Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 21
Invisibles : 2
Total : 24
· Gylfi
13346 membres inscrits

Montréal: 20 jan 17:44:36
Paris: 20 jan 23:44:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: La ville Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Soliste
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
32 commentaires
Membre depuis
21 janvier 2019
Dernière connexion
22 novembre 2021
  Publié: 29 juil 2021 à 02:51 Citer     Aller en bas de page


Dans toute une ville immobile
Toute ombre vous devient hostile
Et tout vous devient inconnu

Dans la nuit devenue solide
La ville voit d'un œil avide
La proie qui arpente ses rues

À la lueur des réverbères
Des voitures qui accélèrent
L'écho de nos pas se déploie

Un bruit de pas si sec et froid
Qu'il nous paraît même étranger
Le cœur battant de la cité


Dans les barres de béton moroses
Quelques silhouettes anonymes
S'adonnent à leurs pantomimes

Quelques centimètres de verre
La tôle fine des portières
Les yeux fermés et portes closes

Cela peut sembler dérisoire
Se croire isolé des trottoirs
Et du silence de la nuit

Quand la ville referme sur nous
Ses ombres froides et ses verrous
On aimerait y croire aussi

  Le lapin qui se prenait pour un lion ...
Morteüs


Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
310 commentaires
Membre depuis
12 juillet 2021
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 29 juil 2021 à 17:40 Citer     Aller en bas de page

Cherche la lumière intérieur et tu verras le mon deviendra tellement plus beau...

  Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
6117 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 30 juil 2021 à 02:29 Citer     Aller en bas de page

J'aime ces sensations urbaines entre peur et protection.

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 227
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0208] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.