Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 23
· JYL · Jean-Claude
13217 membres inscrits

Montréal: 2 déc 14:06:09
Paris: 2 déc 20:06:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Que reste-t-il après l’amour vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 9 jan 2020 à 07:01 Citer vertical_align_bottom

En hommage à la chanson de Trenet

Que reste-t-il après l’amour
Après l’ivresse et le dégoût
Que reste-t-il au petit jour
Que ces émois mis bout à bout ?

Que reste-t-il après l’orage
Et les averses de tristesse
D’un intarissable nuage
Après ce froid qui vous transperce ?

Quelques reflets sans importance
Sur un étang à demi-nu
Et cette impression insistante
D’avoir effleuré l’absolu

Cette fatigue où l’on renonce
À en comprendre un minimum
Les pieds prisonniers dans les ronces
Entre les frelons qui bourdonnent

Ceux qui plus loin que l’infini
Osèrent se contempler l’âme
Purent-ils voir le paradis
Ou le miroir d’un autre drame ?

  La musique danse, la poésie chante
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
4326 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 9 jan 2020 à 15:03 Citer vertical_align_bottom

Un constat sombre mon cher Chimay ...

Mais quand l'amour se montre sous son plus triste jour, je me raccroche à cette phrase d'une chanson de JJ Goldman
" tout mais pas l'indifférence..."
La tristesse est aussi une émotion qui vit.

Ne plus aimer... c'est mourir un peu.

Toujours un plaisir de retrouver ta plume, car même grise .. elle brille.

Amitié

Myo

 
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
979 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
6 novembre
  Publié: 11 jan 2020 à 08:15 Citer vertical_align_bottom

Merci chimay de ce très joli, bien que sombre, partage Je vous souhaite une bonne année et au plaisir de vous lire,

Citation de chimay
Quelques reflets sans importance
Sur un étang à demi-nu
Et cette impression insistante
D’avoir effleuré l’absolu

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 12 jan 2020 à 06:11 Citer vertical_align_bottom

Myo, Goldman est un grand sage ; le plus important reste d’être

merci à toi

--

merci à toi Miette, et bonne année !

  La musique danse, la poésie chante
Lysée


L'Amitié est un Joyau si rare que le Coeur seul peut lui servir d'Ecrin!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
159 poèmes Liste
1676 commentaires
Membre depuis
20 mai 2007
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 12 jan 2020 à 13:07 Citer vertical_align_bottom

Bonsoir,

Belles Images en ce Texte !

Chez certains, il restera de doux et forts Souvenirs quand chez d'autres, l'Amertume prendra Place !

Merci du Partage !
L..

  Lysée
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
348 poèmes Liste
6794 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 12 jan 2020 à 13:08 Citer vertical_align_bottom

L'amour c'est quelque chose de très compliqué- par facile de le faire perdurer.
La passion est souvent destructrice mais que c'est bon quand elle nous tombe dessus.

Amitiés

Yvon

  YD
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
140 poèmes Liste
6124 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 12 jan 2020 à 15:55 Citer vertical_align_bottom

Très bel hommage à Trenet.
Pour répondre à ce poème me vient une autre chanson :
"On a beau faire, on a beau dire..." Clique là
Très joli texte merci pour le partage

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3309 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 19 jan 2020 à 04:02
Modifié:  19 jan 2020 à 04:02 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

J'aime ces interrogations très musicales
Bonne journée
Cixnos

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19522 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
30 novembre
  Publié: 18 févr 2020 à 15:47 Citer vertical_align_bottom

Sans doute qu'il ne reste rien, comme la vie devient poussière.
Mais c'est beau quand même d'être ivre rien qu'un instant, pas tout a fait soi ni autre.
C'est bon de l'avoir partagé oui..

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 20 févr 2020 à 09:32 Citer vertical_align_bottom

Il reste toujours quelque chose, le frissons même s'il est ephémère vaut toujours la peine d'être vécu.
Très heureux de te relire.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5042 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 21 mai 2020 à 13:03 Citer vertical_align_bottom

il vaut mieux se rappeler du meilleur Lysée, merci !

--

elle fait aussi écho à quelque chose de profond Yvon, merci

--

Le grand Jacques, merci Lacase

--

merci Cixnos !

--

ou peut-etre vraiment soi l’espace d’un moment, merci Vinie

--

heureux aussi de te revoir Patrick !

  La musique danse, la poésie chante
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1041
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0307] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.