Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 139
Invisible : 0
Total : 139
13192 membres inscrits

Montréal: 3 juil 01:25:18
Paris: 3 juil 07:25:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Serait-ce un sonnet que cela ne changerait rien. vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 19 sept 2012 à 10:56
Modifié:  19 sept 2012 à 13:32 par Eliawe
Citer vertical_align_bottom

Il jouait de bleues sonates, l'océan
où les ombres et leurs brumes
se nouaient aux lacets d'écumes
leurs perles fraîches formant torrent,

et je voyais ton regard fuir
un galop résigné chuchotant l'esquive
de sabots muets cherchant la rive
qui ne faisaient rien d'autres que mentir,

il jouait de rouges sanglots, le ciel
la lune pleurait sa cire
d'un chagrin d'étincelles,

il faudra s'attendre au pire
et plus les promesses seront belles
plus dur il sera d'en rire...

 
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
14 mai
  Publié: 19 sept 2012 à 11:02 Citer vertical_align_bottom

Mandrinmodern

Tristement Excellent

Quelles belles métaphores
C'est un de vous que je préfère

Dans mes autres favoris

Sélénaé

 
Aude Doiderose
Impossible d'afficher l'image
Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
824 poèmes Liste
23051 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 19 sept 2012 à 12:16 Citer vertical_align_bottom

Vraiment admirable.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 20 sept 2012 à 02:11 Citer vertical_align_bottom


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 22 sept 2012 à 07:04 Citer vertical_align_bottom

Je vous remercie tous d'être parvenu jusqu’à ma tentative de vous émouvoir.
Je ne sais pas si il s'agit d'un sonnet pur et dur mais le titre répond a cette interrogation.

mandrinmodern

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
429 poèmes Liste
1112 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
15 octobre 2021
  Publié: 7 mars 2018 à 16:22 Citer vertical_align_bottom

Citation de Ratatam
Un cheval au collier de perles blanches
à l'écume au galop
ce harnais, pris au garrot
le cyan de l'océan qui flanche


votre texte est superbe
j'aime beaucoup




Vous avez du mérite, il était plein de poussière celui-là !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2022
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0266] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.