Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos publications
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 34
Invisible : 0
Total : 37
· André · Jake Warren
Équipe de gestion
· Catwoman
13352 membres inscrits

Montréal: 23 avr 12:46:55
Paris: 23 avr 18:46:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Nouvelles littéraires :: Ablation Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
737 poèmes Liste
15742 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 2 déc 2020 à 13:53
Modifié:  4 déc 2020 à 00:57 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Il fut un temps cette "Ablation" devait être seulement un billet d’adieu.

Elle demande maintenant de devenir autre chose. Pardonnez- moi ses progressives modifications.


Voyons les premiers personnages reflétés de Mauesia.

1-Etoile Duchamp

2-Osansuelle

3-Sean Grattant

4-Laveuv Nuar

5-Lord Tanné

6- Lastra Nièra

7-Lerein Dumonde

8-Lesigne Noble

9-Aisselle Dusoufre

10-Nebulosae Bilieuse

11-Drapemouvante

12-Vadis Quo

13-Coulisse Froide

14-Exila

Exila a du temps car sa vie en exil a coupé ses racines.
Elle cherche des lapins, quelque chose de parlant, ou des êtres pour apprendre.
Curieuse elle veut explorer insouciante, transparente , même heureuse .
Hélas, elle trouve seulement des chasseurs engagés dans la pose de pièges aux senteurs de putride et d’appâts vénéneux.

Un chasseur puis la frappe, il a tout l’équipage des lapins de l’entourage et pourtant sa lumière a une couleur plus sincère, malgré tonnes de rudesses et un esprit, qui farouche, de la délicatesse fait souvent main basse.

Elle s’arrête, puis retourne , comme suivant une voix qui voulait tant lui dire. Si parler d’Exila est la passion, écouter est devenue sa nouvelle profession, elle donc, se plonge désireuse de comprendre et de voir ce que l’homme tient caché comme un doux, grand secret recouvert d’étranges maux.

Pour Exila le miroir changeant est un vrai cordon ombilical.
C‘est par là qu’elle voit tout le monde qui, loin, bouge et continue.

La belle glace aux mille reflets lui montre toutes les images pour combler ses appétits et les justes connexions pour la faire devenir une belle source de transmission.

Curieuse à souhait, elle revient voir dedans ce miroir mystérieux, le trouvant étrange ,voire troublant quand des âmes inconnues il fait entrevoir leur reflets purs .

Dans les couloirs….

Elle ne réussit pas bien à distinguer les reflets du réel, quand des pharaonnes foutues, passent devant ses yeux causant un vacarme de voix, de courses et hauts cris .Le coq du jour fait le matador avec son unique espadrille imprégnée de suc aigre doux qu'une pharaonne semble particulièrement aimer sucer.

Peu loin, comme des petites vagues, ondoient des sirènes, leurs yeux brillent de malice.A chaque passage, elles se déhanchent langoureusement et les sortes de tremblements qu’elles font avec tout leur corps fait applaudir, hurler de joie les barbagiannis réunis comme une furie.

Premier miroir

Une machine de barbe à papa monte le sucre et deux jolies dames le distribuent à chaque passant, diabétiques, ours .
Le lapin crétin sourit tranquille et dans ce coin on respire le doux.

Exila tousse, presque suffoquée regarde encore les propositions du coin à sucre : ils font seulement de la barbe à papa, quelle barbe !!

Deuxième miroir.

Deux,quatre notes qui arrivent de loin, le chant est triste, les notes sont bien, on croit entendre des oiseaux qui chantent et la rumeur d’une puissante rivière.
Sean Grattant joue une petite cetre, le laurier autour de sa tête, fait comprendre qu’il est titré, somme mauète avec le degré.
A son coté droit de grandes oiselières avec des colibris et à la fenêtre les jaunes rideaux semblent se
gonfler fiers de sa présence.

Dans le couloir…

Un premier bilan : quelle confusion ! Et le langage spécialisé tisse du fume sans qualité.

Troisième miroir

La sacerdotesse Lerein Dumonde fait son sermon , tous s’arrêtent pour mieux l’entendre . Elle a disciples qui la comprennent et puis divulguent son un Artdedire Ais Eaux Teriques qu'elle promulgue montrant ses reins , qui font suprêmes, le soutien du monde, version féminine de Atlante avec le focus déplacé juste un un peu plus bas.

Quatrième miroir.

Dans son for un Lord, Lord Tanné élucubra et pondéra.

Un œil au passé, il détache un morceau de Soi et le transforme en Moi, céleste version de Lui, de Toi…
Ah quelle concentration, concertation , c’est l’harmonie du Nous, du Vous, du EUX !!!

