Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 69
Invisible : 0
Total : 73
· ode3117 · Avraham · Balzak
Équipe de gestion
· Ashimati
13447 membres inscrits

Montréal: 25 jan 12:43:06
Paris: 25 jan 18:43:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Les ombres du passé, Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 9 juin 2014 à 17:26 Citer     Aller en bas de page

Les ombres du passé,


Le passé détient ses zones d’ombres et de regrets,
Des espaces d’histoires, des passages entrelacés,
Où se démêlent les erreurs, les peines, les angoisses,
Images tenaces que le temps et puis l’oubli défroissent.

Elles reviennent en boucle dans les pas du présent,
Croche-pieds incessants, subtils rappels récurrents,
Comme une tape sur l’épaule éveillant un souvenir.
Nul ne peut effacer ses traces et les bannir.

En amour, si puissant qu’il soit, le détail nuit.
L’autre accepte l’idée d’un vieil échange enfoui.
Il subit la pointe acérée de quelques aveux,
La jalousie cache mal le masque de son jeu.

La franchise est bien nécessaire et salvatrice,
La connaissance doit rester l’idée directrice.
L’entente à deux se nourrit de toutes vérités,
Y compris celles que l’on a du mal à penser.

Aimer c’est donner son cœur, son corps, ses rêves,
Partager ses idées, ses sentiments, sans une trêve.
C’est l’accueillir à travers les yeux de son âme,
Tout lui donner sans retour sans l’esquisse d’un blâme.

9/06/5014

ALWEG


  alweg
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10741 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 10 juin 2014 à 05:04 Citer     Aller en bas de page

Alweg,
Faire copain-copain avec son passé, pour mieux vivre le présent et accueillir l'amour.
J'ai aimé le traitement de ce thème.

Catherine

 
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 10 juin 2014 à 05:36 Citer     Aller en bas de page

Merci Catherine pour ta visite et tes mots. Amitiés

Alweg

  alweg
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
352 poèmes Liste
6426 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 10 juin 2014 à 05:54 Citer     Aller en bas de page

Un poème profond idéal, mais pas facile à respecter. je crois que le temps éclaircit quand même les zones d'ombre et je me pose souvent la question si un mensonge ne fait pas souffrir pourquoi pas car j'ai bien souvent remarqué que beaucoup préfère le mensonge à la vérité c'est plus confortable pour l'ego.
Amitiés poétiques

Yvon

  YD
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 10 juin 2014 à 07:09 Citer     Aller en bas de page

Merci YD pour ta visite, le miroir ne pardonne pas......

Amitiés

Alweg

  alweg
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
16131 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 10 juin 2014 à 10:27 Citer     Aller en bas de page

Le passé détient ses zones d’ombres et de regrets,
Des espaces d’histoires, des passages entrelacés,
Où se démêlent les erreurs, les peines, les angoisses,
Images tenaces que le temps et puis l’oubli défroissent.


On peut larguer u notre passé, mais heureux ceux qui n'ont rien à regretter ou à se pardonner.



Merci pour cette réflection qui me plaît.


lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sybilla
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15027 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 janvier
  Publié: 10 juin 2014 à 15:26 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir alweg,

Je partage l'avis de Catherine et j'ajouterai que cette définition de l'amour est parfaite et ce à quoi j'adhère
L'amour est un partage total


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 10 juin 2014 à 16:52 Citer     Aller en bas de page

Lilia, il y aura toujours des regrets...« Qui s'embarrasse à regretter le passé perd le présent et risque l'avenir. »
Francisco de Quevedo

Sybilla, oui c'est un partage total,...« Le bonheur le plus doux est celui qu'on partage. »
Jacques Delille

Merci à vous pour votre amité.

Alweg

  alweg
Amandine Mandy


« Je voudrais avoir des ailes pour voler vers la plénitude et pouvoir te rencontrer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
16 commentaires
Membre depuis
30 mai 2014
Dernière connexion
25 novembre 2014
  Publié: 16 juin 2014 à 11:57 Citer     Aller en bas de page

"...Aimer c’est donner son cœur, son corps, ses rêves,
Partager ses idées, ses sentiments, sans une trêve.
C’est l’accueillir à travers les yeux de son âme,
Tout lui donner sans retour sans l’esquisse d’un blame".

Tu as bien défini l'amour.
Se donner sans réserve...tout partager.

C'est un plaisir de te lire.

Mes amitiés.

AmandineMandy

 
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
107 poèmes Liste
1430 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
27 novembre 2021
  Publié: 20 juin 2014 à 13:37 Citer     Aller en bas de page

Merci Amandine pour ta visite et tes mots.

Amitiés

Robert

  alweg
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1433
Réponses: 9
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0280] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.