Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 164
Invisible : 0
Total : 166
· Lou Malou · Jean-Claude
13354 membres inscrits

Montréal: 25 sept 11:11:57
Paris: 25 sept 17:11:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Le bruit du mortier Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 26 jan 2020 à 13:13 Citer     Aller en bas de page


" Le bruit du mortier "

***************
Au loin, le bruit du mortier*
Ravive l'onde, l'incendie, le feu sacré
Dans des fosses au gouffre d'un soir
Où seule tombe la nuit noire.
***********************
Survivons-nous comme vous survivez
Au gré des angoisses qui font les damnés ?
Buvons-nous autant que vous vous soûlez
Noyer la larme au comptoir d'un verre brisé ?
***************************************
Ne soyons pas dupe de la pesanteur qui nous guette
Et nous attire vers la paillasse, tête au fond de la cuvette,
Condamnés à errer parmi ces ogres en costume cravate...
Estomac sur pattes dévorant le monde jusque dans vos pénates,
*****************************************************
C'est ici que nos lépreux chevaliers perdent peu à peu leurs squames
Face aux injections frigorifiques, gaudrioles de vieux marchands d'âmes.
Cartilages, nez creux, dent dure, voilà que nos squelettes ont fière allure !
Au-dedans des paumes, ces éclats de verre, fragments d'anciennes blessures :
***************************************************************
Croire et espérer quand certains criblés de dettes n'ont rien dans leur assiette.
Vieillir à l'usure des machines, du crédit contre la faim à récolter des miettes.
Cramer nos dessous de peau et courber l'échine pour un ridicule bout de gras.
S'enterrer seul dans des placards, des cercueils sur mesure portés à bout de bras.
*****************************************************************
Des bras à implorer le ciel de ne payer aucune taxe aux portes de leur paradis
Quand l'enfer, lui, se surtaxe et que le tout puissant s'en va remplir son caddie.
Qu'importe le sang sur la Terre, leur météo fredonne un air de flambeuse
Alors qu'un froid nuage mort flotte au-dessus de nos mères malheureuses.
**********************************************************
Avons-nous fait naufrage ? Avons-nous pris le large ?
Vois-tu la mer ? Ou regardes-tu par terre ?
À se nourrir de sornettes,
Devient-on pire que bête ?
Animal existence,
Suprême offense
Aux vautours
Qui s'impatientent tout autour...
***************************


Franck (26/01/2020)



*Mortier: Un mortier ou lance-mine est une arme légère d'artillerie portative à canon court.



 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
6475 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 26 jan 2020 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

Bravo Franck, pour le contenu et la mise en forme originale.
J'ai aimé te lire.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 29 jan 2020 à 16:44
Modifié:  1er févr 2020 à 13:21 par Franck
Citer     Aller en bas de page

- Bonsoir JB,
Merci à toi d'avoir apprécié autant le fond que la forme même si au bout du compte (j'en reviens à la forme) je ne sais pas ce que j'ai voulu réellement "sculpter" avec mon stylo (ça m'apprendra à sculpter avec un stylo!)...
Cela me fait penser, j'ai manqué à plusieurs reprises de te poser la question mais là j'en profite tant qu'on est dans le sujet: Ton ancienne image sur ton profil représentant, si mes souvenirs sont bons, "un cheval" en calligramme, est-ce que c'était de toi? J'aimerais bien le revoir, je le trouve vraiment réussi (en MP si tu le souhaites).
Sur ces quelques lignes, j'en profite pour te souhaiter une excellente année.
A++
Franck

- Bonsoir Adria,
Pour répondre à votre question, au départ j'ai voulu écrire sur le thème de "l'enfance" sous la forme d'un sapin de Noel (non, c'est serieux). Malheureusement le texte n'est pas rentré dans le sapin si je puis dire. J'ai finalement élagué pour écrire sur l'actualité, de "sapin" ça a fini en "As de pique" puis en "champignon atomique" pour finir en "obus" type modèle allemand de la seconde guerre mondiale mais au bout du compte, force est de constater que je suis passé à côté de mon sujet...
Dans tous les cas, merci de votre visite Adria, en vous souhaitant également une excellente année.
Franck

- Amanda,
Tu es un sacré OVNI tu sais, et j'ai super aimé t'avoir inspiré...
Thanx You 2






 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
6475 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 30 jan 2020 à 03:47 Citer     Aller en bas de page

Il s’agit tout simplement du poème calligraphié Tout terriblement, d’Apollinaire.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 1er févr 2020 à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Je me demande encore comment j'ai pu passer à côté ??? Merci JB.




















 
doux18

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
230 poèmes Liste
790 commentaires
Membre depuis
4 septembre 2016
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 4 juil 2020 à 11:41 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck,

J'aime beaucoup ton poème innervé d'une rage sous-jacente, où rampe la colère face à l'injustice, où les images claquent comme un uppercut en plein cœur...

Merci pour ce fiévreux partage.
Mes amitiés,

Pierre-Emmanuel

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 661
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0205] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.