Dans le couloir …

Exila essaye de se rappeler ce qu’elle entendait autrefois comme Mauèsie.

Elle n’a pas de grands souvenirs, un peu de Dante … « l’Amour che move il sole et l’altre stelle » …Un peu de Leopardi, « et naufragar m’est dolce in questo mar… »

du Neruda…

C’est le matin plein de tempête au cœur de l’été.

Mouchoirs blancs de l’adieu, les nuages voltigent,
et le vent les secoue de ses mains voyageuses.

Innombrable, le cœur du vent bat sur notre amoureux silence.

et encore brindilles d’auteurs qui ont construit son âme, l’ont émue, l’ont définie, l’ont préparée à aimer et vivre !

Mais l’air a un parfum étrange, une essence de testostérone diffusée par le vent, chaque fois qu’on ouvre la fenêtre.

Est-ce normal ? elle se demande.

Est-ce la Mauèsia qui fait libérer cette hormone du corps des êtres masculins du lieu ?

Trop de questions et elle n’a pas de réponses.



2011

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
221 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 2 déc 2020 à 17:26 Citer     Aller en bas de page

Cette ésotérique poésie volubile
Vous fait une corde à votre arc
Qui se veut retord a mon fil
De pensée, et vous muse des Parques

J'adore chère Lilia

 
Sysy


Carpe Diem/Dans nos veines le sang circule bon trésor. Verlaine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
78 poèmes Liste
484 commentaires
Membre depuis
9 septembre 2016
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 3 déc 2020 à 01:44 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Galatea Belga,
j’ai plongé à corps et âme
dans votre sublime poésie.
Moi aussi j’adore !
Merci à vous pour ce brillant partage !

Sysy

  🌻 Se tourner toujours du côté du Soleil
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
737 poèmes Liste
15742 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 3 déc 2020 à 03:35
Modifié:  3 déc 2020 à 03:37 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Citation de Gylfi
Cette ésotérique poésie volubile
Vous fait une corde à votre arc
Qui se veut retord a mon fil
De pensée, et vous muse des Parques

J'adore chère Lilia



Gil du Marimba, c'est en chanteur brésilien de bossa nova que je vous imagine, merci beaucoup pour aimer cet ancien imptomptu qu'on pourrait aisement continuer après dix ans tellement les personnages disparus ressemblent à ceux qu'on rencontre aujord'hui



Citation de Sysy
Bonjour Galatea Belga,
j’ai plongé à corps et âme
dans votre sublime poésie.
Moi aussi j’adore !
Merci à vous pour ce brillant partage !

Sysy


Merci chère Sysy j'ai trouvé ce brouillon parmi mes écrits à compléter...


Amicalement
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3688 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 3 déc 2020 à 08:20
Modifié:  3 déc 2020 à 15:33 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

"j'ai trouvé ce brouillon parmi mes écrits à compléter"...
Alors continue...Cara...ce n'est pas une injonction, juste un encouragement.
Cette écriture est hors-banalité, comme toi...
Baci...
Your Light-Ghost, Regal...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
737 poèmes Liste
15742 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 10 déc 2020 à 11:33 Citer     Aller en bas de page


Citation de RiagalenArtem
"j'ai trouvé ce brouillon parmi mes écrits à compléter"...
Alors continue...Cara...ce n'est pas une injonction, juste un encouragement.
Cette écriture est hors-banalité, comme toi...
Baci...
Your Light-Ghost, Regal...



Merci pour apprécier ce brouillon plein de brouillard cher Regal de passage. Je ne sais pas si j'aurai un jour l'envie de le proposer avec une version-personnages plus actuels



A presto, spero

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1416 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 4 jan à 05:45 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lilia, je suis à nouveau de retour. Je découvre ce matin ce " brouillon", une surprise, une découverte de plus de ton talent, c'est superbe.
Ne t'arrête pas de nous surprendre et de nous amener ailleurs des habitudes....
Sincère amitié
Robert

  alweg
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
737 poèmes Liste
15742 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 4 jan à 07:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de alweg
Bonjour Lilia, je suis à nouveau de retour. Je découvre ce matin ce " brouillon", une surprise, une découverte de plus de ton talent, c'est superbe.
Ne t'arrête pas de nous surprendre et de nous amener ailleurs des habitudes....
Sincère amitié
Robert



Bonjour, cher Alweg et buon anno !

Tu sais, je ne sauarais plus, je crois, écrire quelque chose comme ça Il faut un besoin intérieur que je n'ai pas au moment pour dire encore...
Merci beaucoup pour avoir apprécié.

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 404
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0209] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.