Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 20
· Jean-Claude
13346 membres inscrits

Montréal: 20 jan 23:24:39
Paris: 21 jan 05:24:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes tristes :: La Sensation d'être Heureux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 12 févr 2015 à 12:38
Modifié:  21 avr 2015 à 20:36 par KYRICE
Citer     Aller en bas de page


La sensation d’être heureux


Dans les ravissants eldorados tropicaux,
Si heureux, sont ces poissons dans l’eau,
Cernés entre Merveilles, et Coraux.
Leurs couleurs chatoyantes,
Leurs exotiques nuances
Font briller tous les yeux,
Des enfants, de Mille Feux.

Pendant que d’autres subissent
Les affres cruelles de la captivité,
Espérant, que les souffrances infligées
Que ces douleurs de chaque jour, finissent.

Dans des « boites » en verre enfermés,
Devenus des souffre-douleurs exposés
Ils nagent entre Espoirs et Malheurs.
Mais ont cette prodigieuse élégance,
De ne jamais, toutes leurs vies durant
Malgré les supplices de l’enfermement
Laissés entrevoir…. Leurs sentiments.

Tourner sans cesse en Rond tristement
Encore et Toujours dans des récipients,
Certainement, d’aspect très ravissants,
Mais vraiment trop étroits, en pleurant.
C’est alors qu’avec leurs regards figés,
Qu’arrive cette humiliation éhontée
L’heure de mourir dans l’indignité.
La quintessence de leur pudeur :
Dissimuler leurs larmes versées
En les dispersant tristement,
Dans les abysses de l’Oubli
A tout jamais englouties.

Kyrice



  jb
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
17281 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 13 févr 2015 à 10:34 Citer     Aller en bas de page

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15027 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
3 janvier
  Publié: 13 févr 2015 à 13:51 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir KYRICE,

Merci de ce très beau partage sur ces poissons qui vivent dans des conditions tristes et malheureuses pour eux..


Mes amitiés

Sybilla

.

  Le rêve est le poumon de ma vie
KYRICE
Impossible d'afficher l'image
Proverbe arabe: L'oeil est un arc, dont les flèches atteignent toujours leur cible.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
1151 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
15 août 2017
  Publié: 16 févr 2015 à 12:36 Citer     Aller en bas de page


Mido
Sybilla


Merci à vous deux

Le peu d'empressement que nous avons à nous préoccuper des conditions de vie, des poissons et de tous les animaux, s'explique assez facilement. S'intéressé ainsi à la race animale, à pour certains quelque chose, d'illogique, d'aberrant, d'indécent, face à la misère humaine qui sévit sur la plupart des continents. Je le comprends parfaitement...
Mais, doit-on, inhibé pour autant ce problème.


Encore une fois merci, vous mes fidèles amis (es)

Kyrice

  jb
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 560
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0228] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.