Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 57
Invisible : 0
Total : 58
· Matavie
13387 membres inscrits

Montréal: 24 jan 14:57:57
Paris: 24 jan 20:57:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Sirène amère Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 12 sept 2016 à 06:56
Modifié:  12 sept 2016 à 08:18 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Ma vie de solitude est un abysse brûlant que je parcours,
Chaque jour, des lames dans le sang.
Pourtant ces ventres ronds, ces couples souriants, je les observe un peu
et mon cœur un instant, s'emplit de leurs sourires et le voilà content.
Puis vient la nostalgie de ce qui aurait pu, mais qui n'a pas été,
ces autres vies de moi que je ne connais pas, ces possibles perdus
Au gré de vents violents.
Alors je maudis tout, le ciel et puis les gens,
mon âme, ce moi-même qui n'a pas su comment
Suivre le bon courant, éviter les problèmes et fuir les guet-apens.
Et me voilà sirène, à chanter dans le vent des mélopées bien vaines,
Des fa, la, défaillants. Dans le miroir de l'eau, mon sourire est charmant,
Mais mes yeux bien que blêmes semblent ceux d'un dément.
Océan de mes peines, oiseaux des mauvais temps,
Noyez, piquez ma haine, mangez-la goulûment,
Ne laissez que la natte de mes cheveux d'argent,
Afin que la lune pleine la caresse un moment.

  Hélène
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13263 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 12 sept 2016 à 07:56 Citer     Aller en bas de page

Comme ton titre l'indique on sent de l'amertume dans ton poème... mais de l'amertume joliment restituée par tes mots

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
17284 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 12 sept 2016 à 11:21 Citer     Aller en bas de page

tristement beau

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 13 sept 2016 à 03:53 Citer     Aller en bas de page

Maschoune,
merci à toi de m'avoir lue!
En effet, le titre de mon poème évoque ce moment où la jalousie que l'on peut tous ressentir parfois (même si c'est pas beau d'être jaloux disent les parents...et pourtant...) se transforme en amertume, et si la jalousie est souvent furtive, l'amertume ronge, abîme...et peux nous entraîner dans des eaux sombres.
Au départ je voulais appeler ce texte "la malédiction de la sirène", une sirène qui jalouse les humains de n'être qu'à moitié comme eux et cherche malgré elle à les emmener vers le fond. Mais j'ai préféré "Sirène amère" pour le jeu de mot (elle ne peut être mère). Pourtant ses émotions sont bien humaines et à la fin de sa vie elle ne veut plus de sa colère, juste être un peu consolée par la lune qui elle, est bien ronde...comme une mère.
Bises

Mido Ben,
merci de me lire et merci pour ton message!

  Hélène
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
62 poèmes Liste
3237 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 décembre 2021
  Publié: 13 sept 2016 à 11:10
Modifié:  14 sept 2016 à 08:19 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Réellalice

J'ai lu dans ce poème de très belles images.

Citation de Réellalice
Et me voilà sirène, à chanter dans le vent des mélopées bien vaines,
Des fa, la, défaillants. Dans le miroir de l'eau, mon sourire est charmant,
Mais mes yeux bien que blêmes semblent ceux d'un dément.
Océan de mes peines, oiseaux des mauvais temps,
Noyez, piquez ma haine, mangez-la goulûment,
Ne laissez que la natte de mes cheveux d'argent,
Afin que la lune pleine la caresse un moment


Je te souhaite le meilleur pour demain.
Bonne soirée
Cidnos

 
Daniel

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
395 commentaires
Membre depuis
14 mars 2014
Dernière connexion
16 septembre 2021
  Publié: 14 sept 2016 à 02:51
Modifié:  14 sept 2016 à 02:52 par Daniel
Citer     Aller en bas de page

Wahou !...
Des regrets, des regrets... de la générosité, de la colère, aussi.

Très beau, très vif, très troublant parce que touchant.

Daniel

  Critiques négatives absolument reçues, il faut bien se construire.
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
404 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
15 décembre 2021
  Publié: 15 sept 2016 à 03:31 Citer     Aller en bas de page

Cidnos,
merci beaucoup! Heureuse de partager des images avec vous.
"Je te souhaite le meilleur pour demain."
Daniel,
ton commentaire contient en ses termes beaucoup de ce qu'est l'océan...suis touchée!Merci.

  Hélène
suri
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
198 commentaires
Membre depuis
20 avril 2017
Dernière connexion
29 avril 2018
  Publié: 4 sept 2017 à 18:42 Citer     Aller en bas de page

Tellement différent et plus triste que tes autres poèmes que je viens de lire ! Mais aussi plus profond et poignant.
Effectivement, on ressent toutes ces choses, on les partage. Et c'est très beau...

A bientôt,
suri

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 993
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0271] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.