Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 25
· Xuyozi
13734 membres inscrits

Montréal: 24 juil 00:13:23
Paris: 24 juil 06:13:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Espoir d'amour(c&c) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 14 juin 2009 à 11:07
Modifié:  14 juin 2009 à 12:26 par Tilou8897
Citer     Aller en bas de page



Espoir d'amour

Je redoute toujours la déchirure de l'absence,
Ma main qui au réveil cherche en vain ta présence
Mes doigts qui se crispent sur le vide de ma couche.
Le spasme du cœur qui, comme un oiseau-mouche
Accélère dans un rythme farouche et mortel,
Ma gorge qui se noue et l'esprit qui chancelle.
Puis le calme vient avec la résignation,
Ce matin est comme tous les autres: une illusion!

La vie est ailleurs près de ton cœur
Ma pensée rivée sur ce bonheur.

Les souvenirs de nos baisers, des nuits d'extase
Emplies du doux parfum de tes lèvres framboise,
Nos mains enfiévrées sur nos deux corps enlacés
Qui jouent un ballet de voluptés agacées,
Reviennent hanter encore et encore ma mémoire.
Hélas ces réminiscences sont dérisoires,
Mais elles entretiennent l'espoir que viendra le jour
Où nous vivrons enfin pleinement notre amour.

Nos cœurs seront à l'unisson
Nos corps unis dans un frisson.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
674 poèmes Liste
18658 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 14 juin 2009 à 12:34 Citer     Aller en bas de page


Je me permets... J'ai eu assez de peine avec le rythme des vers... Il est assez heurté et très irrégulier... Du moins, de la lecture que j'en ai eue... A tel point que l'exclamation à la fin de la première strophe m'a surpris...

Les deux derniers vers sont un peu "bateaux" aussi... Enfin, je trouve...

Je t'ai lu plus musical... En tout cas...

Ceci dit merci.

Amicalement,

Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Féerie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
123 commentaires
Membre depuis
24 mai 2009
Dernière connexion
18 avril 2014
  Publié: 14 juin 2009 à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Enivrant et frissonnant à souhait...douceur, légèreté, et volupté des mots. J' ai adoré.... amitiés poétiques

  certaines choses changent ....et d'autres pas
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 14 juin 2009 à 17:10 Citer     Aller en bas de page

Hermaphrodite, je suis attristé de réveiller une douleur, mais nous l'avons partagée.

Je suis d'accord avec toi Tilou, j'ai modifié ce texte ancien et j'ai oublié ces foutus derniers vers. et c'est vrai que ça manque de musique. Mais je ne renie pas ce texte qui marque un étape dans ma vie et dans mon écriture. Merci d'avoir pris le temps de la critique, moins aisée que les louanges.

Amendine, tes appréciations me touchent beaucoup

Féerie merci de ton commentaire si enthousiaste.



  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15598 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 15 juin 2009 à 10:11 Citer     Aller en bas de page

Ton poème est sorti de ton coeur et c'est ainsi que j'écris...c'est le reflet d'un état d'âme...merci de l'avoir partagé.... Alex

 
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 15 juin 2009 à 14:41 Citer     Aller en bas de page

"L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent, il éteint le petit et allume le grand... "

Il est vrai que pour la fluidité de l oreille j aime mieux cette version...

Amitié



 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 16 juin 2009 à 14:03 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup cette citation de Roger de Rabutin.

Merci Galaad .

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 18 juin 2009 à 03:08 Citer     Aller en bas de page

Mais elles entretiennent l'espoir que viendra le jour
Où nous vivrons enfin pleinement notre amour.


voila des vers que je veux personnellement retenir...

amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 18 juin 2009 à 08:28 Citer     Aller en bas de page

oui heureusement qu'il y a l'espoir.

" Vivre sans espoir, c'est cesser de vivre."
Dostoïevski

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Francine


La vie est un combat l'AMOUR est son arme.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
455 commentaires
Membre depuis
1er mai 2009
Dernière connexion
27 janvier 2011
  Publié: 1er juil 2009 à 23:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de Corwin


Espoir d'amour

Je redoute toujours la déchirure de l'absence,
Ma main qui au réveil cherche en vain ta présence
Mes doigts qui se crispent sur le vide de ma couche.
Le spasme du cœur qui, comme un oiseau-mouche
Accélère dans un rythme farouche et mortel,
Ma gorge qui se noue et l'esprit qui chancelle.
Puis le calme vient avec la résignation,
Ce matin est comme tous les autres: une illusion!

La vie est ailleurs près de ton cœur
Ma pensée rivée sur ce bonheur.

Les souvenirs de nos baisers, des nuits d'extase
Emplies du doux parfum de tes lèvres framboise,
Nos mains enfiévrées sur nos deux corps enlacés
Qui jouent un ballet de voluptés agacées,
Reviennent hanter encore et encore ma mémoire.
Hélas ces réminiscences sont dérisoires,
Mais elles entretiennent l'espoir que viendra le jour
Où nous vivrons enfin pleinement notre amour.

Nos cœurs seront à l'unisson
Nos corps unis dans un frisson.




De toute beauté...Merci pour ce beau moment de lecture
Amitié Francine

  Amitié Francine
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 2 juil 2009 à 02:19 Citer     Aller en bas de page

Francine je suis ravi que mon poème te plaise, tu me fais beaucoup d'honneur en le trouvant beau.

Amitiés

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 12 juil 2009 à 13:15 Citer     Aller en bas de page

magnifique ce poème vraiment beaucoup aimé


la lionne

 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 12 juil 2009 à 14:34 Citer     Aller en bas de page

Merci La Lionne , ton commentaire me fait vraiment plaisir

Amitiés

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1120
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0318] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.