2012 à 09:57 Citer vertical_align_bottom

Je lâche les fauves... je vais le savoir de suite...!

Je rugis d'impatience...
Amitiés.

  Ma dernière parution "Confidences d'un piano" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
6124 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 15 févr 2012 à 15:50
Modifié:  15 févr 2012 à 15:52 par Lacase
Citer vertical_align_bottom

Un oiseau mais comme c'est en loufoque...
je dirais... Heu...
Un type qui teste son micro,
Ou une dame qui vient d'apprendre qu'elle a gagné au loto.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 15 févr 2012 à 16:04
Modifié:  15 févr 2012 à 17:09 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


Sébastien ! ode ! Roger ! Marianne ! Marie ! Bernylys ! Lacase !


Le loufoque est en raison de l'emploi d'onomatopées ! et pour l'amusement qu'on peut avoir à les mimer.

Partout présent en Europe et l'un des roupious les plus répandus, il est, en Languedoc et en Provence, un oiseau de légende et un oiseau de pluie.

On l'appelle ici le « Ti-ou Ti-ou », mais son nom de langue d'Oc le plus répandu est aussi connu en français. Je ne puis vous dire le verbe qui caractérise son cri, pas plus qu'à quoi ressemble son chant, sans trahir le nom de son espèce et son nom particulier. Il répond aussi, chez nous, au nom de « serra-fina ».

Je lui ai trouvé, pour ma part, un nom fort poétique : « cantaplora ».

Sa petite cousine répond au non de « testa-negra », sa grande soeur (pas tellement plus grande) aux noms de « guingarou » ou de « pimparrin » entre bien d'autres.

Cet oiseau détient un répertoire tout simplement phénoménal, sait imiter d'autre oiseaux et même improviser.

Ti-Pu ! ou TiTi-Pu ! pour l'appel, Ti-Tui ! pour le contact, Tchi-Pi ! ou PiT ! pour la nourriture, Tchè-Tchè-Tchè pour la colère et des dizaines d'autres...

Mais Ti-ou ! Ti-ou !, me direz-vous ?!


C'est là ! qu'il chante et pleure (cantaploure) : au plus fort de l'été, en pleine chaleur, c'est qu'il demande la pluie, et quand il pleut, des mêmes sons, il réclame le soleil...


Cherche encore ! ou donne la langue au Chat !



BiZzz, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 16 févr 2012 à 14:56 Citer vertical_align_bottom


Sweet & Dream !



« Tsi-Tchu ! Tsi-Tchu ! »

est un autre de ses chants qui ressemble au bruit d'une rape ronde et fine passée en va-et-vient sur du métal.

Son nom occitan, choisi en raison de cette analogie, est aussi le nom d'artisan d'un métier traditionnel où l'on entend, entendait régulièrement ce son... Ce nom a été transcrit en ancien français puis en français comme régionalisme et n'a été conservé que pour désigner cet oiseau mais plus le nom de métier.

Le nom purement français de ce métier est aussi un surnom familier de cet oiseau, tel que rapporté dans les dictionnaires français...

indice : « serra-fina » désigne aussi une « scie à métaux ».

Le nom strictement français de ce passereau a quelque chose à voir avec le surnom qu'on donne ici à sa petite soeur « testa-negra » qui veut dire « tête noire ». Comme celle-ci, c'est la seule couleur, en cette partie, qui permet visuellement de la distinguer de sa grande soeur (légèrement plus petite d'ailleurs).

Enfin, je ne peux rien dire de ses autres couleurs, non plus du nom vernaculaire sous lequel on appelle ces oiseaux : ce serait trop facile. Quoique, en cherchant bien...



BiZ, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 16 févr 2012 à 15:57 Citer vertical_align_bottom


Sweet & Dream !



Il y a la grande et la petite...

La mésange charbonnière qu'on appele ici « lo sarralhièr »,
le sarraillé ou sarrailler.

Le serrurier est son nom familier français.

Nous l'appellons aussi « farà frèch, farà caud » selon le moment :
fera frais ! fera chaud !

Leur grande soeur est la mésange bleue.



ReBiZzz, éric







au = aw comme l'anglais how

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 17 févr 2012 à 15:19 Citer vertical_align_bottom

Éric

Mais toi qui es tu ? en tous les cas un oiseau rare , c'est certain.

Merci pour ce savoir

Nine

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 févr 2012 à 17:08 Citer vertical_align_bottom


! NiNe !



Un drôle d'oiseau qui gagne à être connu :
Peut-être le perdreau qui chasse la bartavelle.


Les provençaux, languedociens et catalans ont une tradition millénaire de sornetas (sornettes occitanes) pour amuser les enfants, leur faire peur aussi, ainsi que pour attraper les couillons ou parfaire les connaissances de l'estrangèr.

Quoi qu'il en soit, le Ti-ou Ti-ou marque bien un changement de température, ne serait-ce qu'un abaissement le soir venu...

Je pense à un autre loufoque sur un autre oiseau de légende occitan ou le poisson du même nom, tout aussi légendaire : parler de l'un ou de l'autre, sur un ton sérieux, à quelqu'un qui ne connaît pas jusqu'à ce qu'il demande et explose de rire à la réponse est un vrai délice !

Côté sornettes, je devrais penser à mettre un petit conte, écrit de ma main, en occitan et en français : imagine l'expédition fantastique, ô combien dangereuse, que fût pour moi, à l'âge de cinq ou sept ans, d'aller, pour la première fois de ma vie, au poulailler chercher un oeuf « au cul de la poule » après que mon papet m'ait longuement parlé des moeurs peu commodes de ces bestioles.

Peut-être un autre aussi sur les abeilles qui vaut son pesant d'or tant j'ai pu, à une époque, avec un provençal de mes amis, couillonner de touristes repartis plus riches d'une fausse connaissance et jurant de faire connaître autour d'eux, famille, amis, cette chose ignorée du commun des mortels. Dommage de n'avoir jamais pu voir leur consternation s'ils en ont fait l'histoire à quelque autre qui n'aura pas marché une minute.



BiZzz, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1573
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0312] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.