Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Les parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 64
Invisible : 1
Total : 69
· Orélia · ode3117 · Rose des Vents
Équipe de gestion
· Ashimati
13292 membres inscrits

Montréal: 26 février 11:39:27
Paris: 26 février 17:39:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Gymnopédie vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Colin Escot


« Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou » Nietzsche
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
142 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2021
Dernière connexion
12 févr à 21:58
  Publié: 19 févr 2022 à 15:27
Modifié:  31 jan à 13:16 par Colin Escot
Citer vertical_align_bottom

Gymnopédie


Erik Satie - Gymnopédie No.1


Ô toi, Mélancolie que j’aime plus que tout
Orphelin depuis trois années soupirant
Chassée par le bonheur lassant
Mais c’est à toi que je dois tout

Les larmes qui auparavant coulaient
Ont asséché mon visage d’enfant
En un désert froid d’un flegme glaçant
Les rides de sables maintenant creusées

Les danses mixtes du vendredi soir
Où les langues noires se délient
Fumoirs opaques des gymnopédies
Éloge d’un passé fixe en passoire

Haletantes tournures de souffrance
Que mon corps ne connaît plus
Habitude chemin de sang révolue
Oh toi bonheur ! Tu n’es qu’une pénitence

17 février 2022

  Critiques encouragées
Sol_M


« Le poème - cette hésitation prolongée entre le son et le sens ». Paul Valéry
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
659 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
5 avr à 10:22
  Publié: 19 févr 2022 à 17:17 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Colin,
Le bonheur en pénitence... ?
Quel fabuleux destin qui souligne cette danse aux pas assurés, sur une piste où les étoiles se baignent en vagues de souffrance !
Le contenu est riche, et j'irai enrichir mes connaissances sur ces gymnopédies, indissociables des musiques qui les portent jusque dans tes vers...
Bravo
Amitiés
Léo

  Leo du 85
Colin Escot


« Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou » Nietzsche
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
142 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2021
Dernière connexion
12 févr à 21:58
  Publié: 19 févr 2022 à 18:05 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir Léo, aussi étonnant que cela puisse paraître c’est par la souffrance que l’on apprend le plus. Et puis mon propre bonheur, sacrilège ! n’est pas forcément mon idéal de vie.

Bien sûr, je vous invite à écouter les trois gymnopédies de Satie (c’est court) ainsi que la fête romaine que j’ai retranscrit un peu par analogie avec les soirées étudiantes.

C’est la première fois que j’écris un poème avec de la musique. Ça peut être plus intéressant d’écouter la chanson en même temps que de lire, le lien est sous le titre.

Merci, Colin

  Critiques encouragées
Anna Veil


La vie est absurde, autant la décrire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
77 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2021
Dernière connexion
Il y a -298 minute
  Publié: 20 févr 2022 à 04:57 Citer vertical_align_bottom

Un poème que je trouve touchant et qui je crois fait parti de mes préférés vous concernant !! En espérant que ce bonheur ne reste pas en pénitence et qu'il puisse jouir de tout ce qui l'entoure !!

Amicalement
Matavie

 
Colin Escot


« Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou » Nietzsche
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
142 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2021
Dernière connexion
12 févr à 21:58
  Publié: 20 févr 2022 à 11:02 Citer vertical_align_bottom

Merci Matavie, ne t’en fais pas pour ça. C’est aussi un poème provocateur…

  Critiques encouragées
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 478
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0167] secondes.
 © 2000 - 2024 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.