Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 15
Invisible : 1
Total : 21
· JYL · Luciole321 · MUSCADE · Avraham
Équipe de gestion
· Ashimati
13217 membres inscrits

Montréal: 3 déc 14:16:19
Paris: 3 déc 20:16:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Gnole et Gnate (sonnet) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 26 jan 2013 à 13:52
Modifié:  7 févr 2015 à 01:42 par lastexit
Citer vertical_align_bottom






          Avant que d’en aller, nous dûmes, n’en déplaise,
          Sur le coup de midi taster la chère goutte
          Et boire d’un seul trait un verre de trois six :
          Tout aussi vite bu, tout aussi vite plein !

          Les langues se délient, on ne s’inquiète guère :
          On parle du pays, des cates du village
          Ou d’un somme léger à l’ombre des cigales...
          Tout aussi vite bu, tout aussi vite plaint !

       « Quoi font... Quoi fait... Quoi que fasse en reste coi, coiffé ! »
          On sait qu’il est, chez nous, d’usage et de coutume
          De ne vider son pot qu’au moment de partir.

          Mais après tout, ma chère amie, que risque-t-on ?
          De trouver l’Amitié au fond d’une bouteille, *
          Sinon s’en repartir prophète et bon buveur.





in « de Camargue en Cévenne »
in « Fragments sauvés des ruines de mon esprit »

Eric Paul Andrieu
Montpellier, 2013




© ® L’auteur

____________________________________________________

        * Et pourquoi pas l’Amour au cul d’une bonbonne.

- Trois six (tressièis) : 666, l’Alcool du Diable – eau de vie blanche du Languedoc
supérieure à 85° (plus de 100° à la distillation). De 1898 ma plus vieille bouteille.
- gnate : niata, du languedocien niaut dérivé de naut (haut) - qui tape en parlant
d’une eau-de-vie particulièrement forte, plus littéralement, qui monte subitement
à la tête... La forme substantivée désigne celui qui a une bonne descente (Quelle
gnate !) et par extension une cuite...
- des cates : des femmes.
- Quoi font (deux verres)... Quoi fait (l’alcool)...
- Quoi : ce que.
- coiffé ! : et de deux qui font treize, pour le compte...


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
4363 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
8 mai
  Publié: 26 jan 2013 à 15:25
Modifié:  27 jan 2013 à 08:16 par Bernylys
Citer vertical_align_bottom

J'ai bu tes vers et ça m'a mis par terre... De quoi se réchauffer par un temps glacial... serait-ce ce qu'on appelle joindre l'utile à l'agréable...
Merci pour ce moment de pur... bonheur !

Bon w.e.

  Ma dernière parution "Confidences d'un piano" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
546 poèmes Liste
11189 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 27 jan 2013 à 05:44 Citer vertical_align_bottom

Je découvre là, un vocabulaire riche pour les alcools. Bravo.
Catherine

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 31 jan 2013 à 19:39 Citer vertical_align_bottom


Nadèta ! Cat !



- « Un soupçon, une larme ou un chagrin ? », qu'elle avait dit... et ce fut :
- « Un chagrin », plein verre, prémisse des sept ans que nous allions...




BiZz, éric


  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1119
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0208] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.