Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 40
Invisible : 0
Total : 41
· Scattare
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 04:06:28
Paris: 6 oct 10:06:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: " C'était la fin ..." vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 25 nov 2012 à 09:03
Modifié:  25 nov 2012 à 13:42 par Ashimati
Citer vertical_align_bottom

" C'était la fin ... ( au cœur de mes voyages - 1) "


C'est le dernier jour, plus que quelques heures et des centaines de secondes ....

Comment savourer une dernière fois...?
Comme un tic tac à rebours qui marque le temps, qui s'empare de la vie, qui prend l'emprise sur l'instant ...


Ici, pourtant le temps tel une furie n'a pas sa place.
Ici, on se plonge dans un endroit ignoré, à l'abri, là où il n'y a pas de spirale.
La moiteur du matin s'installe laissant sa place à la douce nuit humide . C'est le dernier jour ...!
...Et je me promène dans les allées désertes avec le vent qui virevolte dans mes cheveux ; c'est calme et chaud.

Un brin de nostalgie s'empare de moi car je sais que c'est la fin de tout et que rien ne me raccroche à la réalité.
Ici , c'est féerique , c'est Irréel.
Je revois mes pas dans les corridors de verdures, ces pas pressants lorsque mon cœur avait lâché les remparts et que mes yeux étaient immergés par les flots.

De fins rayons de soleil halent encore ma peau. Un oiseau entame une mélodie de bonheur...un instant...un extase... dans ce paradis même les anges se sont tuent...Un seul bruit... le silence...Le silence des clapotis timides de l'eau, des branches de palmiers qui vacillent...tout en moi vacille!
C'est le couché du voyage, c'est le tombé de rideau devant ce fabuleux spectacle, mais c'est l'orée d'un nouveau jour.
Cette sensation me trouble et une brûlure m'envahit.
Je vais me rapprocher de mon néant, encore plus prés pour encore plus souffrir.
Ici, pourtant, mon cœur était brisé, rien n'a pu guérir la " fêlure de l'âme" , mais dans un dernier espoir,
j'ai rêvé à une parenthèse , espéré être temporairement dans une bulle d' oxygène...
... un peu plus protégée... un peu plus envoûtée.
Ici, c'est un autre air, une autre vie , une nouvelle terre, une nouvelle nuit...

Tout en continuant de marcher, je m'aperçois de l'infinie solitude que je ressens.
Pas cette solitude que l'on ressent souvent, mais la solitude profonde d'avoir perdue une partie de soi...
... sa moitié.
Se sentir seule de l'intérieur car mon âme n'est plus complète... un vide ... un vertige.
Cette pensée terrorisante s'est enfouie encore en moi, dans les replis du cœur, à la place des doutes, à l'endroit des malheurs.
Aussi vite, mes yeux ont plongé dans l'eau cristalline et limpide...

C'est le dernier jour, plus que quelques heures et des centaines de secondes...
C'était la fin...

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 26 nov 2012 à 08:17 Citer vertical_align_bottom


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Rimevasion


reconcilier avec son passé , vivre à fond son présent, ne pas craidre son futur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
501 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2012
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 3 déc 2012 à 12:11 Citer vertical_align_bottom

Ruo Lu ....................... .

Tu as su déchiffrer la mélancolie de mon coeur cachée derrière ce paysage .Il a été écrit au bord d'un paysage féerique à Cuba alors que mon âme était en chute libre.La nature nous dévoile des émotions qui se mêlent à nos chimères.
Merci de cette visite et des tes doux mots et de ton travail de modérateur sur le site .
Riméva

  Mes vers fuiraient,doux et frèles,vers votre jardin si beau,si mes vers avaient des ailes,des ailes comme l'oiseau
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1391
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0193] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.