Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 29
· Filiquier · cro
13358 membres inscrits

Montréal: 19 oct 05:36:28
Paris: 19 oct 11:36:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Reparler d'hier ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 5 mai 2009 à 17:45
Modifié:  7 mai 2009 à 17:05 par Idou
Citer     Aller en bas de page



Tu m’accordes l’espoir comme seul bon présage
« Je reviendrais peut-être ou bien peut-être pas »
O n’est-ce pas ici, nourriture d’usage
Garnissant mes douleurs, destin de mon trépas ?

Si je veux te revoir, je ne dois pas mourir
Je garde le présent comme unique combat
Et si vivre, je veux, mais sans trop devenir,
Je recouvre ton nom, que seuls restent tes pas.

Atomes de mon corps ne sachant plus s’unir
Covalence bridée, ô chaînes bien trop mortes
Demeurez à l’affut et s’il doit revenir
Recréez un parfum aux fragrances plus fortes.

Besoins innés perdus, reste seule l’errance
Tituber, te rêver, divaguer et dormir
Sur mes chemins –dormir, assommer par l’absence ;
Je m’éveille la nuit : pays pour te chérir.

Dans ce monde troublé, tes lèvres en nuages
Pulvérisent mon noir du bleu des orchidées,
Je sanglote bien vite –ô mon amour sauvage,
Sous le manque de toi, ma cambrure est tombée !

Sur ce sommet royal où est piquée ta croix
Grenade dévastée, mémoire prisonnière
Je peints mes souvenirs, des tons vifs de ta voix
Qu’eux me parlent au moins, ô reparler d’hier !

O hier où j’étais, le melon dans tes mains ;
Doigts pliant ma rondeur aux formes du soleil
Et tes paumes sculptant sur les astres, mes seins
O mon cœur, mon amour - reviens ! Toi, ma merveille.



Idou 04/05/09

  Seirén - ©
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 5 mai 2009 à 18:20 Citer     Aller en bas de page

Quand le coeur est fidele on a beau essayé de courir vite l amour nous rattrape bien souvent...

Un joli florilege de sentiments et d emotions

Amitié

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril 2020
  Publié: 5 mai 2009 à 19:01 Citer     Aller en bas de page

Un manque tres douloureux avec de belles images, un coup de coeur pour cette strophe tres belle:

"Dans ce monde troublé, tes lèvres en nuages
Pulvérisent mon noir du bleu des orchidées,
Je sanglote bien vite –ô mon amour sauvage,
Sous le manque de toi, ma cambrure est tombée !"


Merci

Mystic

 
Estro

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
166 commentaires
Membre depuis
20 mai 2008
Dernière connexion
4 janvier 2010
  Publié: 6 mai 2009 à 04:34 Citer     Aller en bas de page

Tous simplement Exquis

Qu'un Amour manquant peut être cruelle, mais surtout très douloureux, sa nous poignarde au plus profond de notre être.

merci de se partage



Amitié Estro

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15605 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
17 octobre
  Publié: 6 mai 2009 à 04:41 Citer     Aller en bas de page

Il est très beau et comme Mystic, j'ai un coup de coeur pour la strophe:

"Dans ce monde troublé, tes lèvres en nuages
Pulvérisent mon noir du bleu des orchidées,
Je sanglote bien vite –ô mon amour sauvage,
Sous le manque de toi, ma cambrure est tombée !"...


Alex

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 6 mai 2009 à 04:56
Modifié:  6 mai 2009 à 04:59 par clovis67
Citer     Aller en bas de page

Paroles d’amour, paroles de nostalgie, paroles d’espoir et de souffrance …

Un très beau poème exprimant ces sentiments …..

