Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 24
Invisible : 0
Total : 30
· Xuyozi · Jean-Claude · Lafleurquirime · Filiquier · Lilium
Équipe de gestion
· Ashimati
13353 membres inscrits

Montréal: 17 oct 05:54:24
Paris: 17 oct 11:54:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Tubulaire Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 31 jan à 13:55 Citer     Aller en bas de page



"Tubulaire"



... Du lino, des murs blancs cloisonnant ton lit d'hôpital
Des discours en blouse blanche creusant ton triste mal
Un mal sans coeur, cardiogramme d'un sombre récital

_


Tubulaire d'une bulle d'air liant ton souffle au terminal


Les voyants sont à nu


L'alarme s'est tue


Ligne continue


Rompue


Trait sans union, tambour de douleur en lettres capitales

_


Un dernier soupir en partance dans la buée matinale
Je respire ton ombre qui s'étend et plonge à la verticale
Mais de bas en haut, le vertige, lui, semble impartial ...


Franck (Octobre 2020)




 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
751 poèmes Liste
15962 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 2 févr à 12:08 Citer     Aller en bas de page

Les voyants sont à nu


L'alarme s'est tue


Ligne continue


Rompue


Trait sans union, tambour de douleur en lettres capitales


Bonsoir Franck...ce poème me bouleverse et me rappelle instant par instant d'autres séparations, d'autres " c'est la fin " .

La séquence utilisé raconte istant par istant notre douleur d''humains qui passent...


Amicalement
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
210 poèmes Liste
1957 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 7 févr à 11:42 Citer     Aller en bas de page

J'ai lu Franck...
Je souhaite que tu puisses écrire encore pour apaiser ta douleur.
Gros

  SHElene
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 15 févr à 15:22 Citer     Aller en bas de page



Galatea Belga & SHElene

Merci pour vos mots.







 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26141 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 20 févr à 08:46 Citer     Aller en bas de page

Je viens de lire ce si triste écrit, il y a des années, des jours, des nuits comme ça où l'on est confronté à la disparition d'un être cher, soit par une maladie, un accident, une mort qui nous enveloppe, sans que l'on puisse rien faire pour l'éloigner de l'être dont le souffle s'échappe doucement.
Il faut continuer à écrire FRANCK, je partage ce que dit SHELENE, ne reste pas seul, nous sommes là avec toi.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 8 mars à 13:41 Citer     Aller en bas de page


Chère Ode,

Je vais bien.

Merci infiniment pour tes mots.

Prends soin de toi.

Franck







 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 264
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0199] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.