Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 81
Invisible : 0
Total : 82
· Jean-Claude
13183 membres inscrits

Montréal: 3 déc 17:37:49
Paris: 3 déc 23:37:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: #metooincest Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 18 jan à 19:33
Modifié:  27 jan à 01:07 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

#MeTooInceste


Subitement l'atmosphère empeste.
Dans ses yeux ce regard qui m'infeste
Dont la malveillance manifeste
Me prive de tout mot, de tout geste.

Immobile et muette je reste.
Du choléra ou bien de la peste
Quitte mon corps pour sauver le reste.
Sidérée, dissociée, la déteste.

J'ignorais que c'était un inceste.

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
752 poèmes Liste
16047 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 19 jan à 01:14 Citer     Aller en bas de page



Bonjour...chaque fois je lis des rimes en ,
" est" je frissonne.
Le fond de ce court, dramatique distillé intime me le confirme.

Une !ecture qui laisse une trace profonde....

Amicalement

Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
849 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 19 jan à 02:10
Modifié:  19 jan à 10:08 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Chère MariePaule, avec des mots forts choisis avec soin, ta poésie concentre l'essentiel de ce fléau dans un récit qui glace et remue profondément : "quitter son corps, dissociation, sidération", et ce dernier vers ... Ces mécanismes de survie sont encore trop méconnus, et le sujet de l'inceste encore trop tabou, même si les choses bougent un peu... Tu sais à quel point ton poème si triste et si réaliste à la fois me parle... Lucie

 
Saint-Ange


Sagesse, amour, joie & élan vital
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
106 commentaires
Membre depuis
16 juin 2020
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 19 jan à 08:24 Citer     Aller en bas de page

Il fallait relever le défi
C’est joliment fait
C’est bien dit
St😇nge

  Saint-Ange
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
236 poèmes Liste
17209 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 19 jan à 11:17 Citer     Aller en bas de page

Un écris fort

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
304 poèmes Liste
19137 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 19 jan à 16:39 Citer     Aller en bas de page

Wahou tu fais fort là un texte bouleversant, mais tant que la parole se libère

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
266 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 20 jan à 08:51 Citer     Aller en bas de page

Un mal bien plus courant qu'on ne le pense. Cette infection qui a touché tant de mes ami(e)s m'est du plus grand ecoeurement, merci chere correctrice, d'y avoir fait un si profond écho.

Toute mon amitié

Gil

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
6331 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 21 jan à 08:54 Citer     Aller en bas de page

Pas facile d'écrire sur le sujet - c'est bien d'en parler

Amitiés
Yvon

  YD
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
105 poèmes Liste
1126 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 23 jan à 02:27 Citer     Aller en bas de page

Lilia
Cette rime unique s'est imposée à moi, tel un clou qu'on enfonce.
Merci d'être passée par là.
😘

Lucie
La dissociation, est l'essence même du traumatisme. Elle est, comme tu le soulignes, un mécanisme de survie, une réaction purement physiologique du cerveau qui explique aussi bien la sidération que l'amnésie, etc. Malheureusement trop méconnue, tu as raison.
Quant au tabou, on dirait bien qu'il est en train de se lever enfin avec ce fameux hashtag "#metoo".
Merci pour ta fidélité sous mes textes.
😘

Saint-Ange
Comme je le dis plus haut, le défi n'en était pas vraiment un, mais quelque chose qui s'est imposé de soi-même, malgré moi.
Merci d'être venu.e ( puisque les anges n'ont pas de sexe 😉 commenter.

mido ben
Le sujet est fort en soi...
Merci pour ton passage
🤗

Vinie
En ce qui me concerne la parole est très libre. Et je suis heureuse d'observer qu'elle se libère tous azimuts.
Merci pour ta présence ici.
😘

Gil
Oui, ce fléau touche beaucoup plus de monde qu'on ne le soupçonne, mais cela commence à se savoir enfin.
Merci pour tes mots.
😘

Yvon
Il faut en parler, je suis d'accord, le silence ne profite qu'aux coupables.
Merci d'être passé.
😘










.

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 426
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0256] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.