Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 331
Invisible : 0
Total : 334
· zouzou31 · Colin Escot · Dimitryet
13388 membres inscrits

Montréal: 7 déc 12:24:26
Paris: 7 déc 18:24:26
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: Un vrai labyrinthe Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Luciole321


Le goût de la vie est dans la générosité!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
101 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 29 juin à 15:07
Modifié:  25 juil à 12:10 par Luciole321
Citer     Aller en bas de page

Un vrai labyrinthe.

Qu'est devenue la terre de nos ancêtres
Qu'est devenu notre sage pays
Quand nous jouions au Monopoly
Qu'est devenue notre époque champêtre

On n'avait pas besoin de cadenas à nos portes
On ouvrait aux quêteux
On n'était pas des peureux
or l'évolution crée partout des chocs qui nous désoriente

Faut pas être conformiste mais il y a une limite
Avec la fusion de l'homme et de nos animaux
Avec les débats sur l'aide à mourir pour enfants anormaux
Ah un vrai labyrinthe on va disparaître comme de la dynamite

Disparition de notre langue maternelle qui suscite des débats
Disparition des pierres tombales et de nos pieuses cathédrales
Femmes de races assassinées en rafales
Faut-il en faire un plat

On dit se hâter lentement k
Or tout s'enchaîne avec un certain malaise
Or bientot plus de différence entre la femme et l'homme de glaise
Ainsi que l'épidémie de pédophiles sur internet sans consentement

Que restera-t-il de nos valeurs
Que restera-t-il de nos terres d'avoine
Que restera-t-il de notre patrimoine
Que restera-t-il dans nos coeurs

  Un brin de folie égaye la vie
Jean-Baptiste Cilio Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
6595 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 1er juil à 05:44 Citer     Aller en bas de page

Poème écrit pour une vaste cause.
Il y a de nombreux combats à mener.

Entre ceux qui sont convaincus que rien ne changera et ne sont pas décidés à lever le petit doigt pour que ça change, ceux qui, cupides, ne veulent surtout pas que quoi que ce soit change, ceux qui ne comprennent rien et ne veulent rien comprendre... Bref, je crois davantage au changement individuel qui provoquera, je l'espère, une bascule à un moment donné. Pas trop lointain, si possible.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Luciole321


Le goût de la vie est dans la générosité!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
101 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 1er juil à 20:39 Citer     Aller en bas de page

Oui tu as tout à fait raison mon cher JB ça commence chez soi. Il faut faire ça vite c'est urgent si non c'est la fin. Moi j'ai 81 je m'inquiète plutôt pour mes petits et arrières petits enfants! La pollution et bien d'autres choses aussi qui me concerne car j'ai pas toujours été un ange dans ma vie hélas! mais aujourd'hui je me reprends et c'est ça évoluer, essayer de corriger un défaut dieu que c'est difficile! mais avec de la volonté et persévérance on n'y arrive.

  Un brin de folie égaye la vie
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
3218 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 3 juil à 04:33 Citer     Aller en bas de page

Je suis bien d'accord avec vous.
Il y a tous ces chamboulements.
Alors j'essaye de vivre ma vie sans me soucier trop de tout cela.
Mais si j'avais le choix je choisirai un petit jardin bien à l'écart de toute cette folie.
Votre texte à le mérite de dire que cela ne vous plait pas.
J'ai aimé
Cidnos

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 188
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0174] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.