Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 21
13268 membres inscrits

Montréal: 19 jan 11:36:25
Paris: 19 jan 17:36:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: La goutte voyageuse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
romain candis


Ferme tes yeux, imagine. Si tu ne peux voir l'espoir invente le
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
21 commentaires
Membre depuis
16 septembre 2012
Dernière connexion
23 janvier 2021
  Publié: 9 févr 2016 à 13:52 Citer     Aller en bas de page

Il était une fois une petite goutte d’eau, qui vivait dans l’océan.
Elle se déplaçait fixée aux animaux ou en suivant les courants.
Ça lui permettait de voyager, un peu. Mais pas d’aller très loin.
Elle aurait aimé faire mieux. Remonter les courants, voir d’autres chemins
Un jour, qu’elle quittait le dos d’une raie. Elle rencontra une goutte voyageuse.
Celle-ci lui confia les clefs d’un secret qui pourrait la rendre heureuse.
Il fallait qu’elle nage jusqu’à l’air libre, affronter la chaleur du soleil.
Celui-ci la changerait en gaz et rien ne serait plus jamais pareil.
Elle redeviendrait goutte au milieu d’un nuage, transporté par le vent.
Qui la mènerait vers des paysages grandioses, époustouflants.
Curieuse et tentée, elle glissa affronter la chaleur.
Elle fut sidérée de voir combien elles étaient à rêver d’ailleurs.
Elle arriva néanmoins à se faire une petite place et attendit patiemment de quitter la surface.


Le changement d’état fut pour elle assez dérangeant.
Elle eue l’envie de retrouver sa forme d’antan.
L’inconnu l’effrayait, elle ne se sentait plus en sécurité.
Mais c’était là le tribut qu’elle payait pour pouvoir voyager.

Elle atteignit finalement, une altitude à la température plus clémente ;
Et retrouva plus ou moins sa forme précédente.
Sauf que pour elle, rien n’était plus pareil.
Depuis son changement de phase, elle n’était plus la même.
Elle se sentait plus forte, n’était plus angoissée.
Et c’est depuis son petit nuage qu’elle se laissa transporter.

Elle parcourait de très longue distance, se laissait tomber de temps en temps.
Elle savourait sa chance de découvrir d’autres parties de l’océan.


Puis, un jour, qu’elle s’élançait pour une nouvelle découverte.
Elle fut surprise de découvrir une étendue non bleue mais verte.
Terrorisée, elle souhaita de toutes ses forces redevenir gazeuse.
Mais dame Nature n’exauça pas le vœu de notre voyageuse.
Lancée à pleine vitesse, notre goutte ne pouvait rien faire.
Lancée à pleine vitesse, elle s’écrasa sur Terre.

Dès les premières secondes, elle se sentit absorbée.
Envahie par la peur, elle voulut résister.
Ce monde étrange semblait dangereux ; et tellement dur.
Le sol la buvait peu à peu. Etait-ce la fin de l’aventure ?


Loin de là mes amis. C’est même tout le contraire. Ce qu’elle découvrit ici, allait vraiment lui plaire !

Alors qu’elle s’enfonçait dans le sol, écrasée par les doutes.
Craignant d’être étouffée, elle, la petite goutte.
Elle rencontra une belle graine qui se proposa de l’aider.
A découvrir cet autre monde et ses belles contrées.
Elle lui montrerait qu’ici aussi, le monde peut être beau.
Que chacun y avait sa place, même une goutte d’eau.

Balayant ses angoisses et ses craintes, elle décida de rejoindra cette nouvelle amie.
Elles fusionnèrent ensemble, pour créer la vie.
De cette alliance naquit une tige qui poussa
Petit à petit.
Et quand la fleur s’ouvrit
C’était un pissenlit.

Depuis son beau visage ensoleillé, elle pouvait maintenant découvrir ; toutes les merveilles que ce monde avait à offrir.
Elle déplaçait son regard, grâce aux caresses du vent.
Et chaque paysage qu’elle voyait était étonnant.
Elle resta donc plantée, là, pendant plusieurs jours
Il y avait tant à apprendre avant de partir faire un tour.
Tout ce qu’elle voyait, enrichissait ses connaissances
Tout ce qu’elle apprenait, l’aiderait à entrer dans la danse.
Puis, un jour, elle se referma sur elle-même. Elle avait besoin de méditer
Discuta avec l’esprit de la graine, cette amie qui l’avait tant aidée.
Ces longues réflexions lui permirent de comprendre beaucoup de ce qu’elle avait vu
Cette expérience l’avait faite murir, elle n’avait plus peur de l’inconnu.

Convaincue que notre goutte était prête, la graine entama leur transformation.
Finis la face de soleil, place aux aigrettes ! Voici la mue post réflexion !
Et c’est ainsi que notre plante se para d’une bulle de pollen
Qui embrassée par le vent se détache à la découverte des grandes plaines.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1264
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0176] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.