Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 68
Invisible : 0
Total : 70
· roger tibbart · Xuyozi
13738 membres inscrits

Montréal: 31 juil 15:38:45
Paris: 31 juil 21:38:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Dis moi ton nom Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 3 :: Répondre
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 13 oct 2008 à 18:11 Citer     Aller en bas de page

Dis moi ton nom

Un soir de froid, je t’ai croisée
Tu m’as souris, tes lèvres de feu
Murmuraient ta supplique ornée
D’une invitation au monde bleu.

Tu me disais, « viens, suis moi,
Je t’offrirai un règne inconnu
Qu’encore jamais tu vis, tu seras roi,
Moi, maîtresse, nue devant toi ».

Je t’ai suivie, mais ne t’ai point aimée,
Tu me fis explorer quelques lieux ;
Pays lointains, jamais visités
Par l’hiver, en fermant les yeux

Toi, ma bien aimée, femme exquise,
Je ne t’ai plus entendue crier, là-bas
Ta voix n’était plus de mise,
Ma maîtresse avait dépassé tes pas …

Mais ses ennemis l’ont détrônée
Et m’ont offert des élixirs, magie
D’un tube d’oxygène, ma vie fut arrêtée….
Mon cœur aussi … puis il est reparti.

J’ai voyagé loin, sans t’avoir trompée,
Dans un calme et noir endroit,
Mais je sais que tu avais pleuré,
Durant mon exode au pays du coma

Et un matin, j’entendis ton appel
J’ouvris doucement les yeux,
C’était le matin de Noël
Et le miracle a bien eu lieu …..

Alors mon amante s’en est allée,
Je l’ai quittée sans regret ni effort
Car son nom, je l’ai appris après,
Oh désarroi ! elle s’appelait : MORT.

17 janvier 2008









  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Ashimati

Modérateur

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
343 poèmes Liste
7534 commentaires
Membre depuis
3 août 2008
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 13 oct 2008 à 18:25 Citer     Aller en bas de page

Un "beau" voyage que l'on espère retarder le plus possible.
Tu racontes cette aventure avec beaucoup de délicatesse et une pointe d'ironie, car c'est une dure épreuve, plus pour ceux qui sont dans l'attente.
Un beau texte , poignant, réel, qui ne laisse pas indifférent.
J'espère qu'aujourd'hui, tout va bien
Amitiés
Thierry

 
Hassan
Impossible d'afficher l'image
La mort se borne à Golgotha.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
517 poèmes Liste
5407 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2006
Dernière connexion
22 octobre 2018
  Publié: 13 oct 2008 à 18:30 Citer     Aller en bas de page

J'aime la faÇon dont tu mènes les mots. Un très beau texte.

Poétiquement, ton lecteur

 
Douce_émeraude

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
1101 commentaires
Membre depuis
2 juillet 2004
Dernière connexion
7 décembre 2014
  Publié: 13 oct 2008 à 18:48 Citer     Aller en bas de page

D'une habileté remarquable, tu as fait de ce sujet un superbe texte ...

J'ai adoré ma lecture ...

Coup de coeur !

Amitiés,
Douce_Émeraude

  Douce_Émeraude
angel_18


la poèsie est un refuge où je me sens revivre...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
879 commentaires
Membre depuis
27 janvier 2008
Dernière connexion
12 novembre 2012
  Publié: 13 oct 2008 à 19:38 Citer     Aller en bas de page

Un récit qui touche, un réveil après une errance ...

Merci ...

Amicalement Angel_18

  Que ma plume vous apprenne ce que ma bouche ne peut vous dire et que mon coeur voudrait signer de son sang. Alfred de MUSSET
Amie plume


L'amitié, c'est la similitude des âmes (Alcuin)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
1035 commentaires
Membre depuis
16 mai 2008
Dernière connexion
6 janvier 2011
  Publié: 14 oct 2008 à 01:59 Citer     Aller en bas de page

Un vécu bien difficile, mais que tu as su nous conter avec délicatesse. Voilà en tous cas une maîtresse que nul n'a envie de rencontrer.
Je t'embrasse mon Pierre.
Thérèse

  «Il faut que la voix des hommes sans voix empêche les puissants de dormir.» Abbé Pierre
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
23704 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
6 juin
  Publié: 14 oct 2008 à 05:46 Citer     Aller en bas de page

TOUCHÉ ET ÉMU ! sans mots........


très bien écrit

toute mon amitié et soutien pour ces épreuves du passé

james

  Membre de la Société des poètes Français.
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 14 oct 2008 à 05:48
Modifié:  15 oct 2008 à 08:57 par clovis67
Citer     Aller en bas de page

@ Thierry : Merci de ton passage ; oui, c’était un voyage non prévu, ce soir du 17 décembre 2007, avec un moyen de transport qui s’appelait Samu, mais moi je ne me souviens plus de rien, une crise d’hypercapnie sévère avec un coma de plusieurs jours, à la clé, un diagnostique très négatif…. Oui, c’est vrai que l’attente de ma famille fût une dure épreuve et c’est bien grâce à la compétence des médecins réanimateurs que je n’aie pas été éconduit chez cette maîtresse ….

