Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 9
Invisible : 0
Total : 10
· titouan35
13192 membres inscrits

Montréal: 29 juin 04:57:41
Paris: 29 juin 10:57:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Un ru d’amour pour l’océan vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 2 jan 2009 à 11:43
Modifié:  17 jan 2009 à 15:10 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom



Je suis venu poser ma vie au cours d’un rêve
Là sur ta rive aux reflets d’or mon cœur maintient
Un tempo doux de roulis bleus mus par la sève
D’odeur de pins collant mon corps contre le tien

Dans le lit fier de notre enfance était-ce un signe
Ce drap fluet d’une main nue au plein d’un sein
Quand l’air du soir gonflait galant ourlant sa ligne
Et que passait un démon soif ainsi né saint*

Qui de l’instant ou de l’amour nous rend otage
De sentiments refleurissant sur le sentier
De cette ivresse ornant picots sur ton corsage
Ou de l’accord changeant l’envie en kolatier

Je vois le temps qui pour le coup nous rend moins sages
Je vois le pers nourrir tes yeux d’un ciel entier
Et sur ta bouche au carmin sûr les appontages
Changeant nos cris goûteux d’encor en chalutier

À l’oued salé d’une nuit chaude alors trépigne
Le souvenir de ce trésor dont les desseins
Semblent mouvoir le sable ceint que jour grafigne
En émouvant ballet goulu de gestes sains

Je suis venu vendre mon âme au vert de drève
De l’ancien fort de grains bâti car j’appartiens
Au juvénile élan béat de chaleur brève
Brûlant plus fort qu’un feu d’été qui se souvient

02-01-09


Si quelqu’un Sait que « oued » doit être « diérèsé » qu’il m’en informe !!! Ce serait très cool ! !

* anciennement : "Et que passait le démon désir pour un saint" et modifié à l'aide de la plume avisée de ptiteBulle.

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 2 jan 2009 à 12:48 Citer vertical_align_bottom

Argh tu joues aussi en 4+4+4 !
Quel rythme !!
Et le fond s'y prend et s'y surprend ...




(Oued = à ma connaissance pas de diérèse..)

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 2 jan 2009 à 12:59 Citer vertical_align_bottom

Ton attention est un cadeau, Merci
(à part pour « Et que passait le démon désir pour un saint » où je n’ai pas su faire…)

Sans trouver « oued » dans le Littré, j’ai fait comme pour « fouet » ou « ouest » : Comme on veut !

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
19416 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 2 jan 2009 à 13:03 Citer vertical_align_bottom

"Qui de l’instant ou de l’amour nous rend otage"
très bonne question ... mais je crois que tu as déjà la réponse non?

Merci pour cette marée mirifique
Et Pace e salute

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
23748 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 2 jan 2009 à 16:19 Citer vertical_align_bottom

merci pour cette très belle lecture , j'ai beaucoup apprécié

pour oued c'est comme tu le dis c'est un ou deux d'après le traité de la poésie....

amitiés

james

  Membre de la Société des poètes Français.
alweg


Courage enfant déchu d'une race divine, tu portes sur ton front ta superbe origine.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1455 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2008
Dernière connexion
5 juin
  Publié: 2 jan 2009 à 23:45 Citer vertical_align_bottom

très beau poème, belle maîtrise des mots

Amitiés

ALWEG

  alweg
fransua


Parce que les mots sont ma passion copyright00044468
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
899 commentaires
Membre depuis
19 mai 2008
Dernière connexion
23 mars 2011
  Publié: 3 jan 2009 à 01:59 Citer vertical_align_bottom

un poème où les mots dansent sous ta plume
tout y est beau, le ryhme, les images,les mots



  Les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds quand nos ailes ne se rappellent pas comment voler !
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
856 poèmes Liste
3270 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
21 juin
  Publié: 3 jan 2009 à 04:28 Citer vertical_align_bottom

...un ru/torrent sous une pluie musicale de mots dansant cadence un pas de vers tourbillonnants...

Les doux violons du coeur!



Mes Plu-ri-els (dié-rè-sés).

 
Mr Barnabooth


Je suis mon régicide et ma propre victime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
1543 commentaires
Membre depuis
27 novembre 2008
Dernière connexion
2 août 2013
  Publié: 3 jan 2009 à 04:51 Citer vertical_align_bottom


Un rythme appuyé agrémenté de rimes fines
Une poésie que j'aime beaucoup
Mr B.

  Si tu copy mes textes, je te casse la gueule ! ... Right, mec ?
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 3 jan 2009 à 08:21
Modifié:  3 jan 2009 à 08:21 par bonjour
Citer vertical_align_bottom

Oui, mais la réponse a la nature des questions : elle est éphémère et changeante comme les nuages…
Merci ma corse préférée

C’est ta présence qui est appréciée James. Merci du temps offert pour vérifier

Merci Alweg.
C’est davantage les mots qui me gouvernent que le contraire…

Merci pour cette complicité Fransua

Merci de rendre ces images vivantes l’Insoumise

Lol ! C’est vrai en plus que pluriel est « diérèsé », en même temps, c’est logique !!!
Merci
Et aussi pour le mp enrichissant

Un essai transformé par ta sensibilité,
Merci Barnabooth

 
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 7 jan 2009 à 12:55 Citer vertical_align_bottom

Merci JBC de ce temps offert en lecture et en recherches…

Bizzz à l’idem

 
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 11 jan 2009 à 03:13 Citer vertical_align_bottom

Hoooooooooo ! Inegale_(ment) ! Comme ton commentaire est rassurant… Car le doute m’accompagne toujours lorsque après avoir déposé les mots, je tente de corriger les erreurs que je vois, en essayant de ne pas écorcher la sensibilité des premiers « jets ».
Merci beaucoup.

C’est un bien-être réciproque Pascal
Merci

 
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
1er mai
  Publié: 17 jan 2009 à 15:13 Citer vertical_align_bottom

Un poème qui reste éternellement jeune, même si chaque paragraphe semble s'ancrer chronologiquement à une période de la vie, pour exprimer les différentes façons qu'on peut ressentir l'amour: en étant enfant, en étant ado, en étant adulte, en étant autrement aussi...


Pour les erreurs que l'on peut commettre, je suis d'accord avec inégale(ment), elles font tout le charme et l'exception du poème! Et ça montre la perfectibilité de l'homme (sisi, et la bonne ), pour le fait de toujours vouloir faire mieux, au plus haut...



  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 17 jan 2009 à 15:57 Citer vertical_align_bottom

J’avoue ne pas avoir d’avis arrêté sur le sujet. À mon sens, il n’y a pas d’erreur… Lorsque les mots expriment la musique intérieure…
C’est juste un peu difficile parfois d’avoir le recul suffisant pour cueillir le chant des autres… Mais essayer, c’est bien !
Merci pour ce passage apprécié

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1694
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0363] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.