Merci Idou, pour ce partage

Je t’embrasse très amicalement

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1040 poèmes Liste
16797 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 6 mai 2009 à 05:07 Citer     Aller en bas de page

Quand on souffre d'amour, c'est une preuve que cet amour est des plus forts...J'ai été emporté par cette lecture qui mélange bien des ressentis, et ce avec talent !
L'espoir dont tu parles tout au début peut nous aveugler, et souvent, le jour où on revoit, on a mal !
je te félicite pour cette belle écriture, chère idou !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Mustang (libre) Cet utilisateur est un membre privilège
Impossible d'afficher l'image
Tais toi et danse...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
3363 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2008
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 6 mai 2009 à 05:43 Citer     Aller en bas de page

Que dire qui n'ai déjà été dit???...






  Toute action entraine une réaction...
Fleur Du Vent

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
2630 commentaires
Membre depuis
2 février 2006
Dernière connexion
3 juin 2020
  Publié: 6 mai 2009 à 10:19 Citer     Aller en bas de page

"Si je veux te revoir, je ne dois pas mourir
Je garde le présent comme unique combat"


Garder le présent comme unique combat n'est pas si facile, nos yeux regardent facilement en arrière...

Courage à toi pour ce déchirant cri que tu nous a offert.

Merci pour ce partage,

Amicalement



katia

 
fredolisad


Vivre pour aimer - Carpe Diem
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
77 commentaires
Membre depuis
21 avril 2009
Dernière connexion
5 décembre 2014
  Publié: 6 mai 2009 à 10:37 Citer     Aller en bas de page

Quelle richesse, dans les mots, les émotions, la formulation. Un tableau triste mais lumineux. Bravo !

  Camille
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 6 mai 2009 à 14:52 Citer     Aller en bas de page

Passionnant et émouvant comme toujours.






ovni

  amour et poésie malgré tout
Miroir


"il est un " (poème de Parménide)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
673 commentaires
Membre depuis
10 novembre 2008
Dernière connexion
20 novembre 2020
  Publié: 7 mai 2009 à 12:10 Citer     Aller en bas de page




Si je veux te revoir je ne dois pas mourir
Je garde le présent comme unique combat
Et si vivre je veux mais sans trop devenir
Je recouvre ton nom que seul restent tes pas


Rarement ému ...Je l'ai été ...
Ces vers disent long sur cet amour ...

Merci pour ce texte exceptionnel

 
okana


Plume légère, aquarelle du coeur, partager mon bonheur, sur la page de mes douceurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
193 poèmes Liste
7801 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2007
Dernière connexion
30 décembre 2012
  Publié: 7 mai 2009 à 21:35 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Idou, un pur délice poétique malgré la douleur ressentie,. Prends soin de toi..Nicole tendresse...


Dans ce monde troublé, tes lèvres en nuages
Pulvérisent mon noir du bleu des orchidées,
Je sanglote bien vite –ô mon amour sauvage,
Sous le manque de toi, ma cambrure est tombée !"

  Nicole chaput. *Okana *...
Josiane
Impossible d'afficher l'image
Tout âge porte ses fruits, il faut savoir les cueillir.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
396 commentaires
Membre depuis
7 septembre 2007
Dernière connexion
9 juillet 2012
  Publié: 10 mai 2009 à 21:22 Citer     Aller en bas de page

très joliment bien décrit idou, merci pour ce poème ainsi que de ta visite.

  Josiane
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1597 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 11 mai 2009 à 05:13 Citer     Aller en bas de page

Eh bien, je ne sais trop que dire qui ne l'a déjà été...

En effet, ce poème est magnifique. Il sublime le manque de façon magistrale.

A quelque chose, malheur est bon : nous nous délectons de vos mots, sans jeu de maux...

En plus, ce n'est peut-être que pur "exercice" stylistique. Ecrire sur un thème ne veut pas forcément dire qu'on est en train de le vivre.

Un poème vraiment puissant.



LYKAN

 
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 11 mai 2009 à 07:02
Modifié:  11 mai 2009 à 07:03 par Idou
Citer     Aller en bas de page

merci à vous tous ... pour vos mots qui adoucissent ce manque bien vivant ...

plein de lumière et de tendresse à vous tous ...






  Seirén - ©
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1184
Réponses: 15
Réponses uniques: 15
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0302] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.