Sincères amitiés

@ Hassan : Merci à toi Hassan, d’être passé par ici et de m’avoir laissé un gentil commentaire ….

Sincères amitiés

@ Douce Emeraude : Merci Sylvie, pour ta lecture et ton gentil commentaire, je suis content que mon texte t’aie plu

Je t’embrasse

@ Rimeur : Merci Ibi, d’avoir lu ce texte bien réel pour moi ….

Sincères amitiés

@ Angel 18 : Merci infiniment, pour ton gentil commentaire et ton passage ici

Je t’embrasse

@ L’Insoumise : Merci beaucoup Chantal … oui ce fût épreuve qu’il vaut mieux ne jamais connaître, mais sais-tu quoi ? … la fin de ce voyage fût bel et bien un miracle de Noêl …

Je t’embrasse

@ Amie Plume : merci ma chère Thérèse pour ton gentil petit mot … oui c’est vrai ce que tu as dit, mais tu sais, j’ai eu énormément de chance de m’en être sorti sans séquelles, situation assez rare dans un cas pareil, alors je dis : merci la vie … quand même ….

Je t’embrasse très fort

@ Véronique : Oui Véro, cette souffrance m’a permis d’apprécier la vie sous un autre angle, malgré tout le reste que tu sais, mais je me suis rendu compte que des petites choses peuvent procurer un immense bonheur, telle que deux petites gouttes d’eau qu’une infirmière a fait couler dans une canule, à l’aide d’ une seringue, pour épancher ma soif … tu sais, je ne les aurais pas échangées contre la meilleure coupe de champagne (je ne pouvais pas les boire, j’étais intubé) … c’est peut être ridicule ce que je vais ajouter, mais c’était mon Noêl à moi, bien réel ….. Voilà, c’était une expérience de vie, douloureuse certes, mais combien alors, cette vie est appréciable …..

Je t’embrasse très fort


@ Ré-Création : oui oui, Sam, moi aussi, mais je n’ose pas te poser la même question ….. je n’espère pas, … que toi aussi ….. sinon, oui, gardons courage c’est vrai ….. Merci pour ton passage …

Je t’embrasse


Avec toute mon amitié, pour vous tous

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 14 oct 2008 à 05:54 Citer     Aller en bas de page

Merci infiniment James, pour ton gentil commentaire et pour ton soutien.... cette expérience avait quelque chose de bon, James, depuis ce jour, je vois la vie autrement .... au départ ne j'ai pas voulu publier ce poème, mais peut être mon expérience pourrait peut être aider quelqu'un d'autre a accepter la vie evec toutes ses blessures ... voilà ...

Avec toute mon amitié

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Idou

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
189 poèmes Liste
3746 commentaires
Membre depuis
1er octobre 2008
Dernière connexion
22 mars 2017
  Publié: 14 oct 2008 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

très émue
peu de mots devant cette histoire de la souffrance, de la Mort et de l'Amour

ta poésie mènent les trois avec brio

cette épreuve t'a fait devenir très grand !!

merci à toi,

très sincèrement

idalie

  Seirén - ©
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 14 oct 2008 à 11:42 Citer     Aller en bas de page

Il faut avoir pris le recul nécessaire pour se dégager de ces mots-là.... Oui la vie est précieuse, et ces "passages"-là aussi éprouvants puissent-ils être nous enrichissent à le croire encore plus..

Merci pour ce 'témoignage' très émouvant, mais à la fois 'heureux' dans son essence..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
bonjour
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
471 commentaires
Membre depuis
14 août 2008
Dernière connexion
19 septembre 2009
  Publié: 14 oct 2008 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien quand c'est elle qui perd !!!
merci

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 15 oct 2008 à 05:40
Modifié:  15 oct 2008 à 05:42 par clovis67
Citer     Aller en bas de page

@ Idou : merci Idalie pour ton gentil commentaire … oui c’est vrai qu’il y la vie, l’amour et la mort, mais cette dernière n’a pas triomphé ce jour là vois-tu

très amicalement

@ Ptitebulle : oui c’est tout à fait vrai, depuis cette épreuve je porte un regard différent à ma vie, …. Et à la vie des autres également

très amicalement

@ Bonjour, merci Pascal de ton passage, et moi aussi j’étais content qu’elle aie perdu, cette amante ……

