Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 641
Invisible : 0
Total : 643
· Sol_M
Équipe de gestion
· Bestiole
13388 membres inscrits

Montréal: 7 déc 03:47:14
Paris: 7 déc 09:47:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Nouvelles littéraires :: Une harmonie nouvelle Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
737 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 5 déc 2020 à 03:26 Citer     Aller en bas de page

Le Vénérable Grand Maître : " Nietzsche a dit : « La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil ». Au XVIIème siècle, les travaux de Jean-Philippe Rameau ont ouvert à nos prédécesseurs les principes de l’Harmonie. L’Harmonie est sacrée car elle est exclusivement humaine. Les oiseaux maîtrisent parfaitement la mélodie et le rythme. Comme vous le savez, nos Maîtres à la fin de la période baroque ont remplacé la catéchèse par le solfège. Ils avaient compris que la musique était le meilleur moyen de se relier à l’infiniment beau. Cela a créé un schisme. Nos frères monothéistes, opposés à cette réforme, ont préféré nous quitter.

Ayant ainsi pris nos distances avec tous les courants abrahamiques, nous avons élevé la musique au rang de religion. Nous sommes les gardiens du classicisme. C’est pour cette raison que nous rejetons la monodie, la polyphonie et le contrepoint. Au XIXème siècle, quand l’Homme est devenu le centre de l’expression musicale, nous nous sommes ouverts au romantisme. Ensuite, nous nous sommes refermés sur nous-mêmes car les symphonies modernes post-wagnériennes ne nous ont pas convaincus, les contemporaines non plus. Trop d’accords de neuvième et de onzième, des sauts de septième majeure dans les mélodies.

Entretemps, la société a poursuivi son évolution. La cellule familiale a explosé. Les couples se recomposent. Les femmes se sont émancipées. Nous, les Grands Maîtres, nous réfléchissons pour savoir comment rester en phase avec le monde qui nous entoure. Comme Debussy, nous sommes à la recherche d’une Harmonie nouvelle. Donc nous allons développer l’Afrique pour leur permettre -avec nos instruments- de trouver des sonorités inhabituelles : des œuvres atonales, l’usage plus fréquent du chromatisme, des quintes consécutives. Il est temps de magnifier des sons jugés à tort comme étant barbares."

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
753 poèmes Liste
16054 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 5 déc 2020 à 04:07 Citer     Aller en bas de page

Il est temps de magnifier des sons jugés à tort comme étant barbares."


Bonjour cher Joker, je viens de lire cette refléxion qui me frappe particulièrement.

Comme dans la poèsie il faut dévélopper- èn général- une sensibilité nouvelle qui fait voir la magnificenze de sons et cultures diffèrentes...


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
737 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 8 déc 2020 à 02:53 Citer     Aller en bas de page

Merci Lilia de me lire.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Morteüs


Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
258 commentaires
Membre depuis
12 juillet
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 13 août à 10:57 Citer     Aller en bas de page

J'aime cette subtil mélodie, mes classiques préférées c'est chez Vivaldi, un peu en compétition avec Jean Sébastien Bach...

  Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 503
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0168] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.