Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 30
· JYL · prosateur · QUOIQOUIJE · ode3117
13217 membres inscrits

Montréal: 3 déc 13:26:59
Paris: 3 déc 19:26:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: De trois fois rien à trop de tout (sonnet rapporté) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 18 févr 2015 à 16:30 Citer vertical_align_bottom



   Avertissement : J'avais tout juste quinze ans quand j'ai pondu ce petit sonnet
d'octosyllabes, en vers blancs. Il s'agit d'un sonnet rapporté qui permet, en plus
de sa lecture ligne à ligne et de ses deux lectures en colonne, plusieurs lectures
croisées, quatre pour être exact dont deux ci-dessous. On peut aussi croiser sa
lecture d'un quatrain à l'autre et d'un tercet à l'autre et inversement.


                              *


            De trois fois rien à trop de tout
            Aucune idée, nulle raison
            Ne peut forcer, ne me contraint
            À prendre état, de prendre part.

            Comme une vie, comme ce jeu
            De rien-du-tout, de rien du tout,
            Ne s'entreprend, ne se finit
            Qu’à peu de frais, que de très près,

            Ai-je cru bon, me suis-je hâté
            D'en faire cas, d’avoir recours.
            Cet à-peu-près, ce passe-temps

            M'a consolé, me divertit
            Du bris de cœur, du long ennui
            De n’être deux, d'exister seul.


                              *


            De trois fois rien à trop de tout
            Aucune idée, nulle raison
            Ne peut forcer, ne me contraint
            À prendre état, de prendre part.

            Comme une vie, comme ce jeu
            De rien-du-tout, de rien du tout,
            Ne s'entreprend, ne se finit
            Qu’à peu de frais, que de très près,

            Ai-je cru bon, me suis-je hâté
            D'en faire cas, d’avoir recours.
            Cet à-peu-près, ce passe-temps

            M'a consolé, me divertit
            Du bris de cœur, du long ennui
            De n’être deux, d'exister seul.





Sonnet rapporté à lectures variables,
en vers blancs.

in « addenda et corrigenda »
in « Fragments sauvés des ruines de mon esprit »

Eric Paul Andrieu
Montpellier, 1980.



© ® L’auteur

  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
La Brune Colombe Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
289 poèmes Liste
3888 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 18 févr 2015 à 19:16
Modifié:  18 févr 2015 à 19:18 par La Brune Colombe
Citer vertical_align_bottom

J'ai bien aimé, mais certaines lectures sont plus agréable que d'autres, pour moi.

Poétiquement,
La Brune Colombe

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15027 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 janvier
  Publié: 18 févr 2015 à 19:20 Citer vertical_align_bottom



Bonsoir Lastexit,

Bravo pour ce sonnet !


Mes amitiés

sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 20 févr 2015 à 08:45
Modifié:  20 févr 2015 à 08:49 par lastexit
Citer vertical_align_bottom


! Charmante. ! La Brune Colombe ! sybilla !

                           

Merci à toutes trois !

Brune Colombe, je te concède volontiers qu'il est des lectures plus agréables que celle du jeu purement formel d’un gamin encore dans son apprentissage poétique... De mes dix à quinze ans, c’est une des rares pièces qui ait survécu...

...sans doute le souvenir douloureux qui se cache derrière : j’avais neuf ans et j’étais amoureux d’une fille de quatre ans mon ainée, déjà femme et mature pour son âge. Un soir, en sortant de l’école, j’ai eu le cran de l’aborder et de lui dire, faisant un bout de chemin à son côté, pour très vite apprendre qu'elle n'avait pas le temps pour ça, bien qu'heureuse de voir quelqu'un s’intéresser à elle. Sa vie, c'était celle de Cendrillon ! Dernière d'une famille nombreuse, sans aucune richesse, chaque soir, après l’école, elle faisait des ménages chez les gens pour aider sa mère et ses sœurs.

Elle avait accepté pourtant que je puisse, à l’avenir, lui parler en cour de récréation ou à la sortie sans jamais aller plus loin que le bout de la rue. Mais je ne l'ai jamais revue...

Huit jours plus tard, avec ma sale manie de lire tout ce qui pouvait me tomber dans les mains, je ramassai un journal du Midi Libre, oublié sur un bord de fenêtre. Son nom faisait la première page avec une photo noir et blanc, très sombre, où l’on ne distinguait que trois petits cercles. Un bus avait évité un chien en faisant un écart sur le trottoir...

Quant au jour... Tu peux bien deviner ! Je m’en suis voulu longtemps d’avoir osé lui parler ce jour-là ! J’ai depuis, dès que j’ai pu le faire, très souvent posé sur sa tombe qui n’était jamais fleurie, un œillet rouge, symbole de l’amour et du mauvais sort. Il y a quelques années, n’étant pas une tombe de famille, elle a rejoint l’anonymat de la fosse commune, tout oubliée des siens. Voilà pour la petite histoire...



BiZz, éric



  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
La Brune Colombe Cet utilisateur est un membre privilège


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
289 poèmes Liste
3888 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 20 févr 2015 à 19:47 Citer vertical_align_bottom

J'ai trouvé ton jeu assez intéressant en vérité
Oh quelle triste histoire...
Cela n'a pas du être facile de l'avoir rencontré un peu plus d'une semaine avant son envol prématuré...
Je comprends ta culpabilité, dur a géré ce moment...
J'espère que de me l'avoir confier t'as soulagé encore un peu plus que déjà


Sincèrement avec mon amitié,
La Brune Colombe

 
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 22 févr 2015 à 10:28 Citer vertical_align_bottom




! Brune Colombe !

Rassure-toi ! Quarante ans se sont écoulés depuis et je suis aujourd’hui tranquille avec tout çà. Il y a seulement que j’ai une mémoire épisodique phénoménale, donc avec un souvenir me revient toujours son cortège de sensations et d’émotions jusquà les éprouver à nouveau. Je n’oublie rien, tout simplement, et ce m’est aussi un moyen de l’ancrer plus fortement...

Merci pour ta sollicitude ! et bien content que le jeu verbal du poème ait pu te plaire !



BiZz, Éric



  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
lastexit Cet utilisateur est un membre privilège


A chaque Page Blanche sa Dame Noire
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
545 commentaires
Membre depuis
11 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 7 mars 2015 à 21:18 Citer vertical_align_bottom




! Vénusia !



Bah! Entre prose picturale et subversification, l'esthétique
et la dissidence du Vers blanc me sied comme un gant...



Je suis sensible à ton compliment car c'est un exercice vraiment : casse-gueule !
Je n'ai même pas tenter d'y revenir, depuis, même dans ma production classique.



BiZz, éric



  ~ S'aimer ! C'est s'appartenir sans jamais se posséder. ~ Tous textes déposés par Huissier de Justice en Tribunal de Grande Instance ~ Demande de N° ISBN & Dépôt légal à la BNF : dans un avenir proche ~
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1437
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0281] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.