Très amicalement

Pierre




  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15598 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 15 oct 2008 à 07:18 Citer     Aller en bas de page

coucou, c'est alex...j'avais même pas vu que tu l'avais posté....
Merci de nous avoir fait partager ces moments de détresse et de vie retrouvée.... Alex

 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril 2020
  Publié: 15 oct 2008 à 07:21 Citer     Aller en bas de page

Des mots tres touchants et pudiques qui m'ont émus, ton temoignage est precieux, merci


Mystic

 
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 15 oct 2008 à 08:52 Citer     Aller en bas de page

@ Alphonse BLAISE : merci Alex pour ton passage, ... eh oui, j'ai osé .... dans l'espoir que je ne traumatiserai personne, on ne sait jamais

... et merci encore une fois Alex , à bientôt ..

je t'embrasse

@ *Mystic* : merci beaucoup pour ton gentil commentaire, oui, les circonstances de ce témoignage, j'aurai bien aimé ne jamais le vivre, mais bon, c'est du passé

Je t'embrasse


Amitiés sincères

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 16 oct 2008 à 09:16 Citer     Aller en bas de page

bonjour Katia, merci pour ta lecture et ton gentil
commentaire ....

sincères amitiés

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Athenea


quand l'élève est prêt, le maître apparait.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
16 poèmes Liste
2526 commentaires
Membre depuis
4 août 2008
Dernière connexion
7 décembre 2015
  Publié: 17 oct 2008 à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Douloureux.... Touchant et profond comme j'aime. Bravo pour tes mots sur les maux.
Athénéa

  L'essentiel est invisible avec les yeux
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 17 oct 2008 à 16:38 Citer     Aller en bas de page

@ Mysticlover : merci Rosy pour ton passage et ton gentil commentaire....

J'ai fait ce poème sous une forme un peu de conte pour que ce soit un peu mons dramatique, mais hélas c'était la réalité, car en sortant du coma, mon épouse se tenait devant mon lit d'hopital à côté d'une infirmière .... bien entendu je ne savais pas ce qui m'était arrivé ... et je m'en suis sortie .... voilà

sincères amitiés

@ Athénéa : merci aussi à toi , d'avoir lu mon poème ....oui mes mots sont une histoire de bien de maux .... mais la finalité fut vraiment un beau cadeau de Noël malgré tout ....

sincères amitiés


Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
clovis67
Impossible d'afficher l'image
On transforme sa main en la mettant dans une autre. (P. Eluard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
5170 commentaires
Membre depuis
5 août 2008
Dernière connexion
8 août 2013
  Publié: 19 oct 2008 à 13:09 Citer     Aller en bas de page

merci de ton passage François, oui j'ai ajouté une petite pointe d'humour à travers mon histoire, c'est moins triste de s'exprimer de cette manière ....

sincères amitiés

Pierre

  vivre sans espoir, c'est cesser de vivre (Dostoïevski)
Nymphette


Aimer jusqu'à la déchirure. Aimer même trop, même mal... J. Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
690 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2008
Dernière connexion
21 juin 2013
  Publié: 19 oct 2008 à 14:08 Citer     Aller en bas de page

très joli et je me tiens de l'autre coté l'inquiétante angoisse de perdre quelqu'un qui nous est chère la femme le fils la fille et même la maîtresse, stressante la vie de l'autre coté de la porte voir les médecins se presser et nous attendre à ce que l'on nous dise madame votre tendre est parti
je n'arrête pas de revenir en arrière des aiguilles du temps (cela me donne des idées d'ailleurs)
j'ai bcp aimé

  Aimer, sans songer à aimer
Page : [1] 2 3 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4334
Réponses: 53
Réponses uniques: 26
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2 3

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Triste Temps... (Amour)
Auteur : Galaad
Ampleur..... (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Confusion des sentiments (Amour)
Auteur : patrick dabard
Malgré le temps... (Amour)
Auteur : Alphonse BLAISE.
Tes mots.... (Amour)
Auteur : Galaad
Non ! je recule pas ... mon amour (Amour)
Auteur : Hassan
Je ne suis plus... (Tristes)
Auteur : Catalina
Chercher ma vie... (Tristes)
Auteur : Catalina
L’Érinye de Xanthos - Chantal et Thierry (Collectifs)
Auteur : Ashimati
Des larmes pour Cendrillon (Amour)
Auteur : Galaad
Secret Mystic story’s (Amour)
Auteur : Mystic4Ever
Le cirque des poètes (Amour)
Auteur : Viridiane
Guérir de toi (Amour)
Auteur : Mystic4Ever

 

 
Cette page a été générée en [0,0500] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.