Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 340
Invisible : 0
Total : 341
· ode3117
13365 membres inscrits

Montréal: 28 sept 07:14:53
Paris: 28 sept 13:14:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: « Tristesse d’un batracien » Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 31 mars 2019 à 15:51 Citer     Aller en bas de page


« Tristesse d’un batracien »



Tristesse sous la paillasse, moral dans les godasses,
Je traîne de guerre lasse ma pauvre carcasse
Froide, humide et visqueuse tel un batracien
Nageant aveuglément entre voraces et vauriens.


Tristesse des regards sous gaz lacrymo,
Je vois ces gens paumés, un brin penaud,
Prostrés derrière leur clavier d’ordi
À cliquer la toile pour un peu de compagnie.


Tristesse des lieux, je ferme les yeux
Et je m’assois en espérant ne pas finir vieux.
Je pense un bref instant pouvoir m’échapper
Mais il n’y a pas de province assez verte où me poser.


Tristesse d’un soir, prétexte pour boire,
La nuit saoule titube : cherche-t-elle à tâtons dans le noir
Son calva en l’honneur d’un vieux jeune sans espoir ?
Sa vodka en l’honneur d’un jeune vieux en fin de gloire ?


Tristesse d’hier, mélancolie d’autrefois,
On me contait ces belles histoires « Il était une fois… »
Qui, aujourd’hui, n’existent que dans la bouche de ces grands enfants,
Enfants aux allures d’antan tout droit sortis d’un film en noir et blanc.


Tristesse au rendez-vous, mais l'agenda est plein :
J'ai booké mes humeurs aux heures creuses de mon quotidien,
Surbooké mon bonheur aux heures pleines auprès des miens.
Il est temps, à présent, de retirer mon costume - ce bien triste batracien.









 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15026 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 31 mars 2019 à 16:43 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Franck,

Très belle poésie mélancolique !
Bon courage !



Bonne soirée !
Mes amitiés
Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Miette Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
979 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 1er avr 2019 à 08:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck, merci de vos poésies en partage. Tristesse de la vie, tristesse de la société, une poésie sensible, dont les thèmes me plaisent beaucoup Au plaisir

 
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 1er avr 2019 à 17:19 Citer     Aller en bas de page

- Bonsoir Sybilla

Bon courage? (lol) Je te rassure "je vais bien tout va bien"... Ce n'était qu'une histoire faite de mots ou une histoire fête de mots pour faire moins triste.

Au fait, j'attends avec impatience de pouvoir te lire sur une nouvelle compo.

Bien à toi.



- Bonsoir Miette

Soyez la bienvenue sur ce rectangle sous mon rectangle.

Merci infiniment pour vos retours!

Vos mots m'accompagnent.


Franck

 
fée de blé


La beauté est là où y s'y attend le moins
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
179 commentaires
Membre depuis
27 février 2019
Dernière connexion
16 novembre 2020
  Publié: 3 avr 2019 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

Une larme de socitété qui coule et qui fait bien des étangs

  Fée de blé
Franck

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
331 commentaires
Membre depuis
19 mars 2019
Dernière connexion
8 mars
  Publié: 4 avr 2019 à 11:31 Citer     Aller en bas de page

Socitété? Je n'ai pas tout saisi mais disons que entre les soucis et la tété, mon cœur balance… Autant piquer une tête dans l'étang!

Merci pour cet aparté.

Bien à vous, fée de blé.

Franck

 
Jeanne


Les mots savent de nous ce que nous ignorons d'eux. René Char
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
1213 commentaires
Membre depuis
15 février 2012
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 6 avr 2019 à 14:23 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui parvient à parler de la tristesse sans nous mettre le "moral dans les godasses". Un regard sur le monde, un constat de tristesse lucide mais pas désespéré. J'ai bien aimé ce regard.

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26077 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 11 mai 2020 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Un bien joli et émouvant poème, comme je les aime.
Du coup de parler batracien, me revient en mémoire le célèbre poème de Hugo "le crapaud" Ce n'est pas la même chose, loin de moi de te comparer à cela.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 595
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0274] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.