Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 147
Invisible : 0
Total : 147
13494 membres inscrits

Montréal: 23 oct 23:14:27
Paris: 24 oct 05:14:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Oceane (repost légèrement modifié) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
304 poèmes Liste
19097 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 24 sept à 16:14
Modifié:  25 sept à 01:43 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Je guettais l'horizon, cet océan immense
Qu'importe les saisons quelquefois nuancées
Il roule sans arrêt, toujours à s'élancer
En vagues qui jamais ne le rendent moins dense

Oh j'admire cela, j'y passerais des heures
Quand on sait qu'au-delà, à le croire paisible
Il nous inonde alors, quand ça semble impossible
D'un coup balaie nos corps de toute sa vigueur

Cette tranquillité voyez-vous c'est l'instant
D'un univers créé qui aux yeux se devine
Où rien n'est matériel, où l'existence est digne
Nouveau né l'arc-en-ciel est un être vivant

Que j'aimerais poser aux creux des profondeurs
Mes rêves de rosée que n'offre plus la terre
Ils vivraient éternels, épaves solitaires
Bien moins superficiels qu'aux creux de mes erreurs

Alors la nuit venue, au crépuscule intense
Tous mes pleurs retenus se fondraient au rivage
Et offriraient enfin le plus beau des ravages
Que mon esprit défunt couvait en révérence

A l'aube, en ces embruns mon cœur irait aussi
Cesser chaque refrain dans un ballet d'écumes
Dès lors tous les passants affronteraient la brume
Tout en me contemplant mourir en simple pluie...



16 Février 2006
Modifications le 24 septembre 2021 sur 5 vers et le titre (titre originel : pensées à l'océan)

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Sihläryn


"Mon cher Chair ! — Mon bon Bone !"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
814 commentaires
Membre depuis
18 octobre 2006
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 24 sept à 20:30 Citer     Aller en bas de page

Il est magnifique. L'océan, la mer... C'est un thème que j'affectionne particulièrement.

Je ne sais pas quelles modifications tu as apportées, mais il coule comme le roulis d'une vague, et on se laisse emporter...

  Arilyn Rhapsody, Zephirah...
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
1116 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 25 sept à 03:52 Citer     Aller en bas de page

J'ai lu ton magnifique poème comme une très belle contemplation.
J'ai lu l'immuabilité et la force de l'océan que rien n'altère, au-delà de ses formes impermanentes.
J'ai lu que l'écume, la pluie, les embruns et la brume, ne sont que les apparences multiples que l'eau peut revêtir, en ne cessant jamais pourtant d'être de l'eau.
J'ai lu qu'un arc-en-ciel peut naître de cette conscience.

Celui-ci ira dans mes favoris !

Bibises
MP

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Morteüs


Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
12 juillet
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 25 sept à 11:43 Citer     Aller en bas de page

J'adore...

  Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
1961 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 25 sept à 14:34 Citer     Aller en bas de page

Méditation saline, thalassothérapie poétique, j'aime beaucoup Vinie

  SHElene
Erédys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
8 poèmes Liste
47 commentaires
Membre depuis
12 septembre
Dernière connexion
22 octobre
  Publié: 25 sept à 16:43 Citer     Aller en bas de page

Un beau poème. La mer, l'horizon sont de formidables amants.
Amitiés

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
345 poèmes Liste
6261 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 26 sept à 08:41 Citer     Aller en bas de page

j'ai apprécié ma lecture - merci !

Amitiés
Yvon

  YD
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
601 poèmes Liste
26154 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 26 sept à 09:55 Citer     Aller en bas de page

Comment ne pourrais-je ne pas aimer, moi qui adore l'océan et que toute photo peinture ou poème le subliment comme tu l'as si bien prouvé par ton écrit.
Magnifique
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
472 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 29 sept à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Quel beau chemin parcouru de Pensées à l'océan à Océane!
De
" Je guettais l'horizon, cet océan immense "
à
" Tout en me contemplant mourir en simple pluie ".

Toute imprégnée de ces eaux océanes, vous êtes inondée par les vagues que roulent vos vers magnifiques, et vous devenez Océane.
Il suffit d'une nuit pour s'abandonner au "naufrage", et l'aube revenue fait, des larmes, une "simple pluie".
Mais cette pluie-là est giboyeuse, au regard de votre poème, vivant arc-en-ciel.
Merci pour ce plaisir de lecture.
Filiquier

  TF
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6209 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
21 octobre
  Publié: 3 oct à 03:07
Modifié:  3 oct à 07:59 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Coucou Vinie
Un bail que je n’étais pas venu titiller ta plume!
Alchimie entre le ciel et l’eau, mimétisme de trois « personnages » qui s’attirent comme des aimants faut le faire hein! Le ciel est toujours celui qui se lance le premier , il n’a qu’à se déchaîner et l’océan l’imite sans aucune limite!
Bien qu’elle soit présente j’ai du mal à retenir la tristesse tant ton poème m’emporte vers un monde que je chéris, je sais qu’ils peuvent parfois être cruels mais avec eux j’ai toujours eu un ressenti d’espoir: le calme après la tempête, le soleil après la pluie, d’ailleurs ici l’espoir je l’ai entr’aperçu tout en couleur dans l’arc en ciel.
Je préfère de loin le nouveau titre pour la raison qu’explique si bien Filiquier dans son délicieux commentaire.
C’est rare que je m’arrête sur la forme mais là Vinie tu as fait fort, alexandrins avec double rime: à chaque hémistiche et en fin de vers ça donne encore plus de fluidité: un régal à réciter ce poème
Petit bémol hihihi: la dernière rime aussi et pluie ☔️
Bisous
JC

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
472 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
23 octobre
  Publié: 4 oct à 04:43 Citer     Aller en bas de page

à rimarien,

Je suis, également, très séduit par ton commentaire. Toi aussi, comme Bestiole, tu as fait fort. Bravo !
Filiquier

  TF
Dominique Bouy

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
594 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
11 octobre
  Publié: 11 oct à 10:36 Citer     Aller en bas de page

En vague d'amour. merci, cordialement.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 242
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 3 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0474] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.