Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 13
Invisibles : 2
Total : 15
13346 membres inscrits

Montréal: 20 jan 18:01:20
Paris: 21 jan 00:01:20
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Je serai plus forte encore ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
16 février 2021
  Publié: 5 sept 2017 à 11:10
Modifié:  7 sept 2017 à 11:51 par Rimevasion
Citer     Aller en bas de page

J’ai perdu mon insouciance,
Au travers de ressacs engloutis,
Dans certains regards pleins d’arrogance,
Mon cœur s’est serré à en être meurtri.
J’ai perdu mon insouciance !
A chaque pas de plus de ce qui m’éloigne,
Des cristaux en mille éclats de mon enfance,
Ce qui ne tue pas, fait mal et nous empoigne.
J’ai perdu mon insouciance !
Dés que le goût amer des ruines de la vie,
Se gorge à ma bouche me clouant au silence,
Tous les jours me martèlent à la force de l’oubli.
J’ai perdu mon insouciance !
Un matin, je ne sais plus vraiment quand,
Une rafale au passage a gelé mon ignorance,
Que l’on perd en hurlant à la force des ans.
J’ai gagné en expérience,
Au travers des mots dits avec mépris,
Chavirant mon cœur qui dut se faire violence,
Alors que je ne lui avais jamais appris.
J’ai gagné en expérience !
A chaque pas de plus de ce qui me rapproche,
Vers ces autres avec doute et méfiance,
Pour ne pas encore tomber face contre roche.
J’ai gagné en expérience !
Face à la déception et le dégoût
Pour protéger mon âme de ces offenses,
Qui me feront grandir à défaut de m’y mettre à genoux.

J’ai gagné ou bien alors j’ai perdu ?
Les souvenirs de ces années inconnues
J’ai pleuré, j’ai grandi,
L’on est seuls face à ces ennemis ?
Je serai un jour pour toi le repère,
Aujourd’hui je me noie et dans les draps je me perds.



  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
17281 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 5 sept 2017 à 11:23 Citer     Aller en bas de page

force est sensibilite
un melange qui rend
ton poème très fort

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
suri
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
20 avril 2017
Dernière connexion
29 avril 2018
  Publié: 5 sept 2017 à 16:19 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Rimevasion,

Je trouve ton poème très universel, ou alors, si c'est trop prétentieux de ma part de parler pour tout le monde, il a trouvé un écho au moins dans mon univers : )
Il fait très "voyage initiatique" à travers les pertes et les souffrances que beaucoup d'entre nous rencontrent, et qui ont des ressemblances pour certains. Je ne saurai dire ce qu'il m'évoque le plus, mais il pourrait évoquer beaucoup de choses différentes : )

A bientôt,
suri

 
Linda_nuit_blanche


Et pour que notre histoire ne sois jamais finie J'épouserai ton âme au seuil du paradis..Y.D.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
2083 commentaires
Membre depuis
14 août 2002
Dernière connexion
4 février 2019
  Publié: 5 sept 2017 à 23:38 Citer     Aller en bas de page

Un survol
de la vie
Je me vois
dans ces écrits.
Tout est bien dit
Bien senti
Merci
Linda

  Faites moi du bien , pour me consoler que vous me faites mal....
Brin d'harmonie

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
534 commentaires
Membre depuis
15 juin 2017
Dernière connexion
17 août 2020
  Publié: 7 sept 2017 à 09:02 Citer     Aller en bas de page

Quelle claque !!
Ton écrit bouleverse, tel un long cri qui se blesse en son écho,
pur déchirement de l'âme
entre
sa nature spontanée, vivante, reflet maître d'insouciance aux cieux d'enfance étoilés,
et
l'amère nécessité d'y Planter des boucliers,
face à ce monde de cracheurs de faux, qu'on voudrait oublier.
Alors à défaut,
on porte ce bagage, un de plus, au doux nom d'expérience,
qui pourtant se veut salvateur, à grands coups de méfiance,
combattant l'ignorance, et par là, l'innocence.

Tu dis très justement : "Ce qui ne tue pas, fait mal et nous empoigne."
Est-ce normal que grandir fasse si mal, doit-on nécessairement
laisser en mourir l'enfant qui vit en nous, en chacun de nous ?

J'ai été touché et ai beaucoup aimé ton écrit en lui-même, je le trouve puissant, expressif,
et tellement hurlant d'une vérité, à laquelle aussi chacun,
ne cesse de s'éprouver.
Courage Riméva.


ps : à la fin j'ai lu "à ses ennemis" plutôt que "à ces ennemis".

 
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
16 février 2021
  Publié: 7 sept 2017 à 11:56 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à vous 4 !

Pour vos commentaire touchant, triste que cela vous parle aussi , malheureusement comme le dis SURI , peut etre un texte universel , dans lequel chacun retrouvera une période de sa vie, un échec, un combat, une nouvelle force.

Un passage à vide , une grande mélancolie ... mais les sourires reviendront et avec eux plus de force et poigne pour se parer contre l'adversité de ce(ux) qui nous entoure !

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1047 poèmes Liste
16886 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 18 sept 2018 à 08:38 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

Des mots tristes, mais qui en effet sont aux prises avec la réalité de la vie...ils parlent à chacun de nous, mais il est cruel de devoir passer par le sombre pour gagner en expérience et se construire. On aimerait se retrouver, avec nos blessures, nos maux, nos désespoirs, ensemble pour s'aider, se tirer vers le haut.
Un poème qui touche profondément.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Forgotten Angel


Memento Mori
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
409 commentaires
Membre depuis
16 octobre 2012
Dernière connexion
23 mars 2019
  Publié: 20 févr 2019 à 22:34 Citer     Aller en bas de page

Un texte saisissant, qui étrangement me fait penser que le courage est parfois bien amer, de prime abord...
Mes amitiés.
FA.

  A tous ceux qui ont tendu la main à mon âme égarée sur les chemins du doute, je transmets l'amitié et le profond respect de l'ange aux poings serrés qui veille sur ma route.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1101
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0269] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.