Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 159
Invisible : 0
Total : 161
· cro · Kenza
13357 membres inscrits

Montréal: 18 oct 15:56:41
Paris: 18 oct 21:56:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Boîte à suggestions :: Textes effacés Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 30 juil 2010 à 07:28 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Dans mes Recommandations je trouve deux références concernant des publications où, d'une part, le pseudo a été remplacé par des points de suspension [ (...) ] et où, d'autre part, comble de l'absurde, le texte du poème lui-même se trouve effacé.

je ne sais pas ce qui a motivé cette action, et d'ailleurs cela n'a pour moi pas d'intérêt, mais je ne trouve pas cela très normal.

Pourquoi la gestion maintient-elle ce genre de compte ? Le lecteur est déçu et les commentaires qui subsistent ne "riment" plus à rien.

Merci

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 30 juil 2010 à 11:40 Citer     Aller en bas de page

Ah, je vois... Les textes n'ont pas été enlevés, ils ont été invisibilisés, par la personne même... Quant au pourquoi, c'est personnel, je ne peux pas en dire plus...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Le Hérisson Cet utilisateur est un membre privilège


Où sont-ils mes vingt ans ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
172 poèmes Liste
1241 commentaires
Membre depuis
10 mai 2007
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 30 juil 2010 à 19:22 Citer     Aller en bas de page

clique comme si tu sélectionnais un texte et tu verras le poème apparaître.
et concernant ce compte en particulier, à le supprimer crois moi nous perdrions bien plus que ce qu'il y a à croire au prime abord
même si pour cela il faut s'amuser à cliquer bizarrement

  Poupi le gentil hérisson
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 31 juil 2010 à 05:27 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux

Ma façon de voir le problème n'est plus la même si le texte est toujours présent, mais si vous permettez, c'est ce que j'appelle une histoire sans queue ni tête. Sans doute que les anciens du site, qui connaissent le pourquoi et le comment de ces histoires s'amusent comme des petits fous, mais les plus récents comme moi ne trouvent pas cela drôle.

j'avais déjà découvert:
- je pars mais je resterais bien
- dites-moi que je suis le meilleur sinon je supprime mon compte
- si vous n'êtes pas sympas j'efface mes textes
- je pars, vous savez où me retrouver?,
- jétais parti mais je suis revenu parce que c'est tarte ailleurs?

Ouais!

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 31 juil 2010 à 05:38 Citer     Aller en bas de page

Corwin, je comprends ce que tu veux dire, ce genre de propos n'est pas propre aux anciens.
Quant à cette personne qui a rendu ses textes invisibles, elle avait une excellente raison de le faire, c'est son choix, c'était pas pour "s'amuser" avec les membres du site... D'ailleurs je signale au passage qu'elle n'a fait aucun post pour dire "voilà je pars" ou "je fais ceci ou cela", elle est restée discrète, veuillez respecter cela s'il vous plaît...


(Et là, je ne m'adresse pas particulièrement à toi Corwin, mais à tout le monde).

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Corwin


Le poète est semblable au prince des nuées. Ses ailes de géant l'empêchent de marcher. Baudelaire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
1218 commentaires
Membre depuis
16 mai 2009
Dernière connexion
1er mai 2012
  Publié: 2 août 2010 à 02:18 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Je n'ai pas pour habitude de manquer de respect à quiconque, ce serait un mauvais procès à me faire.

Mais comme Vénusia me le demande, je relativise, je reste zen. Chacun fait ce qui lui semble bon, libre à l'autre de voir les choses avec son regard propre, n'est-ce pas!

  De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. P. Desprosges
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1616
Réponses: 5

Page : [1]

État du vote : 0/13274

 

 
Cette page a été générée en [0,0190] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.