Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 33
Invisible : 0
Total : 37
· ATLAS · ode3117 · Xuyozi · Bombadil
13738 membres inscrits

Montréal: 28 juil 07:11:49
Paris: 28 juil 13:11:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Désespérances Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 21 mai 2009 à 08:21
Modifié:  21 mai 2009 à 08:22 par Corwin
Citer     Aller en bas de page



Désespérances

Notre amour était fou mais qu'espérions-nous
Qu'il dure encore, encore, parce que c'était nous?
Que nos "toujours mon amour" nous lient sans fin,
Que tout s'arrête après ma main dans ta main?

Amants déments que croyions-nous
Que la fin n'était pas pour nous?
Mais l'horreur est tombée sur nous
Et nul ne pleure pour nous, pour nous.

S'il n'y aura plus jamais de lendemain
Il nous reste encore à vivre le chagrin.
Mais de notre amour tout le monde s'en fout
Les amours passent, le tien, le mien, et c'est tout.

Amants déments que pensions-nous
Qu'on manquerait ce rendez-vous?
Mais le vide est tombé sur nous
Et nul ne pleure pour nous, pour nous.

Cet amour enfoui au plus profond de nous
Il fallait le chérir, le garder en nous,
Le protéger surtout comme le plus grand bien
Tout tenter sans lésiner sur les moyens.

Amants déments que voyions-nous
Que l'angoisse n'était pas pour nous?
Mais le malheur a chu sur nous
Et nul ne pleure pour nous, pour nous.

De ce qui fut nous ne reste rien du tout,
Pauvre palais de nos instants bien trop doux
Qui croule et s'éboule aux accents rimbaldiens
D'un lourd chant funèbre dédié aux stoïciens.

Amants déments qu'évoquions-nous
Un rêve aux éclats d'amadou?
Mais la noirceur s'étend sur nous
Et les pleurs sont pour nous, pour nous.

12/08

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Nine


Elle avait tout fait pour le retenir. Mais parfois tout n'est pas suffisant..
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
753 commentaires
Membre depuis
20 mai 2009
Dernière connexion
27 février 2012
  Publié: 21 mai 2009 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Très beau poème, c'est très très bien écrit, j'aime !

  Je brulerai en enfer pour te protéger..
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 28 mai 2009 à 17:03 Citer     Aller en bas de page

Merci Nine pour ton commentaire

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 2 juin 2009 à 07:59 Citer     Aller en bas de page

Il faut croire que plus un amour est fort et plus sans manque est douloureux

ce n'est pas très original ce que je te dis là, mais pour celles et ceux qui passent par là, ces mots ont bien plus qu'un sens...

amicalement

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 2 juil 2009 à 04:22 Citer     Aller en bas de page

Guido, Merci de ton commentaire.

Les amours passent plus souvent qu'ils ne durent, et, encore plus rarement renaissent de leurs cendres.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
ARABESQUES
Impossible d'afficher l'image
Les poètes portent en eux les secrets qui lient la Terre aux astres: Bonnard
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
5977 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
21 décembre 2012
  Publié: 18 jan 2010 à 01:36 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais plus qui a dit: " l'important c'est d'aimer". On risque de se brûler les ailes mais quel soleil dans la vie d'un être! J'ai beaucoup aimé la justesse et la couleur de tes mots. Merci Corwin

Amitiés
Martine

  Un grand voyage commence toujours par un...premier pas
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 18 jan 2010 à 04:22 Citer     Aller en bas de page

Martine, je suis bien d'accord avec toi, l'amour nous apporte tellement qu'il faut le saisir lorsqu'il passe et advienne que pourra. Une fois la douleur passée il reste le souvenir.

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9826 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 21 jan 2010 à 18:10 Citer     Aller en bas de page

cher Etalon

Un poème plein d'amour qui fout le camp à vau l'eau

Mais quel bel écrit

tout ce ressenti, cette peine à fleur de peau

J'ai adoré

Merci

Comme quoi un petit retour en arrière....

Sélénaé amitié Corwin

 
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 26 jan 2010 à 03:17 Citer     Aller en bas de page

Coucou chère Louve.

Merci de m'avoir retrouvé sur ce texte, je suis très content qu'il te plaise car il fait partie de ces écrits tracés avec les tripes qui ont besoin de sortir.

Je le relis et, comme à chaque fois, j'y vois des vers qui ont besoin d'être repris (signe que je fais des progrès - ou que je suis un pinailleur impénitent, dirait une amie chère)

Amitiés

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 836
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0294] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.