Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 19
13361 membres inscrits

Montréal: 27 sept 06:20:08
Paris: 27 sept 12:20:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mémoire du dernier jour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Daniel

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
395 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 20 juin 2015 à 01:46
Modifié:  21 févr 2020 à 07:19 par Daniel
Citer     Aller en bas de page

A l'attention de tous : ce texte a déjà été posté mais il a subi de profonds bouleversements, c'est pourquoi je me permets de faire comme si de rien n'était, ou presque.


Mémoire du dernier jour


Je ne veux que la plage.
Je m’en souviens à peine mais ses vents, tous ses vents !
Ses sables de mémoire…

Juste une autre saison et voici la mer seule,
Littoral évidé en un parfait désert
Qui ne vient de personne.

Le ciel bientôt trop vaste,
Cette enfance en murmure,
Ce sûr d’avoir été…

Quelque chose se profile dans ce truc qu'est mon corps
Comme un augure de sang entre la vague et peu.

Je sais bien ce qui fut, ce que j’ai voulu croire.
Au comptoir du mensonge au poison du non-dit
Et au fil du savoir, tout est maintenant vrai.
Il est peut-être temps.

Mais voici l’heure en fuite qui s’amuse à jongler.
Il y a du bois flotté, des preuves et des mégots
Et quelques coquillages.
Un peu d’iode sans marée venue pour vinifier.

Allongé à mes pieds en une ombre étrangère,
C'est moi, là, qui m’expose.
Je voudrais me détendre, paisible et ralenti.
Inspirer les demains d’un timide poumon.
Certains jours c’est des flammes qui n'appellent aucune eau.

Quelques nuages épars pour alléger les peurs
Et c'est un matin jeune débordé de mystère.
Là-bas la cloche sonne une autre moitié d'heure.

Mes yeux de trop vieux gosse
Ne veulent que la grève pour unique jardin
Et tout notre inconnu comme seul horizon.
Je m’en vais rester là.

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26075 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 21 juin 2015 à 09:47 Citer     Aller en bas de page

Un poème qui me bouleverse, des images très fortes pour moi qui connais bien l'océan.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Daniel

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
395 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 22 juin 2015 à 20:01 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode3117 pour ton passage amical.

Daniel

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15026 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 23 juin 2015 à 17:16 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Daniel,

Très belle poésie émouvante !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Daniel

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
395 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 29 juin 2015 à 07:05 Citer     Aller en bas de page

Merci Sybilla, amitiés.

Daniel

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 649
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0242] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.